JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Migration: Une requête de Donald Trump sur les migrants embarrasse la Cour suprême

Migration: Une requête de Donald Trump sur les migrants embarrasse la Cour suprême

Migration: Une requête de Donald Trump sur les migrants embarrasse la Cour suprême.

Dernière tentative – En retranchant les sans-papiers du recensement de la population, le président américain espère peser sur le nombre d’élus au Congrès attribués à chaque Etat.

Aux Etats-Unis, la Cour suprême ne sait plus quoi faire des demandes de Donald Trump. La Cour suprême, sur le point de lâcher Donald Trump ?

En effet, les juges de la plus haute instance américaine semblent être frustrés et confus face aux multiples requêtes du clan du milliardaire américain. Dernière en date, une demande liée au nombre d’élus de chaque État, attribué par le Congrès américain, au cours des dix prochaines années.

Retrancher les sans-papiers.

Le président Trump affirmait vouloir faire en sorte qu’au cours du prochain recensement, les sans-papiers ne soient pas comptabilisés. Or, ces derniers représentent près de 10 millions de personnes à travers le pays et leur absence de ce décompte pourrait peser sur l’attribution du nombre de représentants à la chambre basse du Congrès. En effet, le nombre d’élus évolue en fonction de la hausse ou non de la population. Trump lui, estime que le pays ne doit pas donner de représentation politique à la Chambre des représentants, à ces étrangers.

Certains États, comme la Californie, risquent ainsi de perdre un siège, voire plus. De quoi les agacer et possiblement modifier le paysage politique global. Ainsi, la Cour suprême a été chargée d’intervenir en urgence.

Lundi, les neuf nommés ont ainsi entendu les deux parties argumenter le pour et le contre. Sur les neuf juges, les trois juges progressistes de la Cour (sur neuf) ont semblé sensibles à cet argument, tout comme la magistrate conservatrice Amy Coney Barrett, pourtant tout juste nommée par Donald Trump.

« Les sans-papiers n’ont jamais été exclus du recensement »

Un argument également entendu par Amy Coney Barrett, récemment nommée par Trump, pour qui les sans-papiers n’ont jamais été exclus du recensement. Pour le moment, impossible donc de savoir ce qui peut se passer au niveau des votes. Les neuf sages pourraient également décider d’attendre que cette mesure soit mieux définie. Si tel était le cas, Trump pourrait ainsi agir comme il l’entend d’ici à la prise de fonction du candidat démocrate Joe Biden, au 20 janvier prochain.

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Partage des vaccins avec la Tunisie… « la poudre aux yeux »

L’Algérie avait promet qu’elle partagera son premier lot de vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *