JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Notre ligne de développement face aux fréquents changements d’allégeance politique : « Les Transfuges Politiques » Communément appelé – Nomadisme Politique-

Notre ligne de développement face aux fréquents changements d’allégeance politique : « Les Transfuges Politiques » Communément appelé – Nomadisme Politique-

Notre ligne de développement face aux fréquents changements d’allégeance politique : « Les Transfuges Politiques » Communément appelé – Nomadisme Politique-

By: Karima KADDOURI

Nos questions abondent en période électorale :

  • Comment sécuriser notre ligne de développement face aux fréquents changements d’allégeance politique ?

  • Comment lutter contre l’abstentionnisme ?

  • Comment faire face aux « reconditionnés » de la politique ?

Perceptions de nos politiques – arrêt sur image :

Tous nos prétendants aux élections ont un parcours professionnel sans faute, émérite mais pourquoi choisir le terrain de la politique ?

Évidemment, je n’ai nullement la prétention de faire une analyse de chacun d’eux, mais une analyse globale, à partir du ressenti de nombreux marocains – électeurs potentiels.

Aussi ci-dessous un « Scan » des principaux traits de nos postulants – leader politiques – :

  • Les idéologies d’hier bercées par un parcours militant au Maroc et pour nombreux d’entre eux à l’étranger ont affiné leur soif de faire grandir leur pays le Maroc : question?

  • Le culte de la personne et les effets réseaux d’aujourd’hui ont amplifie cette détermination à exister au travers de l’image : question -réponse?

  • La soif, ou l’obsession du pouvoir, du pouvoir et des opportunités qui en découlent n’est évidemment pas à négliger;

  • Clientélisme exacerbé : Il est aussi très fréquent (malheureusement) de voir les chefs, de chef de chef de liste, nommés directement, sans préoccupation ni consultation des autres électeurs, sans élections des partisans du même partis (constat insoutenable et pratiques encore en 2021) : question ? sont-ils fragilisés et potentiellement une arrogance démesurée pour un éventuel pouvoir expliquerait-elle ce clientélisme aux élections?

  • Quelle considération et quel rapport ces préposés -politico-chef de parti- entretiennent ils avec la Politique?

  • Manque d’authenticité, obsession ou malhonnêtes, imposteur des idéologies «rentables » ; question -réponse?

Les choix stratèges des hommes politiques au-delà des idées, entraînent souvent une incohérence dans les choix d’alliance, donnant lieu à une déception et abstention de nombreux électeurs qui se sentent souvent trahis et abandonnés, voire utilisés pour les jeux des quotas et stratégies comptables électorales.

En effet, les –nomades de la politique – souvent élus, et réélus pour nombreux, ont fait un choix d’abandonner les partisans à leur programme pour l’enjeu du poste et bien souvent pour le pouvoir de ce poste qui s’y attèle.

Aussi, c’est également et inévitablement, un grand couloir pour les stratégies politiques opportunistes. Les mouvances politiques nouvelles sont à cet effet nées de disparités et d’éclatement politique qui s’organisent et peuvent déconstruire les chemins d’un équilibre économique, social, culturel et cultuel.

Ces courants nouveaux empruntent fréquemment des chemins électoraux détournés, traditionnalistes et régressifs pour conquérir le terrain des populations les plus fragiles en mal de reconnaissance et trouvant leur électorat dans les conduites nomades des représentants de partis.

Nos perspectives de développement seront-elles altérées et freinées, par des changements trop fréquents, de stratégies politiciennes ?

Les stratégies et nomadismes sont cycliques et aux rythmes des élections.

Ils slaloment et s’intègrent facilement, en vase communicante, dans les alvéoles ennemies d’hier, au dépend de leur origines et convictions politico-politiciennes !

Nos politiciens jouent sur une corde sensible: la cohérence de leur engagement, et ils se définissent avec une perception négative, corroborée d’une malhonnêteté idéologique et leur devoir morale englouti, vis-à-vis des électeurs qui les ont poussés vers le haut de la marche ;

Les électeurs sont souvent déçus avec le sentiment d’être trahis et leur espoirs et convictions d’être acteurs d’un Maroc des Lumières sont réellement brisés.

Notre schéma du Nouveau modèle de développement (NMD) est rappelons-le, aussi, bâti sur l’humain et les politiques oublient de préserver ce capital humain !

Notre plan de Développement social et économique, basé sur le Nouveau modèle de développement précis (NMD) est sur une toile politique politicienne rendue confuse par certains postulants aux élections.

Nos politiques présentent certains caractères d’opportunisme non dissimules.

Alors triste réalité ou méconnaissance de notre élite politique très nombreuses.

Il est difficile certes de donner des explications et réponses scientifiques des causes des changements et de la -transhumance des politiciens -.

Cependant, les conséquences des comportements « de nos profanes politiques » sont et peuvent diminuer la confiance du peuple marocain-électeur dans la perception du nouveau développement du Maroc si prometteur.

Alors, certains nous dirons que, les partis politiques au Maroc se font et se refondent;

Normal, dirons d’autres, car les changements du Maroc imposent également une politique de circonstance.

Oui mais, les changements d’orientations ou d’appellation, la refonte de certains vers d’autres partis ne peut cautionner ni expliquer, les changements de cap, d’orientation de programmes ou d’idéologie qu’ils ont construit au travers d’un électorat jusque-là fidèle et dès lors, devenu rancunier, car trahi !

Comment expliquer les changements d’étiquettes de nos chefs politiques de tous bord !

Comment cristalliser les ardeurs de nos projets et nos ambitions pour un Maroc des Lumières face à une diversité politique nombreuse assoiffée par le gain;

Les préoccupations électoralistes nous dressent un tableau « gris », ni blanc ni noir et nos «transfuges de la politique » sont trop amplement définis comme des profanes de la politique !

Profanes car en changeant les couleurs, ils brisent, les idées, la confiance tout simplement de la population qui les a soutenus.

Profanes car les électeurs sont oubliés.

Alors peut-on ou pourquoi Juger nos politiques profanes, pourquoi ces changements d’allégeance politique ?

Il faudrait certainement rechercher pourquoi, ses illustres « maîtres » en sciences  multiples , ont-ils choisi les chemins de la politique ?

Leur engagement illustre, basé sur des idéologies souvent initiées dans leur jeunesse, en quête de justice et d’idéal développement, est souvent dévoyé et s’estompe avec les arrogances du pouvoir et/ ou de l’argent et parfois cet engagement est aussi abreuvé par des règlements de compte et des querelles intestines non camouflées.

Médiocrité et opportunisme sont des masques transparents de nos profanes politiques.

Alors, rappelons, les souhaits de Sa Majesté le Roi Mohammed VI :

« Aux citoyens, Je dis ceci : le vote est un droit et un devoir national. C’est une lourde charge qu’il vous incombe d’assumer. C’est un moyen que vous détenez entre les mains pour modifier la méthode de gestion quotidienne de vos affaires, ou de maintenir et consacrer la situation déjà en place, bonne ou mauvaise.» Extrait du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie, prononcé le jeudi 20 août 2015,  à l’occasion du 62-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple.

Et bien

Votez, participez et devenez acteurs de votre Maroc de Lumières.

Votez pour le moins pire et le plus en phase avec les ambitions d’un Maroc, et du Maroc de l’Afrique.

 

 

 

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *