Breaking News
Home / Business / RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE: au moins 75 milliards d’euros le coût des dégâts causées par les catastrophes naturelles en 2018

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE: au moins 75 milliards d’euros le coût des dégâts causées par les catastrophes naturelles en 2018

Une ONG estime à au moins 85 milliards de dollars (75 milliards d’euros) le coût des dégâts causées par les catastrophes naturelles en 2018. Elle alerte aussi sur le changement climatique, qui accélère ces phénomènes. Des incendies ravageurs en Californie et en Europe, un typhon au Japon, des inondations en Chine ou encore plus récemment un tsunami en Indonésie…

L’année 2018 a malheureusement été riche en catastrophes naturelles et termine au 4e rang des années les plus chaudes jamais enregistrées.

Les pays les plus affectés sur le plan économique sont les États-Unis, la Chine et le Japon.


LIMITER LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE POUR LIMITER LES CATASTROPHES:

 Selon un rapport du Bureau de l’ONU pour la réduction des risques de catastrophes, paru en octobre, les pertes économiques directes dues aux catastrophes climatiques ont bondi de 150 % en vingt ans, pour atteindre 2 300 milliards de dollars sur la période 1998-2017. Les experts s’accordent tous à dire qu’il faut limiter les émissions de gaz à effet de serre, car le coût des impacts du changement climatique et des catastrophes qu’il engendre est plus élevé que celui de la prévention…

Relayée par Le Monde, L’ONG britannique Christian Aid, qui lutte contre la pauvreté, a tenté d’établir le coût des 10 événements les plus destructeurs de l’année, en se basant sur des données d’assureurs, de banques et de gouvernements.

Les ouragans Florence et Michael, qui ont frappé les Etats-Unis, les Caraïbes et une partie de l’Amérique centrale en septembre et octobre, dominent le classement avec 17 et 15 milliards de dollars en dégâts économiques.

Le changement climatique a d’ores et déjà des effets dévastateurs sur les vies de nombreuses personnes, en particulier les plus pauvres, qui y ont pourtant le moins contribué.” Kat Kramer, responsable du programme climat de Christian Aid.

De nombreuses sécheresses
Les feux en Californie (Camp Fire) ont également été destructeurs avec 7,5 à 10 milliards de dollars de dégâts estimés.

A Lire aussi  Espagne / Catalogne : Forts affrontements entre pro et anti-indépendance à Barcelone

Les sécheresses extrêmes (et les incendies qui s’en suivent) sont également à l’origine d’importantes pertes : 7,5 milliards de dollars en Europe centrale et du Nord, 6 milliards en Argentine et entre 5,8 milliards et 9 milliards en Australie.

Avec les autres catastrophes en Asie et en Afrique du Sud, l’ardoise grimpe entre 85 et 96 milliards de dollars (75 à 84 milliards d’euros) selon Christian Aid.

Les effets indirects et les morts pas pris en compte
Le Monde rappelle toutefois que les estimations ne prennent pas en compte les effets indirects, tels que les emplois détruits, la qualité de vie et le bien-être qui baissent après la catastrophe ou encore le moral des sinistrés.

Les décès ne sont pas non plus pris en compte dans le rapport, une vie humaine n’ayant évidemment pas de prix…

Le coût des catastrophes a explosé en 20 ans

Les dégâts humains sont par ailleurs énormes. Près de 1,3 million de personnes sont mortes tandis que 4,4 milliards d’individus ont été blessés, déplacés, ont perdu leur domicile ou ont eu besoin d’une aide d’urgence. Enfin, plus de la moitié des décès sont dus aux 563 séismes recensés et aux tsunamis qu’ils ont provoqués, indique le rapport réalisé avec les données du Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes de Louvain en Belgique.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Niger: Une mission militaire américaine de haut niveau à Niamey

Cette délégation, qui comprend également le général de brigade, De Milliano, directeur-adjoint de la Stratégie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *