Home / COOPÉRATION / Royaume du Maroc / Marrakech: Le 3ème Forum des Avocats MRE, revivez l’atmosphère de cet évènement …

Royaume du Maroc / Marrakech: Le 3ème Forum des Avocats MRE, revivez l’atmosphère de cet évènement …

Dans le cadre du grand intérêt accordé aux marocains du Monde par S.M. le Roi Mohammed VI et l’attention particulière que le Souverain accorde à l’amélioration de leurs conditions et à la modernisation de la qualité des services qui leur sont fournis. Le Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration a organisé, ce 08 et 09 février 2019 à Marrakech une conférence sous le thème » Le Code de La Famille à la Lumière du Droit Comparé et des Conventions Internationales ».

Le Code de la famille à la lumière du droit comparé et des conventions internationales“. C’est dans ce cadre que le ministère délégué chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la migration a décidé de placer le 3ème Forum des avocats MRE. Venus des quatre coins du monde, ils étaient une centaine d’avocats Marocains Du Monde, a prendre part à cette conférence où chacun y apportera sa contribution .

La particularité de ce 3ème Forum des avocats MRE, qui s’est tenu les 8 et 9 février à Marrakech, réside donc dans son thème principal, à savoir le Code de la famille, qui représente un débat d’actualité avec pour objectif de le revisiter. Une volonté dont le point de départ a été la lettre Royale adressée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux participants à la 5ème Conférence islamique des ministres chargés de l’Enfance tenue le 21 février 2018 à Rabat:

“Nous nous sommes également employé à consolider la cohésion de la cellule familiale à travers l’adoption d’un Code de la famille avancé, consacrant le principe du respect de l’intérêt supérieur de l’enfant et assurant, en toutes circonstances, la protection de ses droits. A cet égard, nous lançons un appel pour que l’application de ce Code soit accompagnée d’une évaluation propre à corriger les insuffisances révélées par la pratique…”.

Après le salut de l’Hymne National Marocain.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le ministre en charge des Marocains du monde, M. Abdelkrim Benatiq, a assuré que cette rencontre, à caractère scientifique, permettra de faire une lecture invoquant les effets et l’impact de l’application de la Moudawana dans les pays de résidence des MRE.

“Nous ne devons pas avoir peur face aux défis et aux difficultés que connaissent les sociétés et les familles”, a-t-il affirmé devant l’assistance.

“L’efficacité d’un texte tel que la moudawana ne dépend pas uniquement de sa pertinence à régler les problèmes à l’échelle nationale, mais également de sa capacité à être cohérente et à résister aux mutations profondes que connaissent l’institution familiale et les régimes juridiques en vigueur dans les pays d’accueil”, a également déclaré le ministre.

Concernant les différentes avancées réalisées par le Royaume en matière de protection des droits des migrants, le M. Abdelkrim Benatiq a également rappelé les efforts fournis par le gouvernement en faveur des Marocains Du Monde. Dans ce sens, il a rappelé que les Marocains du monde ont pu occuper les devants de la scène dans leurs pays d’accueil. «Bien intégrés dans les sociétés d’accueils, ces Marocains ont toujours gardé des liens solides avec leur pays d’origine», a-t-il souligné.

A Lire aussi  Marrakech abrite le 3ème Forum des Avocats MRE

De son côté, le président du Parquet, M. Mohammed Abdennabaoui, a estimé que 14 ans étaient une période suffisante pour évaluer le Code de la famille en délimitant les acquis et en identifiant les contours de la réforme souhaitée. Selon le haut responsable judiciaire, «l’efficacité d’un texte tel que la Moudawana ne dépend pas uniquement de sa pertinence à régler les problèmes à l’échelle nationale, mais également de sa capacité à être cohérent et à résister aux mutations profondes que connaissent l’institution familiale et les régimes juridiques en vigueur dans les pays d’accueil».
Prenant également part à cette rencontre, de hauts responsables judiciaires et des représentants de plusieurs instances actives dans le domaine de la justice ont mis en avant l’importance de l’établissement d’un bilan d’étape de ce texte.
Dans ce sens, le représentant du ministère de la Justice a affirmé que son département mettait en place une évaluation objective du texte afin de mettre l’accent sur ses lacunes et déterminer les dispositions à amender. Un amendement qui se fera selon une approche participative incluant tous les acteurs juridiques, religieux et associatifs, a souligné le responsable.
Les avocats Marocains Du Monde ont soulevé plusieurs questions sur les nombreux obstacles qui se entravent l’accomplissement de leur mission à l’étranger.


Les avocats MDM établis en France

Les avocats MDM établis en Espagne

Les avocats MDM établis en Italie

Les avocats MDM établis aux USA et aux Pays Bas

Les Marocains du Monde (MDM),  présentent un fort potentiel de développement socio-économique pour le Maroc. Selon une étude réalisée par l’OCDE en 2016, sur un échantillon de 2,6 millions de MRE concernés par l’étude dans les pays de l’OCDE, 500.000 MRE ont un diplôme supérieur (bac+5), 7.000 sont des médecins et 50.000 sont des étudiants en mobilité internationale. Ces derniers maintiennent un lien très étroit avec leur pays d’origine, le Maroc, et un sentiment très fort d’appartenance au Royaume. Cela se manifeste par un retour massif au pays durant la période estivale d’été qui concerne chaque été près de 2,8 millions de personnes, ainsi que par un mouvement de transfert de fonds important de plus de 65 milliards de dirhams en 2017, soit une contribution de 6,5% au PIB.

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Marrakech abrite le 3ème Forum des Avocats MRE

Le Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *