JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Pour financer ses projets, l’Iran envisage de faire une demande de prêt à la Russie

Pour financer ses projets, l’Iran envisage de faire une demande de prêt à la Russie

 (AP Photo/Iranian Presidency Office, Mohammad Berno, File)
Pour financer ses projets, l’Iran veut se tourner vers la Russie.
Afin de financer certains de ses projets, Téhéran envisage de faire une demande de prêt à la Russie. Le Parlement vient tout juste d’autoriser le gouvernement à effectuer ses demandes auprès du Kremlin. Selon l’agence de presse ISNA, ce crédit serait valorisé autour des 5 milliards de dollars. Reste maintenant à ce que l’ensemble des accords soient trouvés, notamment au niveau des échéances de remboursement.

Dans les faits, c’est à l’occasion de l’organisation d’une réunion dont le but était de définir le budget pour la nouvelle année iranienne que cette décision a été prise. Un crédit qui pourrait permettre à certains secteurs de « survivre », comme les infrastructures de service, le nucléaire civil, les sources d’énergie alternatives et les voiries de chemins de fer.

Téhéran pourrait se tourner vers la Russie pour certains financements

Une décision qui, si elle sera une première, n’est pas surprenante. En effet, le président Rohani évoque depuis 2019 déjà la possibilité de faire appel à la Russie afin d’avancer dans un contexte compliqué, marqué par une grave crise financière (sanctions américaines et internationales) et sanitaire (crise du covid-19). En Russie, Alexandre Novak, alors ministre russe de l’Énergie, n’avait lui, pas fermé la porte.

Certains secteurs ont besoin de financements 

Plusieurs gros projets et chantiers d’envergure sont actuellement en besoin de financement, à commencer par la modernisation de la centrale électrique d’Ahvaz. L’Iran envisage également, par exemple, de construire toute une vaste structure hydroélectrique à Gotvand au Khuzestan. D’un point de vue transport, une voie ferrée allant de Zahedjan à Birjand pourrait également voir le jour.

La Russie, la Chine et l’Iran vont organiser des exercices navals conjoints dans l’océan Indien

« Ces exercices permettront d’assurer la sécurité des voies navigables dans cette région« 

Moscou prévoit d’organiser ce mois-ci des exercices navals conjoints avec Téhéran et Pékin dans l’océan Indien, a rapporté lundi l’ambassadeur russe en Iran, Levan Dzhagaryan, lors d’une interview avec l’agence de presse RIA.
« Les prochains exercices navals multilatéraux auront lieu dans la partie nord de l’océan Indien à la mi-février 2021« , a annoncé le diplomate russe lors de cet entretien.
« Ces exercices permettront notamment de s’entraîner à des opérations de recherche et de sauvetage, tout en assurant la sécurité des voies navigables dans cette région« , a expliqué M. Dzhagaryan.
La Russie, la Chine et l’Iran avaient organisé des exercices similaires dans l’océan Indien en décembre 2019.

Ce développement intervient alors que les Gardiens de la Révolution (CGRI), armée idéologique de la République islamique, ont tiré mi-janvier des missiles balistiques sur des cibles dans l’océan Indien dans le cadre d’exercices militaires.
Les missiles avaient ciblé « les navires de guerre ennemis et les ont détruits à 1.800 km » de là, selon le site des CGRI.
Les exercices ont eu lieu dans le centre de l’Iran avec des cibles situées dans le « nord de l’océan Indien« , avaient indiqué les Gardiens de la Révolution.

Avec, autres presses

About gherrrabi

Check Also

Algérie, « Tindouf est une province du Sahara sous l’administration du front Polisario ». Le Point

La Wilaya de Tindouf,  sous contrôle du Front Polisario Arrivée et accueil à l’aéroport de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *