Breaking News
Home / Business / Médecins ou Fire Quencher? Comment le pouvoir algérien veut mettre un terme à la crise engendrée par les médecins locaux

Médecins ou Fire Quencher? Comment le pouvoir algérien veut mettre un terme à la crise engendrée par les médecins locaux

Le ministre cubain de la Santé s’est rendu en Algérie.
Le ministre cubain de la Santé, Roberto Morales, qui s’est récemment rendu dans des pays tels que le Kenya et l’Algérie, où des médecins cubains travaillent depuis des années. Les syndicats locaux ont protesté contre l’embauche de leur homologues cubains.

L’Algérie pourrait être le prochain pays où davantage de médecins cubains débarqueront après la visite  du ministre cubain de la Santé, Roberto Morales, dans laquelle il cherchait des “options” pour renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays.

L’exportation de services médicaux est essentielle pour Cuba, qui reçoit chaque année des millions de dollars en vertu de contrats passés avec des dizaines de pays dans lesquels travaillent des médecins cubains.

Cuba a besoin de pétrole et l’Algérie, dans le cadre de la crise qui mine actuellement le secteur de la santé, semble avoir besoin de médecins habitués à travailler dans des conditions précaires. Les deux parties ont scellé un accord dans ce sens  la raréfaction du pétrole vénézuélien a poussé l’île à se tourner vers l’Algérie afin de subvenir à ses besoins en énergie. Une bonne partie de la production nationale sera donc destinée au marché cubain. L’an dernier, Cuba a englouti 2.1 millions de barils de pétrole algérien. En contrepartie de cette offre généreuse, la Havane s’engage à envoyer un nombre important de médecins en Algérie. Cela a, d’ailleurs été décidé avec le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui, lors d’une visite de travail qu’il a effectué dans le pays. Il faut, tout de même, souligner que ce n’est pas la première fois que Cuba fasse un tel deal. En 2004, elle a envoyé 13 084 médecins au Venezuela en contrepartie d’un pétrole acquis à un prix avantageux. Le tiers de la production vénézuélienne c’est-à-dire 53 000 barils de pétrole par jour était destiné à l’île. Les choses ont bien changées depuis.

(La coopération bilatérale) devrait se concentrer en particulier sur le secteur de l’industrie biomédicale et biopharmaceutique (…) Les deux pays veulent créer des équipes techniques qui devraient présenter des propositions pour une coopération mutuellement bénéfique“, a déclaré Morales.

A Lire aussi  Maroc - Venezuela: Les visées malveillantes d’Alger.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la célébration du 55e anniversaire de la première mission médicale cubaine en Algérie, selon le service Algérie Presse . Les deux pays ont des relations diplomatiques depuis 1962.

Le responsable a rencontré le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme des hôpitaux, Mokhtar Hasbalaoui.

Morales a déclaré à la fin de la réunion que 900 médecins et autres professionnels de la santé cubains se trouvent en Algérie dans le cadre de la coopération des deux pays et qu’ils restent dans plusieurs provinces de l’intérieur et du sud de l’Algérie.

Les médias ont rapporté que M. Morales s’est dit “satisfait” des conditions dans lesquelles les Cubains remplissent leur mission.

L’agence Efe a indiqué qu’un accord éventuel avec l’Algérie interviendrait après des mois de crise dans le secteur de la santé, notamment des grèves des médecins locaux.

Des domaines tels que l’ophtalmologie, la maternité, la santé de l’enfant, l’urologie et l’oncologie pourraient promouvoir des projets de coopération.

Le ministre algérien a déclaré que les équipes “vont discuter de ce qui peut être fait dans un cadre de collaboration entre des entreprises nationales qui ont des connaissances dans le domaine de la technologie pharmaceutique“.

“Les Cubains ont également des connaissances, notamment en biotechnologie, et des équipes techniques qui nous renseigneront sur les projets que nous souhaitons créer”, a-t-il déclaré.

Médecins ou Fire Quencher?
Le Kenya, dont le gouvernement a recruté une centaine de médecins sur place, y compris des cardiologues, orthopédistes, intensivistes réanimateurs, chirurgiens plasticiens et néphrologues, a récemment déployé Morales et la diplomatie cubaine en Afrique.

Martí Noticias a signalé le traitement controversé, qui a provoqué de nouvelles protestations de la part des médecins locaux contre le gouvernement qui passe des contrats avec des étrangers au lieu d’augmenter leurs salaires.

Les autorités kényanes affirment que la décision de payer des médecins cubains a pour objectif de mettre un terme à la crise engendrée par les médecins locaux qui se sont mis en grève il y a plusieurs mois pour protester contre les conditions déplorables et les bas salaires.

Avec, Source

About Mohammed Gherrabi

Check Also

WikiLeaks /Algérie: Ahmed Gaïd-Salah est cité comme étant «peut-être le fonctionnaire le plus corrompu de l’armée».

Les frères Bouteflika sont des «rapaces», Gaïd Salah «corrompu» et le Général Toufik qui sait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *