JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Terrorisme: En Image, Abou Muhsin al-Masri, le numéro deux d’Al-Qaïda tué en Afghanistan par les forces spéciales afghanes

Terrorisme: En Image, Abou Muhsin al-Masri, le numéro deux d’Al-Qaïda tué en Afghanistan par les forces spéciales afghanes

Terrorisme: Abou Muhsin al-Masri, le numéro deux d’Al-Qaïda tué en Afghanistan par les forces spéciales afghanes.

Tué par les forces spéciales afghanes, l’Égyptien Abou Muhsin al-Masri était considéré comme le numéro deux d’Al-Qaïda dans le sous-continent indien, a annoncé samedi le service de renseignement afghan.

Abou Muhsin al-Masri, considéré comme le numéro deux d’Al-Qaïda dans le sous-continent indien, a été tué dans la province de Ghazni, dans le centre de l’Afghanistan, a annoncé sur Twitter la Direction nationale de la sécurité, sans donner d’autres détails sur l’opération.

Un des terroristes le plus recherché

Le nom d’Al-Masri figure sur la liste des terroristes les plus recherchés du FBI américain. Un mandat d’arrêt à son nom avait été émis par les États-Unis en décembre 2018 après son inculpation pour fourniture de soutien et de ressources à une organisation terroriste étrangère et pour complot en vue de tuer des citoyens américains, selon le FBI.
Un mandat d’arrêt à son nom avait été émis par les États-Unis en décembre 2018 après son inculpation pour fourniture de soutien et de ressources à une organisation terroriste étrangère et pour complot en vue de tuer des citoyens américains, selon le FBI.

Si la nouvelle arrivait à être confirmée, ce serait un grand coup porté à l’organisation. L’opération contre Al-Masri intervient alors que des pourparlers de paix sont en cours au Qatar entre le gouvernement afghan et les talibans sous l’égide des Nations Unies.

About gherrrabi

Check Also

CDH: La pandémie est un « prétexte » utilisé par certains Etats pour réprimer et abolir les libertés, déplore l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l’épidémie de Covid-19 soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *