JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / OIM Maroc / le webinar intitulé  » violence basée sur le genre dans le contexte migratoire » 8 décembre 2020 bureau OIM à rabat

OIM Maroc / le webinar intitulé  » violence basée sur le genre dans le contexte migratoire » 8 décembre 2020 bureau OIM à rabat

Séminaire  » violence basée sur le genre dans le contexte migratoire » 8 décembre 2020 bureau OIM à rabat.
La campagne onusienne des « 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre » coïncide cette année avec la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de la COVID-19 qui vient accentuer les inégalités préexistantes, et exposer les vulnérabilités des systèmes sociaux, politiques et économiques. Les inégalités existantes, notamment d’âge, de sexe et de milieu se retrouvent ainsi creuser davantage. Alors que la pandémie liée à la COVID-19 avec les mesures de gestion telles que l’état d’urgence sanitaire, le confinement, aggravent le stress économique et psychosocial, les discriminations basées sur le genre ont été et continuent d’être plus renforcées en période de crise.

C’est dans ce contexte, que l’OIM Maroc a organisé ce 8 décembre 2020, dans le cadre du projet «amélioration de la protection et de l’assistance aux migrants vulnérables au Maroc» financé par le Gouvernement du Japon d’un montant de 198.199USD, un webinar intitulé «Violence Basée sur le Genre dans le contexte migratoire » en collaboration avec ONU Femmes à partir du Bureau de l’OIM Maroc à Rabat.

La déclaration de S.E. M. SHINOZUKA Takashi – Ambassadeur du Japon au Royaume du Maroc

Dans la déclaration de l’OIM pour son engagement à lutter contre la violence basée sur le genre dans les crises, le Directeur Général de l’OIM, M. Antonio Vitorino, a rappelé que « la violence basée sur le genre est une réalité quotidienne pour de nombreuses personnes touchées par la crise notamment les femmes et jeunes filles. » M. Vitorino a également déclaré à cette occasion que « l’OIM a répondu à l’initiative Call for Action pour protéger de la violence basée sur le genre les personnes touchées par les crises en s’engageant à changer la manière dont elle est abordée dans les programmes de crise mis en oeuvre par l’OIM ».

La déclaration de Mme Ana Fonseca, Cheffe Mission de l’Agence des Nations unies pour les migrations (OIM).

Le séminaire en ligne « Violence Basée sur le Genre dans le contexte migratoire » a été une opportunité de rencontre, de discussion et d’échange entre les acteurs impliqués dans l’accompagnement et la prise en charge des victimes de violence basée sur le genre au Maroc. il a été également, un creuset de partage de connaissances et d’expériences du phénomène de la violence basée sur le genre le long de la trajectoire migratoire notamment vis-à-vis des femmes migrantes et les filles en mouvement.

En effet, la spécificité de la situation migratoire des femmes et filles peut dans certains cas accroître leur vulnérabilité à certaines formes de violences basées sur le genre, et limiter les formes de protection et de recours auxquelles elles peuvent avoir accès. Les femmes et les filles migrantes sont souvent plus gravement exposées à la violence basée sur le genre que les hommes adultes et les garçons migrants en raison des inégalités de sexe à l’intérieur même du processus migratoire.

En septembre 2013, le Maroc a été le premier pays d’Afrique du Nord à lancer une politique d’accueil des migrants.

 

About gherrrabi

Check Also

Sahara Marocain: L’ADII, inaugure un bâtiment d’habitation administrative a El Guerguarate

L’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), en la personne de Monsieur le Directeur Interrégional …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *