JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Sahara Marocain: Le « président » algérien met fin aux fonctions de 50 ambassadeurs et plénipotentiaires à l’étranger…. La Liste

Sahara Marocain: Le « président » algérien met fin aux fonctions de 50 ambassadeurs et plénipotentiaires à l’étranger…. La Liste

Le « président » algérien met fin aux fonctions de 50 ambassadeurs et plénipotentiaires à l’étranger…. La Liste
Le « président » (mal élu et décrié) Abdelmadjid Tebboune a mis fin aux missions diplomatiques de nombreux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de la république algérienne, pour les charger d’autres fonctions, selon la dernière parution du journal officiel des affaires étrangères.

Cette décision intervient suite  à une « réunion prolongée » du président Tebboune avec tous les ambassadeurs, consuls et délégués d’Algérie auprès des instances régionales et internationales, ce lundi 8 novembre, qualifiée de « première du genre » dans le contexte où l’Algérie procède à un examen approfondi des modèles de travail et les rôles de son appareil diplomatique.

Le Ministère des affaires étrangères a invité 128 diplomates, dont un chef de mission, un ambassadeur, un consul général et un consul, à cette conférence élargie, à laquelle ont pris part des hauts fonctionnaires et des chefs de départements et de sections du Ministère des affaires étrangères, et il a duré jusqu’au 10 novembre, « pour développer de nouvelles perceptions du travail de la diplomatie algérienne, et pour que l’appareil diplomatique se meut plus efficacement pour défendre les intérêts et les positions de l’Algérie. »

En septembre dernier, le « président » Tebboune a procédé à un large mouvement dans l’appareil diplomatique, qui incluait la nomination de 71 ambassadeurs, plénipotentiaires, délégués et consuls auprès des instances internationales.

Tebboune arme ses ambassadeurs contre le Maroc.

Prenant la parole, lors de l’ouverture, , de la dite Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes jamais organisée auparavant en Algérie, le « président » Abdelmadjid Tebboune a planté le décor en ciblant nommément le Maroc.

Selon des propos rapportés par l’APS (agence de presse officielle), Tebboune a déclaré que «les défis qui se posent à nous sont plus graves dans le contexte des crises multidimensionnelles que connaît notre région et des foyers de tension dans plusieurs Etats voisins, notamment au Sahara occidental avec la reprise des hostilités militaires armées entre le Front Polisario et les forces d’occupation marocaines.»

Il est clair qu’en parlant de «forces d’occupation marocaines», une expression qu’il n’a jamais, ou rarement, utilisée jusqu’ici, Tebboune a adopté définitivement la terminologie belliciste imposée désormais à tous les responsables algériens par le général Said Chengriha, chef d’état-major de l’armée algérienne.

Le « président »  Abdelmadjid Tebboune a mis fin aux missions diplomatiques de nombreux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de la république algérienne, pour les charger d’autres fonctions, selon la dernière parution du journal officiel des affaires étrangères.

Le journal rapporte notamment qu’il s’agit principalement de la destitution de :

  • Boualem Chbihi à Bamako au Mali,
  • Bafdal Mokaddam à Antananarivo au Madagascar,
  • Merzak Bejaouï à Yaoundé au Cameroun,
  • Larbi Belhadj a Otaoa au Canada,
  • Mohamed Yerqi à Mascat au sultanat d’Oman.
  • Morad Adjabi à Ankara en Turquie,
  • Hamid Boukrif à Prague en République Tchèque,
  • Mohamed Ben Attou à Brazzaville au Congo,
  • Mohamed Cherif Kourta à Moscou en Russie,
  • Abdelkader Hedjazzi à Tripoli en Lybie,
  • Toufik Milat à Madrid en Espagne,
  • Lounes Mokrane à La Haye en Hollande,
  • Abderahmane Ben Qerah à Londres en Grande Bretagne et en Irlande du Nord,
  • Sofiane Mimouni et Mohamed Bassdiq, ambassadeurs et membres permanents auprès des nations unis à New York,
  • Salima Abdelhaq à Bakou en Azerbaïdjan,
  • Abdelkrim Touahria à Abu Dhabi aux Émirats Arabes,
  • Ahmed Boutache à Rome en Italie,
  • Hassan Rabhi ambassadeur sous l’égide de la Ligue des États arabes en tant que secrétaire général adjoint.
  • Rachid Ben Lounas à Pretoria en Afrique du sud,
  • Boualem Hassan à Dakar au Sénégal,
  • Youcef Dlilech à Akra au Ghana,
  • Sid Ali Abdelbari à Windhoek en Namibie,
  • Farid Boulhbal à Kampala en Ouganda,
  • Zineddin Birouk à Ndjamena au Tchad,
  • Mohamed Inser à Ouagadougou au Burkina Faso,
  • Nasreddin Saii à Harare au Zimbabwe,
  • Noureddin Khendoudi a Nouakchott en Mauritanie,
  • Mohamed Bourouba a Oman en Jordanie,
  • Sayeh Kadri à Manama au Bahreïn,
  • Abdelkader Ben Chaa à Bagdad en Irak,
  • Latifa Yahiyaoui à Sofia en Bulgarie,
  • Ahsen Karma à Stokholm en Suède,
  • Abdelhamid Chebchoub au Monténégro,
  • Hussein Boussouara à Kiev en Ukraine,
  • Nawel Stouti à Helsinki en Finlande,
  • Ahsen Boukhalfa à Pékin en Chine,
  • Mohamed Lamine Ben Chrif à Tokyo au Japon,
  • Abdelkader Aziria à Djakarta en Indonésie,
  • Mohamed Lamine Deraqi a Séoul en Corée du sud.

Mr Tebboune a également mis fin aux fonctions de

  • Mohamed Berrah à Hanoï au Vietnam,
  • Nasreddin Rimouche à Kuala Lumpur en Malaisie,
  • Hamza Yahia Cherif à New Delhi en Inde,
  • Lakhal Ben Kelaï à Islamabad au Pakistan,
  • Abd el Moniim Ahriz à Teheran en Iran,
  • Madjid Bougara à Washington aux États-unis,
  • Toufik Dahmani a Brazilia au Brésil,
  • Ghouti Ben Moussat à Caracas au Venezuela,
  • Saïd Moussi a Paris en France
  • Ali Rejal à Milan en Italie.

6 consuls limogés

La décision concerne également les consules d’Algérie Il s’agit de :

Said Moussi consul général d’Algérie à Paris et Belkacem Mahmoudi consul à Créteil. Toulouse, Ponoise et Bobigny, respectivement, Abdelhamid Ahmed khodja, Hayat Sait, Nadjeh Baaziz. de surcroit, Hadda Touati et Mohamed Saoudi, consuls d’Algérie à Nice et à Monpellier on fait l’objet de cette instruction présidentielle.

Juste pour rire

About gherrrabi

Check Also

Alpha Condé quitte la Guinée sur « autorisation humanitaire » pour se soigner aux Émirats arabes unis

Les militaires rechignaient jusqu’à présent à laisser partir l’ancien chef d’Etat de 83 ans, redoutant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *