JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Pedro I. Altamirano avertit les Espagnols d’être conscients qu’en soutenant le Front Polisario, ils soutiennent le terrorisme international au Sahel.

Pedro I. Altamirano avertit les Espagnols d’être conscients qu’en soutenant le Front Polisario, ils soutiennent le terrorisme international au Sahel.

Pedro I. Altamirano avertit les Espagnols d’être conscients qu’en soutenant le Front Polisario, ils soutiennent le terrorisme international au Sahel.
La déclaration exclusive de M. Pedro Ignacio ALTAMIRANO, politologue espagnol et président du Groupe international de soutien à la Réunification et à la paix des Sahraouis, dans laquelle il explique qu’une grande partie du peuple espagnol soutient, par ignorance, le terrorisme au Sahel à travers son soutien au Polisario.

Via Twitter, le porte-parole du Groupe international de soutien à la réunification et à la paix sahraouis, a exprimé son opinion par laquelle il attire l’attention sur le fait que de nombreux Espagnols soutiennent le Front Polisario, sans être conscients qu’ils soutiennent le terrorisme.

« Les Espagnols doivent être conscients qu’en soutenant le Front Polisario, ils soutiennent en fait un gang terroriste génocidaire qui utilise des enfants pour le combat au service du régime totalitaire en Algérie et du terrorisme au Sahel. » a tweeté M. Pedro Ignacio ALTAMIRANO.

Lors de cet entretien avec M. Altamirano, il ne précise pas ce que, «en effet, il y a beaucoup d’ espagnols qui ne sont pas au courant, en raison de l’ignorance quant à la réalité des activités violentes de la bande algérienne du Front Polisario, soutiennent une bande terroriste au service des intérêts algériens, et qui, de la même manière, soutiennent le maintien du terrorisme international. Il faut noter, dit-il, que deux Sahraouis du Front Polisario dirigent des gangs terroristes au Sahel, comme l’État islamique lui-même ou Boko Haram ».

De la même manière, il souligne qu’il y a beaucoup de travail pédagogique à faire avec la société civile espagnole, pour leur apporter la réalité de la véritable âme du Front Polisario marqué par la terreur, le non respect des droits fondamentaux de l’être humain et les crimes contre l’humanité. Mais tout de même, j’insiste sur le fait qu’il «Il faut se rappeler qu’il est actuellement retenu en otage dans les camps de la terreur au sud de l’Algérie, les quelques Sahraouis autochtones qui sont toujours détenus contre leur gré dans des conditions sous-humaines et privés de toutes sortes de liberté de mouvement ou d’opinion. Je dois attirer votre attention sur le fait que, lors de ma dernière visite dans la région du Sahara marocain, lors de la réunion que j’ai pu tenir avec le cheikh al Qibla, [chefs de tribus] autochtones sahraouis à Dahkla, la demande unanime est que nous travaillions pour l’ouverture d’un couloir humanitaire pour que les Sahraouis séquestres dans les camps puissent rentrer chez eux le plus rapidement et en toute sécurité possible  »

Il poursuit en soulignant que «le Royaume du Maroc doit maximiser le travail pédagogique pour faire connaître la réalité du Sahara, et de la bande algérienne du Front Polisario, tant de dégâts et de souffrances qu’elle a engendrés pendant tant d’années à la paix , tant au niveau européen, et surtout en Espagne. De la même manière, elle doit faire cet effort dans la promotion de  toutes les avancées sociales, économiques, constitutionnelles et démocratiques qui se développent dans le pays et changer l’image que, malheureusement, de nombreux Européens ont encore du Maroc ».

Il termine sa déclaration par l’affirmation que, «nous devons profiter du cas de Brahim Ghali en Espagne et de ses éventuelles poursuites pour des crimes très graves commis contre des citoyens espagnols et sahraouis, pour découvrir le véritable objectif du Front Polisario, ce qui n’est autre que de causer les plus grandes souffrances possibles par la terreur et le totalitarisme. Je fais confiance à la justice espagnole, qui sera en mesure de rendre justice aux victimes de Brahim Ghali, et à travers ce procès ouvrir les yeux de la société civile et politique espagnole. »

Conseil des droits de l’homme (CDH)/ Enrôlement d’enfants par “le polisario”, Alger est dans de sales draps.

La 46e session du Conseil des droits de l’homme à Genève, est l’occasion pour les ONG et défenseurs des droits humains, de dévoiler les abus pratiqués par le Polisario contre la population sahraouie dans les camps de Tindouf, des campements que le front séparatiste contrôle d’une main de fer à l’instigation du régime en Algérie.

L’enrôlement forcé d’enfants-soldats par le Polisario se poursuit en toute impunité sur le territoire algérien en violation flagrante du droit international et des droits les plus élémentaires de l’enfant et ce, sous le regard de la communauté internationale et de l’ONU.

Le Think Tank Polisens à Ottawa: Près de 8.000 enfants sahraouis exploités comme soldats dans les camps de Tindouf en Algérie, ces enfants soldats sahraouis sont exploités publiquement dans les camps de Tindouf sur le sol algérien…

Plusieurs responsables d’ONGs , qui ont pris part à cette 46e session du Conseil des droits de l’homme à Genève. Tous, ont appelé à la cessation immédiate de l’enrôlement d’enfants par “le polisario”.

Dans un mémorandum adressé au Premier ministre canadien Justin Trudeau,[lors d’une réunion organisée en février 2021, par la Jordanie à l’occasion de son endossement des Principes de Paris relatifs aux enfants associés aux forces armées ou aux groupes armés], des universitaires, écrivains et défenseurs des droits de la personne de l’Institut de recherche Polisens exhortent Ottawa à «mettre en œuvre les principes des enfants soldats de Vancouver 2017 et plus particulièrement à faire pression sur la milice du Polisario et l’Algérie pour mettre fin à l’utilisation des enfants comme soldats ». Le gouvernement canadien est appelé à œuvrer pour mettre fin à la situation des 8.000 enfants sahraouis exploités comme soldats dans les camps de Tindouf en Algérie, conformément à son engagement aux Principes de Vancouver, a souligné le think tank Polisens à Ottawa.
« Le Canada et la communauté internationale savent peut-être que jusqu’à présent, les enfants soldats sahraouis sont exploités publiquement dans les camps de Tindouf en sol algérien », ajoute le think tank, tout en soulignant l’urgence de mettre fin à cette situation. « Nous sommes consternés d’apprendre que l’Algérie n’a autorisé aucune organisation internationale capable de fournir des programmes de réadaptation à ces enfants qui rejoignent maintenant des groupes extrémistes et djihadistes au Sahel responsables de l’exécution et de l’enlèvement de Canadiens et des employés de l’ONU », a-t-on ajouté.

Faut-il le rappeler, des milliers de garçons et de filles sont recrutés dans des forces armées gouvernementales et des groupes rebelles pour servir de combattants, de cuisiniers, de porteurs ou encore de messagers. On les appelle communément « enfants soldats ». l’UNICEF se bat pour leur libération et met en place des programmes pour leur réinsertion dans la vie civile. Derrière ce terme générique « enfant soldat », nous dit cette dernière, se cache une dure réalité. Qu’ils soient témoins des conflits ou forcés d’y prendre part, ces enfants et adolescents sont avant tout des victimes. Privés de leurs droits et de leur enfance, ils sont réduits à la servilité, violentés, abusés sexuellement, exploités, blessés, sans tenir compte quand ils ne sont pas tués, des lourdes conséquences physiques et psychologiques de cet enrôlement.

Lire aussi:

#GhaliGate: La justice espagnole accepte une plainte d’un politologue espagnol contre le dénommé Brahim Ghali

Arancha González Laya, demande au Burkina Faso « d’enquêter » sur le meurtre des deux journalistes espagnols, David Beriáin et Roberto Fraile

Dossier/ L’expansionnisme algérien ( le plan machiavélique de l’Algérie en Afrique et en Europe)

 

About gherrrabi

Check Also

Les journalistes à la comédie… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.!!!

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es. L’homme s’identifie tout le temps …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *