JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Nigeria: Boko Haram revendique l’enlèvement de près de 300 élèves dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria. #BringBackOurBoys

Nigeria: Boko Haram revendique l’enlèvement de près de 300 élèves dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria. #BringBackOurBoys

Nigeria: Boko Haram revendique l’enlèvement de près de 300 élèves dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria.
« Je suis Abubakar Shekau et nos frères sont derrière l’enlèvement à Katsina. » La revendication est on ne peut plus claire. On s’en doutait déjà mais il a fallu attendre ce mardi 15 décembre pour que le leader de Boko Haram affirme officiellement être derrière l’enlèvement de centaines de lycéens intervenu dans la nuit de vendredi à samedi dans leur lycée d’État pour garçons de Katsina, dans le nord-ouest du Nigeria.

Le groupe djihadiste Boko Haram, basé au Nigeria. a revendiqué mardi l’enlèvement de plus de 300 élèves d’une école secondaire attaquée vendredi dernier dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria. Les autorités avaient auparavant accusé des « bandits » d’être responsables de l’attaque.
Plus d’une centaine d’hommes armés à moto ont attaqué cette école publique rurale et alors que certains lycéens ont réussi à s’échapper, d’autres ont été rattrapés, séparés en plusieurs groupes et emmenés par des assaillants, selon les récits des habitants. Un total de 333 élèves sont toujours portés disparus, ont déclaré lundi les autorités de l’Etat, qui ont indiqué que l’école accueillait 839 élèves.
Dans un message audio sur les enlèvements, son chef Abubakar Shekau a déclaré que « ce qui s’est passé à Katsina était de notre responsabilité » et que son groupe s’opposait à l’éducation occidentale
« Ce qui s’est passé à Katsina a été fait pour promouvoir l’Islam et décourager les pratiques non islamiques, car l’éducation occidentale n’est pas le genre d’éducation autorisé par Allah et Son Saint Prophète », a déclaré Abubakar Shekau.
Selon HumAngle, l’annonce de Boko Haram fait de l’enlèvement des élèves la première grande opération du groupe dans le nord-ouest du Nigeria, car il a par le passé surtout limité ses opérations au nord-est du pays.
Le groupe djihadiste Boko Haram mène une insurrection violente depuis 2009, principalement dans le nord-est du Nigeria. Des dizaines de milliers de personnes sont mortes et des millions ont été forcées de quitter leurs foyers.
Dans le passé, l’insécurité dans le nord-ouest se limitait souvent à des embuscades d’agents de sécurité et à des enlèvements à petite échelle contre rançon.
Le groupe djihadiste d’Abubakar Shekau a commis de nombreuses atrocités ces dernières semaines. Il a revendiqué le massacre de dizaines de travailleurs agricoles près de Maiduguri, la capitale de l’État du Borno, ainsi que l’attaque « barbare » ce week-end sur un village près de Diffa, au Niger voisin, où au moins 28 personnes ont été tuées, la plupart brûlées vives.
Le président Muhammadu Buhari a condamné l’attaque et ordonné le renforcement de la sécurité dans toutes les écoles. Dans l’État de Katsina, les établissements scolaires ont fermé. L’armée a affirmé avoir localisé « le repaire des bandits », ajoutant qu’une opération militaire était en cours. « Des recherches dans les forêts et les villages ont été lancées, et les parents sont contactés pour avoir plus d’informations sur les enfants » disparus, selon la présidence.
Sur les réseaux sociaux, certains Nigérians utilisent l’étiquette #BringBackOurBoys, en claire allusion à la campagne internationale « #BringBackOurGirls » utilisée après l’enlèvement en 2014 de 276 enfants d’un internat de Chibok, au nord-est du Nigéria, par Boko Haram.

Lire aussi:

Incroyables Révélations: Ben Laden ne serait pas mort et vivrait en Iran. L’histoire du GSPC algérien « Vous allez voir des documents explosifs faire surface… »

About gherrrabi

Check Also

CDH: La pandémie est un « prétexte » utilisé par certains Etats pour réprimer et abolir les libertés, déplore l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l’épidémie de Covid-19 soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *