JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Royaume du Maroc – États-Unis: Le grand événement tant attendu ce dimanche 10 janvier à Dakhla, la perle du Sud

Royaume du Maroc – États-Unis: Le grand événement tant attendu ce dimanche 10 janvier à Dakhla, la perle du Sud

Royaume du Maroc – États-Unis: Le grand événement tant attendu ce dimanche 10 janvier à Dakhla, la perle du Sud.

Une délégation américaine de haut niveau est attendue le 10 janvier à Dakhla, en vue de l’établissement d’une représentation consulaire. Une rencontre Maroc–États-Unis à caractère non seulement diplomatique, mais aussi économique. L’ouverture officielle de cette représentation diplomatique de la plus grande puissance mondiale va ouvrir de magnifiques perspectives de développement économique pour les provinces sahariennes.

Un mois jour pour jour après l’annonce de leur reconnaissance de la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur ses Provinces sahariennes, les États-Unis se préparent à ouvrir ce dimanche 10 janvier 2021 leur consulat à Dakhla. Annoncée le 10 décembre 2020, conjointement par le Maroc et les États-Unis, la représentation consulaire américaine constitue la première concrétisation de cette décision sur le territoire saharien marocain. C’est l’ambassadeur américain à Rabat, David Fischer, qui a révélé cette information. L’événement se déroulera en présence du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita. Quant à son homologue américain, le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo, sa présence n’a pas encore été confirmée.

Pour rappel, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait annoncé, jeudi 24 décembre, que les travaux pour la construction du consulat américain à Dakhla au Maroc, avaient déjà commencé.
« Heureux d’annoncer le début du processus de création d’un consulat américain au Sahara, et l’inauguration d’un poste de présence virtuelle effective immédiatement! », avait-il écrit sur Twitter.

Le moins que l’on puisse dire est que cette inauguration constitue un événement majeur dans l’histoire des relations diplomatiques entre le Maroc et la plus grande puissance politique et économique dans le monde, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Ce consulat général aura une vocation économique et commerciale. En effet, outre les services consulaires qui seront rendus aux ressortissants américains au Maroc, le nouveau consulat va pouvoir drainer des investissements américains portés par des entrepreneurs attirés par les opportunités économiques qui s’offrent dans nos provinces du Sud.

Le Secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, lors de sa dernière visite à Dakhla, pour entamer le processus d’établissement administratif et technique du consulat, avait déclaré qu’une enveloppe de 3 milliards de dollars, l’équivalent de 30 milliards de dirhams, sera déployée par son pays pour accompagner le développement économique dans la région.

Une somme conséquente destinée à être investie dans les infrastructures régionales mais également dans les secteurs d’activité économique qui sont florissantes dans la ville de Dakhla, à savoir en premier lieu le tourisme. Une commission des investissements a été mise en place. Elle se réunit le même jour de l’inauguration du consulat américain. Considérée désormais, sur le plan international, comme la première destination de tourisme nautique, Dakhla est dotée d’un potentiel considérable dans ce domaine.

Dakhla est aussi appelée à connaître un essor remarquable dans le domaine maritime. Bientôt, elle sera dotée d’un nouveau port moderne, Dakhla Atlantique, destiné à répondre à la fois à des objectifs géostratégiques et à des objectifs spécifiques au secteur de la pêche.

Mais, en réalité, c’est tout la Sahara qui profitera de ce port et de cette enveloppe d’investissement de 30 milliards de dirhams, consacrée par le gouvernement américain.

Avec, autres presses

About gherrrabi

Check Also

Afrique /Royaume du Maroc: M. Mastafa Amadjar, Directeur de la Communication «La presse doit se redéployer face à la révolution digitale»

M. Mastafa Amadjar est Directeur de la Communication et des relations générales au ministère marocain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *