JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / OIM: Plus de 1,000 migrants regagnent leurs pays d’origine depuis l’Algérie avec le soutien de l’OIM depuis le début de la pandémie de la COVID-19

OIM: Plus de 1,000 migrants regagnent leurs pays d’origine depuis l’Algérie avec le soutien de l’OIM depuis le début de la pandémie de la COVID-19

Plus de 1,000 migrants regagnent leurs pays d’origine depuis l’Algérie avec le soutien de l’OIM depuis le début de la pandémie de la COVID-19.

Alger, 26 avril 2021 – Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a aidé 1,100 migrants à rejoindre leurs pays d’origine depuis l’Algérie grâce à onze opérations de retour volontaire, dont 333 seules au cours des 30 derniers jours aidant 130 Guinéens (9 femmes, 121 hommes) et 203 migrants maliens (37 femmes, 166 hommes) à travers trois opérations de retour volontaire.
Toute l’assistance pour un retour sûr et digne a été organisée grâce au support crucial du Gouvernement algérien et en coordination avec les différents pays récepteurs en Afrique de l’Est, de l’Ouest et en Afrique centrale. Le Gouvernement algérien a exceptionnellement levé les restrictions de voyage mises en place depuis mars 2020, en vue de permettre à l’OIM de faciliter les retours au départ de l’aéroport international Houari Boumediene.
Pour offrir aux migrants se trouvant dans toutes les régions du pays la possibilité de rentrer chez eux, un transport intérieur a été assuré jusqu’au point de départ d’Alger. En prévision de leur départ, ces bénéficiaires ont pu être hébergés au sein du centre de transit géré par l’OIM (DARV), et mis à disposition par le Gouvernement algérien. C’est aussi en coordination avec les autorités algériennes compétentes que le transport interne et les procédures de sortie du territoire national ont pu être menés avec succès.
Le soutien du personnel de l’OIM aux bénéficiaires commence dès la phase de pré-départ qui inclue des sessions de conseil et d’évaluation des vulnérabilités, suivi d’une assistance pour ceux dans le besoin jusqu’au jour du départ à travers une assistance lors des formalités aéroportuaires, notamment l’enregistrement, la vérification des documents de voyage, les procédures de sortie du territoire ainsi que des consignes plus générales concernant le déroulement du voyage.
Les mesures de prévention de la COVID-19 ont été suivies, conformément aux standards internationaux, nationaux et aux standards de l’OIM. Tous les bénéficiaires ont été testés à la Covid-19 avant leur départ, et ont bénéficié d’une assistance médicale qui garantit leur aptitude au voyage. Des kits de prévention (masques, gel hydroalcoolique, dépliants informatifs sur les mesures préventives) ont été distribués.

« J’ai quitté mon pays à la recherche de meilleures opportunités, mais après quatre ans loin de chez moi, j’ai perdu espoir », a déclaré Sira, une migrante guinéenne, mère de deux enfants et faisant partie des bénéficiaires. « J’ai entendu parler du programme de retour volontaire de l’OIM par des amis et j’ai pu m’enregistrer après avoir contacté la Hotline. En rentrant chez moi, je retrouve l’espoir que j’avais perdu ».

Les mois précédents, des milliers de migrants ont contacté l’OIM via la Hotline et les réseaux sociaux pour demander une aide au retour pour rejoindre leurs familles. Les représentations diplomatiques accréditées en Algérie ou qui couvrent l’Algérie depuis des pays voisins ont activement facilité le processus de retour en fournissant le soutien consulaire nécessaire.
À leur arrivée dans leurs pays respectifs, les retournés ont été reçus par le personnel de l’OIM et par les autorités gouvernementales. Pour garantir une réintégration durable des retournés éligibles dans leurs communautés d’origine. Ils recevront une aide qui pourrait inclure un soutien financier, social et psychosocial suivant des plans de réintégration adaptés aux besoins de chacun.
« J’ai vraiment hâte de revoir ma mère après toutes ces années », a confié Baldé, un des retournés. « Après avoir reçu l’aide à la réintégration, j’ai l’intention de lancer un petit business pour soutenir ma famille. Ils sont tous très contents de ma décision de retourner chez moi. »
L’aide au retour a été possible grâce au soutien financier de l’Union européenne et l’assistance prés-départ y compris les services DARV a été possible grâce au soutien financier du Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *