JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Témoin à charges. Vendetta et  tragédie humaine aux frontières du réel… By Karima Kaddouri

Témoin à charges. Vendetta et  tragédie humaine aux frontières du réel… By Karima Kaddouri

Témoin à charges. Vendetta et  tragédie humaine aux frontières du réel… By Karima Kaddouri

Sahara maghribiya et l’expulsion massive pour vendetta.

Le Sahara redevenu marocain en 1975 a réveillé les vieux démons de nos voisins «musulmans» de l’est.

Une tragédie sans nom que je vis encore aujourd’hui comme un mauvais rêve.

Les trajectoires de vie semblent bien être dictées par une force non explicable la plupart du temps.

Je suis native de France, vivant à Paris et ma mère (Allah Ir)) décide de se ressourcer et donc « nous exiler » pendant une « année sabbatique »  sur sa terre natale, sa ville natale Oujda.

Les préoccupations de la scolarité de ses enfants sont une priorité et elle nous inscrit, par défaut, à l’école Pasteur d’Oujda, mission française dispensant donc les cours en français.

Je suggère de ne pas relater mes deux années à Oujda passées sereinement et néanmoins cela a été aussi comme une fracture avec mes repères parisiens où tous les codes semblaient différents.

L’esprit et le corps ont une capacité mémorielle, et chaque évènement est livré soigneusement par séquences, par flash.

La marche verte est un évènement qui a secoué mon sens du devoir et de la solidarité malgré mon tout jeune âge et la difficulté à comprendre toutes les raisons de cet évènement.

Toute la grande famille s’attelant aux préparatifs des «marcheurs», camions, couvertures, denrées tout était mis en œuvre pour faciliter ce long voyage vers «Sahra maghribiya», en entendant tonner,

« L’ouadi l’ouadi Ya ssidi, Laâyoun 3aniya , saquiya lhamari liya… »

Un souvenir qui me donne encore des frissons tant cet élan patriotique où le peuple ne faisait qu’un, à la lumière du flot du discours de Feu sa majesté Hassan II (Allah Irahmou).

Et puis il y a une tragédie humaine, l’épisode des 350 000 personnes jetées en pâtures à la frontière d’Oujda.

Une population dépossédée de ses biens, déshumanisée, en pyjama pour nombreux, désolidarisée d’une partie de leur famille, une population qu’on a réveillé à l’aube, le jour de l’Aïd, fête si musulmane dont certains ignorent le sens et la symbolique.

Qui peut faire ce type d’atrocité un jour de grande fête musulmane !

Nous avons essayé de pardonner mais nous n’oublierons pas cet acte si abject qui dénote bien un manque de discernement et de maturité, persistant à l’heure d’aujourd’hui.

Ses hommes et femmes, installés dans des camps comme des refugiés !

Il n’a fallu qu’un dixième de secondes pour organiser un  élan de solidarité des Oujdis et du reste des Marocains, dont ma mère, (je l’accompagnais souvent) qui tous les matins préparaient les sacs et denrées pour les distribuer.

Il faut rappeler que enfants et même des bébés de 1 mois avait subi votre ignominie !

Vous représentez l’inhumain dans toute sa splendeur même vos semblants tortionnaires de naguère ont eu la main plus légère !

Votre réponse à votre faiblesse est celle d’un enfant mal élevé qui veut tout prendre bon gré mal gré oubliant que votre «histoire-pédigrée» est le fait d’un concours de circonstances que vous avez un mal fou à digérer.

Vos ressortissants reconnaissent cet acte démesuré, ignoble, mais craignent certainement les représailles. A ce titre, ils reconnaissent le harcèlement épidermique que vous portez au Maroc, pour des raisons qu’ils ignorent eux-mêmes.

46 ans après, la marche verte est commémorée par des millions de marocains et de non-marocains, au Maroc et hors Maroc.

Et Nous chantons toujours les hymnes et chansons de Massira Khadra

Et encore et encore Allah, Al Watan Al Malik

Chantez avec nous, vous exorciserez vos démons !

Nous vous rappelons que notre pays, Le Maroc, dont l’histoire millénaire vous fait certainement baver, n’est pas un terrain de jeu pour des ingrats de bas-fonds.

Pour jouer dans la cour des grands il faudrait  vous passer de nous

Enfin, il faut vous libérer de vos chaines qui entravent vos libertés, à défaut celles qui vous permettraient enfin de penser, de travailler votre grand désert de plus de 2,1 millions de km², c’est à dire plus de 90 % de votre superficie !

Qu’avez-vous fait sur votre territoire, un territoire agrandi et qui n’est autre que le fruit des acquisitions coloniales durant sa présence «chez vous» durant plus de 150 ans !

Votre convoitise du « Sahra maghribiya » est si maladive que vous oubliez de vous préoccuper de votre intérieur qui mérite un grand balai, tel un grand chergui dont les effets serait certainement bénéfique pour dessaler votre unique plat du jour.

  • Les instances internationales devraient vous sommer de rendre des comptes pour cette tragédie humaine, que vous avez en passant spolier et volontairement humilier, afin de satisfaire cette soif de fausses rivalités. Une rivalité culturelle et économique pour laquelle vous n’avez pas encore mis les pieds à l’étrier;
  • Les instances internationales devraient vous juger pour atteinte à la dignité humaine;
  • Les instances internationales devraient vous demander de rendre tous les biens spoliés, tel qu’on a heureusement imposer aux allemands, lors de la spoliation des biens juifs.

Une telle tragédie humaine ne s’oublie pas et la commémoration du «46 ieme anniversaire de la marche verte» est un puissant rappel de notre Histoire et de notre inconscient.

Un inconscient, ou un subconscient altéré par les évènements qui nous rappellent que nous prendrons humblement votre agressivité, car votre passion et votre animosité dépassent votre raison.

« La territorialité du Maroc est non négociable »

Le Maroc est préservé jalousement par tous les Marocains et par nos partenaires de toujours dans toutes les lignes qui composent l’intégralité territoriale du Maroc.

Karima Kaddouri

About gherrrabi

Check Also

Alpha Condé quitte la Guinée sur « autorisation humanitaire » pour se soigner aux Émirats arabes unis

Les militaires rechignaient jusqu’à présent à laisser partir l’ancien chef d’Etat de 83 ans, redoutant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *