JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Marocains du Monde: Le « Consulat Mobile » du Maroc à Tarragone visite Calatayud

Marocains du Monde: Le « Consulat Mobile » du Maroc à Tarragone visite Calatayud

Le « Consulat Mobile » du Maroc à Tarragone visite Calatayud.

Ce n’est pas une nouveauté que les institutions diplomatiques soient là pour aider à résoudre les problèmes et les situations complexes et administratifs de leurs ressortissants résidant hors de leur pays d’origine. Le consul général du Maroc à Tarragone, Lleida et Aragon est très clair à ce sujet, d’autant plus qu’il y a plus de 120 000 citoyens marocains dans sa circonscription diplomatique. Nous ne parlons que des ressortissants en situation régulière.

Afin «d’alléger» la pression sur le siège diplomatique, situé sur l’Avenue de los País Catalanes dans le quartier de San Pedro et San Pablo de Tarragone, il a été décidé de créer un « consulat mobile» . Il s’agit de déplacer, pendant un ou deux jours, les services essentiels du consulat dans différentes villes.

Le week-end dernier, 14 diplomates, dirigés par le consul Saloua Bichri, se sont rendus à Calatayud – une municipalité de 20 000 habitants – dans le but de faciliter et d’aider les Marocains vivant dans cette région.

Samedi matin, une importante agglomération a été observée à proximité de la petite salle de réunion de la mairie de Calatayud dans la vieille ville, où devait avoir lieu la mission diplomatique. La situation pandémique et les mesures restrictives pour enrayer le coronavirus imposent des règles qui ne sont pas toujours faciles à respecter, notamment lorsqu’il s’agit d’actes administratifs et qui sont généralement massifs.

La majorité des citoyens qui se sont rassemblés – l’effet d’appel a fonctionné – ont dû endurer les températures glaciales après avoir parcouru plusieurs kilomètres. Beaucoup de ces compatriotes marocains n’avaient ni la disponibilité ni les conditions économiques pour se rendre à Tarragone pour demander ou récupérer leur passeport, la carte nationale d’identité ou effectuer une quelconque procédure bureaucratique ou administrative.

Par crainte du risque de repousse et pour éviter la contagion, la police locale et la police nationale, suivant les instructions du maire José Manuel Aranda en collaboration avec le Consul Saloua Bichri et l’inspecteur en chef de la police nationale, Carlos García, ont décidé de déplacer le consulat mobile » dans des installations beaucoup plus préparées: Pavillon de la Foire de Calatayud. Le premier jour (samedi), plus de 500 personnes étaient présentes.

Photo d’archive

Au parc des expositions, tout était beaucoup plus calme et se passait bien. La distance de sécurité personnelle et les sorties et entrées différenciées pour éviter le contact ont été facilement respectées. La mission diplomatique qui paraissait quasiment impossible au départ a fini par être véritablement exemplaire, si l’on tient compte du fait que quelque 800 personnes étaient présentes en deux jours.

Dans un premier temps, la possibilité de suspendre l’acte a été évoquée en raison de l’impossibilité de se conformer aux restrictions dues à la pandémie au millimètre, mais grâce au bon travail et à la médiation du chef de la police nationale, la situation s’est « débloquée » et a fini par être un succès (malgré la pandémie). Dans cette mission, il y a eu des rappels humanitaires clairs.

Le maire et le consul étaient d’accord pour évaluer positivement cette initiative qui rapproche l’administration marocaine de ses concitoyens et leurs évite d’avoir à se rendre à Tarragone, où se trouve le consulat. José Manuel Aranda et Saloua Bichri comprennent que le « consulat mobile » est un moyen de faciliter et d’aider la communauté marocaine résidante dans la région. Les deux responsables ont déploré les premières agglomérations et souligné la bonne compréhension institutionnelle et la capacité immédiate à résoudre le revers.

Le consul général et le maire de Calatayud

Avec cette initiative, la diplomate Saloua Bichri entend aller à la rencontre de citoyens qui ont, pour diverses raisons, plus de difficultés lors de leurs déplacements et encore plus en période de pandémie. Ce n’est pas la première fois que Saloua Bichri préside le « Consulat Mobile» . Il l’a fait à Saragosse alors que le monde n’avait pas encore été frappé par la pandémie de coronavirus. A cette époque, plus de 1 800 citoyens marocains ont été servis.

Le «consulat mobile» est un outil très apprécié des habitants.

About gherrrabi

Check Also

Dossier: Une peau de chagrin qui a grandi avec la France

Une peau de chagrin qui a grandi avec la France: “L’histoire opère lentement.” Ulrich Wickert. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *