Breaking News
Home / COOPÉRATION / Royaume du Maroc: la 2ème édition de l’Université de Printemps Sous le thème « le Maroc Pluriel, Terre du Vivre-Ensemble » Au Profit des jeunes marocains résidant à l’étranger

Royaume du Maroc: la 2ème édition de l’Université de Printemps Sous le thème « le Maroc Pluriel, Terre du Vivre-Ensemble » Au Profit des jeunes marocains résidant à l’étranger

 

Dans le cadre de l’exécution de ses programmes en faveur des marocains résidant à l’étranger, visant la préservation et le renforcement de l’identité nationale des jeunes générations, le Ministère délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, en partenariat avec le conseil de la Région de Béni-Mellal – Khenifra et l’Université Sultan Moulay Slimane, organise du 10 au 14 avril 2019. la deuxième édition de l’Université hivernale en faveur des jeunes marocains résidant à l’étranger, autour de la thématique “Le Maroc pluriel, terre du Vivre-ensemble”.

Le Maroc pluriel, terre du Vivre-ensemble“, c’est le thème de la 2e édition de l’université de Printemps des jeunes Marocains du monde, qui se tient du 10 au 14 avril 2019,  à Beni-Mellal.

Cent jeunes marocains résidant à l’étranger, âgés entre 18 et 25 ans, participent à cette université en plus d’étudiants marocains et étrangers poursuivant leurs études supérieures aux différents instituts et universités marocains.

Ce programme initié par le Ministère délégué Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, vise les objectifs suivants :

  • Offrir un espace pour l’échange d’expertise et d’expériences entre les jeunes marocains résidant à l’étranger et leurs homologues au Maroc,
  • Identifier de près les préoccupations des jeunes marocains à l’étranger,
  • Proposer des méthodes de travail réalistes et concrètes pour renforcer la relation entre les jeunes à l’étranger et le Maroc à tous les niveaux,
  • Transmettre les valeurs culturelles marocaines fondées sur le dialogue, la tolérance et le respect des autres,
  • Faciliter l’intégration des jeunes marocains dans les pays de résidence.

Après avoir entonné l’Hymne national du Royaume du Maroc

Au début de son allocution d’ouverture ce mercredi 10 avril son allocution d’ouverture, à Foum Joumâa dans la région de Béni Mellal, M. Abdelkrim BENOUTIQ,  ministre délégué chargé des des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration a tenu à saluer le succès de la visite effectuée par le Pape François à Rabat les 30 et 31 mars 2019. “Nous saluons le succès cette visite qui a été marquée par les entretiens entre le souverain et le Pape François“, a déclaré M. Abdelkrim BENOUTIQ.

La cause nationale, liée aux provinces du Sud  au centre des discussions

M. Abdelkrim BENOUTIQ n’a pas manqué comme à chaque fois lors de ces rencontre avec les Marocains du Monde d’appeler les étudiants réunis à ce Forum de rester mobilisés pour défendre les intérêts supérieurs du pays, dont en premier lieu l’intégrité du territoire. D’ailleurs, lors des débats programmés durant les quatre jours de l’université, les derniers développements du dossier du Sahara marocain seront largement discutés. Plusieurs tables rondes sont à l’ordre du jour, dont une sur “l’islam tolérant tel que le prône notre religion”, animée par le professeur Ahmed Abbadi, secrétaire général de la Ligue Mohammedia des Oulémas.

A Lire aussi  Maroc – Union Européenne : CHAQUE ETAPE A UN ACCORD QUI LUI EST SPÉCIFIQUE

De nombreux jeunes étudiants marocains résidant à l’étranger ont exprimé leur satisfaction d’être présent dans cet espace de dialogue, “pour tisser des liens et mieux connaître le pays.

Présence estudiantine subsaharienne, des étudiants d’Afrique subsaharienne au Maroc ont participé a cette 2e édition de l’université de Printemps des jeunes Marocains du monde.

“Le Maroc pluriel, terre du Vivre-ensemble”

Foum Jemâa et sa Communauté Juive.

Notables Juifs à Foum Jmâa. (Photo Elias Harrus ©AIU)
Bzou et ses environs, étaient particulièrement bien connus, car ils étaient le site de tombeaux de plusieurs Saints hommes vénérés. Peut être le plus important fut le tombeau de Rabbi Yossef Abajayo. Comme plusieurs légendes hagiographiques, sa sainteté fut révélée après sa mort. Un pèlerinage lors de sa hiloula (jour de la mort du Saint) fut organisé après le départ des juifs de la région. La communauté juive de Bzou vivait dans le Mellah  de Tigdmin, au nord du site de pèlerinage musulman de l’ordre religieux (zawiya) de Sidi El Seghir ben Al Manyar, et proche du tombeau du Tsaddik Moul El Borj. Le plus grand et le plus important mellah de Ntifa fut Foum Jemâa. Quand Charles de Foucauld traversa Foum Jemâa en 1883, il découvrit le marché du lundi  pour lequel la ville était célèbre. Il rapporta que ses habitants se dénombraient approximativement à 1500 personnes, parmi lesquels 200 juifs impliqués dans le commerce avec les communautés de Bzou et Demnate. D’autres mellahs de la région au milieu du 20ème siècle étaient Tanant, Tizouknatine, Bouhrazen, Ait Tagella et Tabia. La population juive de Foum Jemâa a augmenté au 20ème siècle. Depuis que la ville et son grand marché hebdomadaire du Lundi demeurait un centre important de la riche production d’amande.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Royaume du Maroc / Préfecture de Skhirat-Témara: Le ministre de la Santé, Anas Doukkali et le Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ont inauguré, à Témara, le centre de santé de premier niveau “Al Mers 2”

Témara – Le ministre de la Santé, Anas Doukkali et le Directeur Général de l’Organisation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *