JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Qualification mondial 2022: Le Burkina Faso a demandé la délocalisation de sa rencontre face à l’Algérie, programmée à Blida.

Qualification mondial 2022: Le Burkina Faso a demandé la délocalisation de sa rencontre face à l’Algérie, programmée à Blida.

Le Burkina Faso a demandé la délocalisation de sa rencontre face à l’Algérie, programmée à Blida….

La « non-conformité de la pelouse du stade de Blida »

Le Burkina Faso ne veut pas jouer à Blida. À quelques jours de la rencontre au sommet des éliminatoires du Mondial 2022 entre les Kouloughlis¹ et les Étalons, la fédération burkinabè de football (FBF) a saisi, ce vendredi 05 novembre, la CAF. Motif: délocaliser le match contre l’Algérie, programmé, pour l’heure à « Tchaker ». Une démarche justifiée aux yeux de l’instance dirigeante par la dégradation de la pelouse du stade Mustapha Tchaker. «Nous avons attiré votre attention sur la non-conformité de la pelouse du stade de Blida. Malgré cette démarche, dictée par le souci de préserver la santé et l’intégrité physique des acteurs et également de garantir la qualité du spectacle, nous constatons que notre requête n’a pas obtenu gain de cause», indique la FBF dans sa note.

Les Burkinabés ont, par ailleurs, argumenté leur demande en se rappelant des conditions inadéquates lors du match qualificatif pour la Coupe du Monde 2014.

Et l’instance d’insister auprès de la CAF sur le bon déroulement de la rencontre. « Au regard de tous ces faits, de nature à fausser l’équité de nos compétitions, nous vous saurons gré des dispositions appropriées qu’il vous plaira de faire prendre pour la sécurité de la délégation du Burkina Faso en Algérie et surtout pour le déroulement du match dans le fair-play, l’esprit sportif, la quiétude et la préservation des chances de chacune des équipes. Convaincu de votre attachement à l’équité sportive, à la sécurité des joueurs et aux valeurs fondatrices du sport, nous savons compter sur votre soutien et votre implication pour le bon déroulement du match. »

Au coude à coude avec l’Algérie pour assurer une place en barrages des éliminatoires du Mondial 2022, le Burkina va disputer deux matchs décisifs. Si la première rencontre, contre le Niger (12 novembre), est quasiment abordable à domicile, la dernière journée contre les champions d’Afrique( 16 novembre) suscite de sérieuses appréhensions des Burkinabés.

« Prendre les dispositions nécessaires pour la sécurité de la délégation du Burkina Faso en Algérie ».

Pour le match face à l’Algérie la FBF souhaite une délocalisation de la rencontre pour non conformité du stade de Blida. Au cas ou cette requête est rejetée la FBF souhaite que des mesures sécuritaires exceptionnelles soient prises afin de protéger la délégation burkinabè en terre algérienne. Une sollicitation qui sonne comme une mise en garde de la CAF après l’expérience de novembre 2013 .



Algérie-Burkina: La CAF autorise 14 000 Spectateurs, c’est injuste et malsain !

« Algérie-Burkina: La CAF autorise 14 000 Spectateurs, c’est injuste et malsain !
La Confédération Africaine de Football est dans le mauvais rôle. Pour le dernier match des éliminatoires la CAF autorise la présence de 14 000 personnes au stade de Blida. C’est une injustice dans un match aussi crucial. Alors que le FBF interpelle la CAF sur les mesures idoines à prendre pour le match du 16 novembre prochain, elle se permet d’autoriser la présence du public.
Le parallélisme des formes commandait d’ailleurs que le match retour se joue dans les mêmes conditions que le match aller. C’est la preuve qu’il y’a un lobby à la CAF qu’il faut dénoncer. La FBF doit persister sur les mesures sécuritaires a prendre pour ce rendez vous de tous les dangers à Blida.
Les autorités algériennes ont cette fâcheuse manière de jouer le jeu trouble des individus isolés ou incontrôlés qu’on fait semblant d’interpeller quand ils posent des actes envers les délégations étrangères et une fois dans la rue suivante on les libère. Des stratagèmes dont les algériens sont coutumiers. Cette fois , Blida 2013 doit être une boussole. Le match hors terrain doit être maîtrisé malgré la complicité bien laide de la CAF. » Lassina sawadogo

L’heure n’est pas aux polémiques

Alors que l’écurie des Étalons est en proie à un nombre élevé de joueurs forfaits, de faits de blessures, certaines personnes prennent du plaisir à jeter l’anathème sur ces infortunés qui auraient bien voulu défendre vaille que vaille les couleurs de leur pays. Face à ces polémiques malsaines, la fédération burkinabè de football apporte un démenti à toutes simulations de blessures.

¹: Les Kouloughlis « fils de serviteur » forment un groupe social d’Algérie (la régences d’Alger). Il s’agit de personnes issues d' »unions » entre des Ottomans, souvent des janissaires, et des femmes algériennes. Bien que la traduction de kul oğlu en « fils de soldat» ait été avancée, le terme n’a pas de connotation péjorative, ce serait même le contraire, tant était grand le prestige de l’Empire ottoman et de ses représentants.

L’histoire de l’Algérie/ Régence ottomane: Les personnes d’origine turque (Kouloughlis) représentent 5 % de la population totale de l’Algérie..

About gherrrabi

Check Also

Alpha Condé quitte la Guinée sur « autorisation humanitaire » pour se soigner aux Émirats arabes unis

Les militaires rechignaient jusqu’à présent à laisser partir l’ancien chef d’Etat de 83 ans, redoutant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *