JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / SMART SPACE -SMART CITY & DISPARITES DU MAROC … By Karima KADDOURI

SMART SPACE -SMART CITY & DISPARITES DU MAROC … By Karima KADDOURI

SMART SPACE -SMART CITY & DISPARITES DU MAROC … By Karima KADDOURI

Mon parcours et formation professionnelle me rattrapent quelque peu et les déformations professionnelles sont inhérentes dans chacune de mes «interventions», tant dans l’actualité, qu’elle soit politique, économique et sociale, sociétale, qu’humaine et environnementale.

Les Smart-City, Smart -Space ou Ville intelligente sont-ils des notions non abordables pour une grande partie du Maroc ?

Je me réjouis des grandes avancées de notre Maroc des Lumières, Maroc en développement, ou dirai-je Le MAROC TNR-AOUITA de L’AFRIQUE

Le Maroc a pris son destin en main, par volonté de modernité, d’équité, de développement dans nombreux pôles économiques et urbain du Maroc tel que Casablanca, Tanger, Marrakech, mais a aussi envie de composer et s’identifier aussi dans ce monde de l’information automatique, plus aisément l’informatique et le e-digital qui s’impose désormais dans notre quotidien professionnel et inévitablement dans notre quotidien personnel.

La course, le marathon ou le sprint sont nécessaires pour rattraper les retards face à une Europe, un occident, un Moyen Orient au visage de Dubaï.

Des villes comme Marrakech, Casablanca, Tanger et d’autres sont le tout numérique, ou e-digital et la e-communication sont les indispensables de la vie, de la ville nouvelle, allant des services, aux gestions urbaines aux gestion de l’eau dans les espaces ruraux , et nos cyber villes fleurissent  où les cyber espaces , et les technologies de pointes du monde de demain sont omniprésents  et au Maroc!

Eh Oui le Maroc est pour le tout connecté

Et les résultats de ces dix dernières années sont édifiants, grâce au marocains dont les énergies sont débordantes mais aussi grâce à notre Roi Mohamed VI sans qui nous ne serions pas ce modèle africain si envié.

Il faut oublier la locomotive, relevant certes d’une nostalgie de carte postale et souvent mise en avant, par nos « reseauteurs du dimanche » !

Néanmoins, la réalité du Maroc c’est de pouvoir offrir les instruments nécessaires pour un Smart-Space, des Smart-City que nous devons penser et mettre en place dans un Maroc divers, disparate !

Les disparités du Maroc sont un thème important repris dans les volontés du nouveau modèle de développement (NMD) lequel précise les impératifs de diminuer les disparités, disparités exprimées structurellement par les inégalités sociales qui en découlent.

Alors comment repenser le Smart Space pour TOUS ?

  • Penser à édifier un plan de développement d’une ville à la campagne, je tends vers la notion une « rurbanité » où les volontés sont de préserver nos campagnes marocaines en les aidant à maintenir sa jeunesse, à se développer, vivre de son activité aisément et intelligemment.
  • Nos campagnes aspirent à des préoccupations d’urbanité et inexorablement devront être encadrées par les programmes d’éducation, de formation, de les inclure dans ce processus de e-développement nécessaire à leur épanouissement et surtout, contrer tout sentiment de frustration.
  • Penser à aider les ruraux et les paysans dans la course du Maroc Vert / Génération Greentant par une formation dédiée, que par l’accompagnement qui s’y attèle.
  • Le Smart Space est aussi « lointain » pour des citadins exclus ou auto-exclus dans leur propre espace urbain. Nous devons redoubler d’efforts et d’énergie et se poser la question d’édifier un environnement sain et empreint d’une volonté sans limite devenir un modèle sans faille. Et notre faille, réside bien dans ses quartiers exclus où il faut, on doit absolument réfléchir à ses questions urbaines où l’exclusion conduit nécessairement à des résultantes d’insécurité et la misère sociale peut rapidement donner lieu à des ghettoïsations, pour le coup non smart du tout.

Travaillons sur une inclusion totale, entière ou personne ne restera sur le bord de la route.

Nombreux espaces marocains, nombreuses personnes sont « déstructurées, désolidarisées » de la pensée « Smart intelligente ».

Comment concilier cette nécessité de l’intelligence, Smart-Space / Smart city dans toutes ces formes et ces espaces où vivent nombreux marocains dont la préoccupation première revêt presqu’une notion de « survit au quotidien ou de constat malheureux de désœuvrement ».

 Alors quelle que soit l’inclusion, il faut probablement gérer l’espace comme un cercle dans un cercle, indissociables les uns des autres !

Cette notion de RSE, concept de Responsabilité d’intégrations volontaire de toutes les préoccupations sociales et environnementales…et qui prend tout son sens dans la démarche pour une programmation de Smart City /Smart Space inclusive et durable.

Mais comme investir dans un sprint ou un marathon quand on a le constat de certains de  nos espaces encore sous équipés, peu  raccordés, par exemple dans nos espaces ruraux ou des petites villes qui  regardent par leurs fenêtres « le train du Smart passer ».

L’inclusion et le développement encadrées par des notions environnementales, de Smart Grid City, est tout aussi importante dans nos souhaits de penser éco-énergie et écoresponsable …

Écoresponsable, Smart Grid City, sont des notions importantes car cela induit une gestion durable, à savoir gérer une consommation énergie- électricité, un approvisionnement, une tarification… par grille d’information. Elles permettront les lectures, la révision et la vison de nos espaces de demain et nous comptons y parvenir le plus rapidement avec le concours de tous.

Une intelligence virtuelle nous permettant de gérer la fourniture électrique, énergie pour optimiser la fourniture.

Il faut potentiellement faire des économies dans une logique de développement durable et moins énergivore, tout en souhaitant que chacun puisse s’inclure et s’associer au  développement écoresponsable, avec  des changements de comportement  au quotidien telle que la gestion de l’eau, dans les campagnes par le smart système dit intelligent :

  • Se diriger vers des matériaux et des composants moins énergivores, ou nocifs pour l’environnement.
  • Vers une économie de l’eau par un système de distribution orchestrés par ses nouveaux process de smart développement nécessaire à notre équilibre, notre environnement, à la campagne comme à la ville.
  • Également devra être inclusif et durable en maintenant les métiers existants et y affecter aussi les nouveaux métiers et parfaire par une compétitivité à l’échelle africaine voire internationale.

Alors il faudra réellement mettre des actions réelles et constructives pour un Maroc en ôtant nos épines, que sont les disparités intellectuelles, économiques et sociales !

Nous ferons de notre espace Maroc, un espace Smart Space moins exclusif dans une réelle démarche inclusive car le train prendra tout le monde !

Ainsi prendre en compte ces défaillances encore visibles dans notre paysage comme un propulseur de changement pour un moteur de développement durable.

By Karima Kaddouri

 

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *