JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Tunisie / Covid 19: l’obligation du pass vaccinal entre en vigueur malgré la contestation

Tunisie / Covid 19: l’obligation du pass vaccinal entre en vigueur malgré la contestation

Tunisie / Covid 19: l’obligation du pass vaccinal entre en vigueur malgré la contestation

Le pass vaccinal entre en vigueur en Tunisie ce 22 décembre. La non présentation de ce pass pourra entraîner des sanctions dans la fonction publique. Un décret jugé liberticide par ses opposants et certaines organisations internationales.

Dans la capitale tunisienne, les passagers de la gare doivent désormais présenter leur carte de vaccination contre le Covid-19 pour accéder aux quais. Mis en place dans de nombreux pays, le pass de vaccination vient de rentrer en vigueur dans le pays. Le document permet d’accéder aux cafés, banques, centres commerciaux et établissements publics.

La mesure avait été annoncée au mois d’octobre par le président Kaïs Saied, afin de limiter la propagation du virus et d’accélérer la campagne de vaccination.

Cette obligation concerne les cafés, banques, centres commerciaux, universités ainsi que les bâtiments étatiques. Le décret-loi entré en vigueur ce mercredi impose également une sanction à toute personne refusant de se munir d’un pass vaccinal dans les secteurs publics et privés. De nouvelles mesures décidées par le président Kais Saied, qui s’est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet, pour inciter la population à la vaccination et contenir la propagation du virus.

Selon le texte, ces nouvelles dispositions sont imposées à toutes les personnes de nationalité tunisienne de plus de 18 ans, ainsi qu’aux personnes résidant en Tunisie. Les voyages en dehors du territoire sans ce pass vaccinal sont également interdits. Ces obligations devraient rester en place pendant au moins six mois.

Il y a quelques jours, des dizaines de personnes manifestaient encore contre ce décret présidentiel.

Amnesty International a déclaré ce mardi que l’obligation du pass vaccinal en Tunisie «viole les droits» des citoyens. «Amnesty International appelle les autorités à amender les dispositions qui violent les droits au travail et à la liberté de mouvement comme garanti par le droit internationale», a demandé l’ONG dans un communiqué, qui souligne aussi que les sanctions infligées en cas de non-présentation du pass «pourraient nuire de manière déraisonnable aux moyens de subsistance des personnes sanctionnées et de leurs familles, d’autant plus que la Tunisie souffre déjà d’une grave crise économique».

About gherrrabi

Check Also

ONU: Mountaga Diop met en avant le leadership et la politique migratoire du Maroc à New York

Le leadership du Maroc dans le domaine de la migration a été mis en avant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *