JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Tchad – Boko Haram: Fin de l’opération « Colère de Bohoma », l’armée Tchadienne a chassé Boko Haram des îles du Lac

Tchad – Boko Haram: Fin de l’opération « Colère de Bohoma », l’armée Tchadienne a chassé Boko Haram des îles du Lac

Fin de l’opération « Colère de Bohoma »: un millier de combattants de Boko Haram neutralisés par l’armée tchadienne.

Le 23 mars 2020, 98 soldats tchadiens sont tués dans une attaque de Boko Haram contre la base de Bohama, sur une île du lac Tchad. Pour l’armée tchadienne, le bilan est le plus lourd jamais enregistré dans un combat contre les djihadistes. Le président Idriss Déby tchadien déclare: « Je refuse cette défaite et la réplique doit être foudroyante»

L’armée tchadienne lance son opération le 31 mars. Au moins 6 000 hommes sont alors déployés dans la région du lac Tchad. Le président Idriss Déby prend lui-même la tête des opérations. Il signe un décret déclarant « zones de guerre » les départements de Fouli et de Kaya, situés dans la province du Lac, à la frontière avec le Niger et le Nigéria.

L’armée se porte également en profondeur, jusque dans les zones du lac situées en territoire nigérien et nigérian. Le 4 avril, Idriss Déby déclare qu’il n’y a plus « un seul jihadiste sur l’ensemble de la zone insulaire ». L’opération prend fin le 8 avril. Le 6 avril, le porte-parole du gouvernement, Oumar Yaya Hissein, déclare quant à lui qu’il n’y a « plus un seul élément de Boko Haram sur le territoire tchadien »

L’opération « Colère de Bohoma » a pris fin ce jeudi après plusieurs jours de combats acharnés entre forces de défense et de sécurité tchadienne et les islamistes du groupe Boko Haram. Le porte-parole de l’armée tchadienne, le colonel Azem Bermendoa Agouna, déclare le 9 avril à l’AFP que 52 soldats tchadiens ont été tués dans l’opération. Du côté des djihadistes, l’armée revendique un bilan de 1 000 morts et de 50 pirogues motorisées détruites.

Stop et fin! Lancée depuis fin mars, l’opération « Colère de Bohoma » a pris ce jeudi selon le porte-parole de l’armée tchadienne. En huit jours d’opérations militaires, les forces armées ont nettoyé l’ensemble des îles du Lac Tchad. Elles ont également pénétré en territoire nigérien et nigérian pour mener des opérations et traquer Boko Haram. Selon le colonel Azem Bermendoa Agouna, un millier de combattants de Boko Haram ont été tués et des bases d’entrainement ont été détruites.
Pour les autorités tchadiennes, 90 à 95% de la secte terroriste a été décimée dans les zones d’opérations. Bien que les opérations sont terminées, les forces de défense et de sécurité sont stationnées en profondeur dans les îles du Niger, du Nigeria, en attendant de passer la main aux soldats de ces pays amis au plus tard le 24 avril. Cette opération a vu le jour après une attaque meurtrière (98 soldats tués) de Boko Haram contre l’armée.

Idriss Déby de retour à N’djamena

Commandant en chef de l’opération, le président Idriss Déby Itno est de retour dans la capitale tchadienne à bord d’un hélicoptère militaire. « Je suis de retour dans la capitale. Je remercie très sincèrement toutes les Tchadiennes et tous les Tchadiens ainsi que les frères et sœurs africains pour le soutien apporté à nos Forces de Défense et de Sécurité. La paix, la sécurité et la stabilité sont des valeurs sacrées« , a affirmé le chef de l’Etat sourire aux lèvres.


About gherrrabi

Check Also

Tensions USA-Russie: Le ministère des Affaires étrangères publie les noms des responsables américains interdits d’entrée en Russie

La Russie bloque l’entrée dans le pays de l’ancien assistant américain à la sécurité nationale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *