JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Royaume du Maroc: réunion internationale pour poursuivre la lutte contre l’EI, L’événement historique dont les médias du monde entier ont trop parlé

Royaume du Maroc: réunion internationale pour poursuivre la lutte contre l’EI, L’événement historique dont les médias du monde entier ont trop parlé

Maroc : réunion internationale pour poursuivre la lutte contre l’EI, L’événement historique dont les médias du monde entier ont trop parlé…
  • L’événement historique dont les médias ont trop parlé
  • Marrakech (la ville ocre) sous les projecteurs

Le monde avait les yeux braqués sur Marrakech (la ville ocre). En effet, la ville de Marrakech a accueilli ce mercredi 11 mai la neuvième réunion ministérielle de la coalition internationale contre Daech, co-organisée avec les États-Unis. Une coalition créée en 2014 pour combattre le groupe Etat islamique, qui rassemble plus de 80 pays et organisations membres. L’accent a été mis sur le défi du terrorisme pour l’Afrique.

Cet événement était parmi le plus médiatisé au monde, les médias ont été largement présents avec des journalistes du monde entier pour relayer les débats… 





Partant de ce constat, le réunion de Marrakech était l’opportunité de débattre des moyens d’action conjointe pour lutter contre les dangers terroristes sous toutes ses formes, mais également des mesures à même de renforcer les stratégies et les capacités sécuritaires des pays du continent, le but étant d’affaiblir cette organisation terroriste.

D’autre part, l’accueil par le Maroc de cet événement international reflète la confiance dont jouit l’approche singulière mise en œuvre par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI en matière de lutte contre le terrorisme.

Cette confiance dont jouit le Maroc est le fruit d’une stratégie proactive, holistique et intégrée en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, portant sur les aspects juridiques, économiques, sociaux et religieux du phénomène, faisant ainsi du Royaume un pays pionnier et un partenaire stratégique indispensable sur les plans régional et international.

Dans ce sens, Vladimir Voronkov, Secrétaire général adjoint du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme (ONUCT), avait exprimé son appréciation au gouvernement du Royaume du Maroc pour son soutien indéfectible aux travaux de l’ONUCT et son engagement personnel pour l’effort de lutte contre le terrorisme.

Communiqué commun des ministres de la Coalition internationale contre Daech

Déclaration

Marrakech, Maroc – Les ministres de la Coalition internationale contre Daech se sont réunis à Marrakech, au Maroc, à l’invitation du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et du secrétaire d’État des États-Unis, Antony J. Blinken.

Les ministres se sont réjouis de la tenue de la première réunion en Afrique de la Coalition internationale contre Daech. Ils ont réaffirmé leur détermination commune à poursuivre la lutte contre Daech par des efforts militaires et des efforts menés par les civils qui contribuent à vaincre de façon durable le groupe terroriste. Ensemble, les ministres ont souligné que la protection des civils est une priorité et ont affirmé que le droit international, y compris le droit international humanitaire et le droit international lié aux droits de la personne, ainsi que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies, devaient être respectés en toutes circonstances.

Les ministres ont affirmé que d’assurer la défaite durable de Daech en Iraq et en Syrie reste la principale priorité de la coalition. Ils ont souligné que malgré les revers importants subis par les dirigeants de Daech ces dernières années, le groupe terroriste continue de mener des attaques en Iraq et en Syrie et représente une menace permanente, comme en témoigne l’attaque de grande envergure perpétrée contre le centre de détention d’Al-Sinaa dans le nord-est de la Syrie en janvier 2022.

Les ministres ont réaffirmé l’importance d’allouer des ressources suffisantes pour soutenir les efforts de la coalition et des forces des partenaires légitimes. La coalition continuera d’apporter son soutien aux forces de sécurité iraquiennes, y compris les peshmergas, et à ses partenaires locaux en Syrie. Les efforts menés par les civils, notamment la prévention, la stabilisation, la lutte contre le financement du terrorisme, les contre-discours et la poursuite, la réhabilitation et la réintégration des combattants terroristes étrangers, occupent une place de plus en plus importante pour assurer la défaite durable de Daech. Les ministres ont insisté sur la nécessité de renforcer les capacités antiterroristes dirigées par des civils en Iraq et de trouver des solutions durables et à long terme pour les combattants de Daech et les membres de leur famille dans le nord-est de la Syrie, notamment en misant sur les processus juridiques appropriés afin que les personnes coupables de crimes soient tenues responsables.

En Syrie, la coalition appuie le peuple syrien pour soutenir un règlement politique durable, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies. La coalition continue de soutenir le redressement local et la stabilisation effectués de façon inclusive dans les zones libérées de Daech, ainsi que les efforts de réconciliation et de réintégration pour favoriser les conditions propices à une résolution politique du conflit à l’échelle de la Syrie, selon les paramètres de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les ministres ont également reconnu la nécessité de réagir à l’évolution de la menace de Daech en Afrique et ont salué les trois premières réunions du groupe de réflexion sur l’Afrique, qui ont eu lieu à Bruxelles, à Rome et à Marrakech. Sous l’égide de la coalition, le groupe de réflexion sur l’Afrique renforcera les capacités antiterroristes menées par des civils des membres africains de la coalition, en s’appuyant sur les expériences de la coalition en Iraq et en Syrie et en tirant parti des leçons apprises, le cas échéant, de la campagne Vaincre Daech sur le continent africain. Parmi ces efforts figurent le partage d’évaluations sur la menace que représentent Daech et d’autres organisations terroristes sur le continent africain, ainsi que la coordination et la collaboration sur les méthodes les plus efficaces pour aborder ces enjeux, notamment par l’échange d’information et la gestion des frontières de façon proactive et par des projets de stabilisation, de prévention et de déradicalisation. Les ministres ont souligné la nécessité pour le groupe de réflexion sur l’Afrique de favoriser les synergies avec les autres efforts et initiatives de lutte contre le terrorisme à l’échelle internationale, sous-régionale et régionale sur le continent africain.

Les ministres ont souligné l’importance de s’attaquer aux causes sous-jacentes de l’insécurité en Afrique, tout en réitérant que toute solution durable pour enrayer la propagation de Daech sur le continent reposera principalement sur les autorités nationales, ainsi que sur des efforts et des initiatives sous-régionaux et régionaux qui reconnaissent et traitent les catalyseurs politiques et économiques du conflit. Les ministres se sont dits préoccupés par la prolifération des acteurs non étatiques, y compris les mouvements séparatistes, et le déploiement en Afrique d’entreprises militaires privées qui engendrent la déstabilisation et une vulnérabilité accrue des États africains, ce qui favorise en fin de compte Daech et d’autres organisations terroristes et extrémistes violentes. Les ministres ont également rappelé que la coalition continuera d’être une initiative menée par des civils, avec nos membres africains et par l’intermédiaire de ces derniers, conformément aux principes de la prise en charge locale et en accord avec les besoins particuliers des États membres africains. Les ministres ont salué l’adhésion du Bénin à la coalition, ce qui porte le nombre total de membres à quatre-vingt-cinq. Les efforts de la coalition font partie intégrante de la structure mondiale de lutte contre le terrorisme.

Les ministres ont confirmé leur point de vue commun selon lequel Daech Khorasan représente une menace croissante en Asie du Sud et centrale. Ils condamnent fermement les attaques horribles perpétrées par Daech Khorasan pendant le ramadan et la fête de l’Aïd en Afghanistan contre des civils, en particulier des groupes minoritaires. Les ministres sont conscients de la nécessité de rester fermes pour contrer la menace de Daech Khorasan en Afghanistan, par l’intermédiaire des groupes de travail de la coalition et des initiatives individuelles des membres, afin d’assurer la défaite durable de Daech en Asie du Sud et centrale, et ailleurs dans le monde.

Les ministres ont insisté sur la nécessité de faire face à la menace globale que représente Daech par une coordination holistique et globale des efforts, qui est la pierre angulaire de la coalition. Ces efforts comprennent les initiatives proposées par les groupes de travail de la coalition, y compris les communications, la lutte contre le financement de Daech, les combattants terroristes étrangers et la stabilisation.

Les ministres ont également reconnu l’importance de trouver des solutions durables aux causes profondes du terrorisme et de l’extrémisme violent qui le favorise, et d’assurer l’inclusion et la participation significatives des femmes, des jeunes et des autres groupes marginalisés dans ces efforts, tout en mentionnant le rôle important de la société civile, notamment des organisations de femmes et des organisations dirigées par des jeunes, dans la prévention du terrorisme et de l’extrémisme violent qui le favorise, et dans la lutte contre ces menaces.

Les ministres ont également réitéré leur engagement global en faveur des survivants et des familles des victimes des crimes de Daech, notamment en demandant des comptes aux dirigeants et aux auteurs de Daech. Reconnaissant que les atrocités commises par Daech, y compris la violence sexuelle et fondée sur le genre, constituent certains des crimes internationaux les plus graves, les ministres restent unis dans leur détermination à empêcher les générations futures de subir les souffrances perpétrées par Daech. Ils expriment donc leur détermination à rester absolument vigilants, dans le cadre de la coalition et au-delà, devant la menace du terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations.⇒ Source

A lire aussi:

Sahara marocain: Les Pays-Bas,… soutiennent le plan d’autonomie du Maroc… Alger s’agite

About gherrrabi

Check Also

ONU: Mountaga Diop met en avant le leadership et la politique migratoire du Maroc à New York

Le leadership du Maroc dans le domaine de la migration a été mis en avant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *