JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Musulmans en France: Erdogan interroge sa « santé mentale », Paris rétorque

Musulmans en France: Erdogan interroge sa « santé mentale », Paris rétorque

Musulmans en France: Erdogan interroge sa « santé mentale », Paris rétorque…
Le président turc a dénoncé l’attitude de son homologue français envers les musulmans de France, mettant en question sa « santé mentale ».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué ce samedi avec virulence l’attitude de son homologue français Emmanuel Macron envers les musulmans, allant jusqu’à mettre en question sa « santé mentale« .
« Ceux qui sont perturbés par la montée de l’islam attaquent notre religion à travers les crises qu’ils provoquent. La rhétorique anti-islam et anti-musulmane est l’outil le plus utile pour les politiciens occidentaux pour dissimuler leurs échecs », avait déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan ce 20 octobre à propos du projet de lois du président français Emmanuel Macron concernant la lutte contre le «séparatisme islamique».

« Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale », a déclaré le président.

« Propos président Erdogan sont inacceptables », pour Paris et Rappel de l’ambassadeur de France à Ankara.

Quelques heures plus tard, l’Elysée a dénoncé les propos du président turc.
Considérant les propos de M. Erdogan, comme des « déclarations très offensives » l’Elysée a invité le président turc a changé de discours « Les propos du président Erdogan sont inacceptables. L’outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Nous exigeons d’Erdogan qu’il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n’entrons pas dans des polémiques inutiles et n’acceptons pas les insultes », a réagi la présidence auprès de l’AFP. En annonçant le rappel pour consultation de l’ambassadeur de France à Ankara.

Il y a deux semaines, le président turc avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l’islam » en France.

About gherrrabi

Check Also

Algérie: « Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » , la république du « BF ».

Dans un post sur le réseau social Facebook, la chaîne internationale de la radio algérienne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *