JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Tanzanie: Décès du président tanzanien John Magufuli à l’âge de 61 ans

Tanzanie: Décès du président tanzanien John Magufuli à l’âge de 61 ans

Tanzanie: Décès du président tanzanien John Magufuli à l’âge de 61 ans.
John Magufuli, président de la Tanzanie, s’est éteint aujourd’hui à l’âge de 61 ans des « suites de complications cardiaques », selon la vice-présidente Samia Suluhu.

C’est une triste nouvelle qui a été annoncée par les autorités en Tanzanie. Alors qu’il n’avait plus été vu publiquement depuis de nombreux jours faisant croître les rumeurs, le président tanzanien serait mort de complications cardiaques. L’information a été confirmée par la vice-présidente du pays.

« C’est avec grand regret que je vous informe qu’aujourd’hui, le 17 mars 2021, à 18h00, nous avons perdu notre courageux leader, le président de la Tanzanie, John Pombe Magufuli« , a déclaré Mme Samia Suluhu Hassan. Les détails sur la maladie ayant entraîné ces complications n’ont pas été rendus publics.

 

Elle a précisé que le président est décédé à l’hôpital Emilio Mzena, un établissement gouvernemental de Dar es Salaam, où il était soigné. John Magufuli est apparu pour la dernière fois en public le 27 février

Dans une allocution télévisée jeudi soir, la vice-présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a déclaré que Magufuli était mort de complications cardiaques.
Mme Hassan a indiqué que M. Magufuli avait été hospitalisé le 6 mars à l’Institut cardiaque Jakaya Kikwete. Les spéculations allaient bon train sur sa possible infection par le coronavirus.

Depuis que la pandémie a été déclarée en mars 2020, Magufuli avait minimisé la gravité du virus. À un moment donné, il s’est moqué des installations de dépistage du coronavirus du pays, affirmant qu’il avait secrètement envoyé des échantillons de papaye et de chèvre et qu’ils étaient positifs. Bien qu’il n’ait jamais fourni de preuve de cette affirmation, il a prévenu que ces résultats pouvaient signifier que des personnes obtenaient des résultats faussement positifs.

Peu de temps après, la Tanzanie a cessé de communiquer les mises à jour sur le nombre de personnes infectées et tuées par le COVID-19. Les derniers chiffres du pays concernant le coronavirus ont été donnés en mai de l’année dernière. À l’époque, 509 personnes avaient été confirmées comme ayant contracté le virus et 29 étaient décédées.

De l’enseignant au président

Né le 29 octobre 1959, Magufuli a obtenu une maîtrise et un doctorat de l’université de Dar es Salaam en 1994 et 2009, respectivement. Après avoir enseigné brièvement à l’école secondaire Sengerema, puis travaillé comme chimiste industriel, Magufuli s’est lancé dans la politique sous l’égide du parti Chama Cha Mapinduzi (CCM).

Élu député en 1995, il a été nommé la même année vice-ministre des travaux publics, avant de recevoir le titre de ministre en 2000. En 2010, il a gagné en popularité après avoir été nommé pour la deuxième fois ministre des travaux et des transports de Tanzanie. Son style de leadership bullish et sa lutte contre la corruption dans le secteur de la construction routière ont été attachants pour les Tanzaniens, qui l’ont par la suite surnommé « le bulldozer. »

Il s’est présenté à la présidence en 2015 et a remporté 58 % des voix, battant Edward Lowassa du parti d’opposition Chadema. En 2020, il a été réélu lors d’un vote – une victoire que le candidat de l’opposition à la présidence Tundu Lissu a décriée comme frauduleuse.

Dans son discours d’investiture, Magufuli n’a pas tari d’éloges sur la conduite électorale du pays. « Comme vous le savez, les élections ont été une source de conflit dans de nombreux pays, mais nous, Tanzaniens, avons passé cette épreuve sans encombre. C’est la preuve pour le monde entier que les Tanzaniens sont épris de paix, et que nous avons mûri notre démocratie. »

Lire aussi:

Covid-19 / A la Mogabienne: Le président de la Tanzanie, John Magufuli, dit que les vaccins sont « dangereux », il vante la prière comme prophylaxie.

 

About gherrrabi

Check Also

Gazoduc Nigéria-Maroc: Quel sort pour le « Gazoduc Maghreb-Europe » au-delà de 2021 ?

Le Maroc pourrait couper bientôt le « Gazoduc Maghreb-Europe » Le Maroc pourrait couper bientôt …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *