JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Maroc / Préfecture de Skhirate-Témara: Ces génies du calcul mental, qui calculent plus vite qu’une calculatrice. [Vidéo]

Maroc / Préfecture de Skhirate-Témara: Ces génies du calcul mental, qui calculent plus vite qu’une calculatrice. [Vidéo]

Préfecture de Skhirate-Témara: Ces génies du calcul mental, qui calculent plus vite qu’une calculatrice.

Un championnat régional du calcul mental (Soroban) s’est tenu ce dimanche 06 décembre 2020 dans les locaux de l’Espace De Connaissance Des Sciences Et Des Langues⇒ (ISLI) basé à Témara. Ce concours scientifique, éducatif et culturel, qui porte sur des tests écrit, visuel et d’imagination, s’inscrit dans le cadre de la diffusion des techniques de calcul mental et des préparatifs pour d’autres championnats en calcul mental en vue de sélectionner les enfants qui seront appelés à représenter leur région dans des compétitions nationales et et internationales.

Ces génies du calcul mental, qui calculent plus vite qu’une calculatrice.

Il n’y a pas un enfant idiot, il n’y a pas un enfant intelligent. Il y a un enfant qui ne s’entraîne pas et un enfant qui s’entraîne. L’enfant, c’est comme de la pâte. À nous de la façonner.

Un article qui va vous donner l’envie de vous mettre au soroban.

Le soroban, l’outil qui vous aidera vos enfants à compter aussi vite qu’une calculatrice:
« Le soroban », outil de calcul cette méthode qui s’adresse à tous les parents ayant des enfants scolarisés, et qui veulent s’investir dans l’éducation de leurs enfants pour préparer sereinement leur avenir, sans se compliquer la vie. Le soroban, cet objet unique qui sert à compter et à effectuer toutes les opérations arithmétiques :

  • additionner,
  • soustraire,
  • multiplier,
  • diviser.

… Tout cela de tête.

Comment est-ce possible ?

L’apprentissage de la méthode Abacus. Au départ, un soroban. Celui-ci est basé sur un système numérique quinaire (à base de cinq). «+1, +2, +1, -3… Plus avec le pouce, moins avec l’index.
Et quand ils le maîtrisent, on enlève le boulier. Là, il faut qu’ils imaginent le boulier et qu’ils touchent les boules… avec leur cerveau. Ils font alors fonctionner les deux hémisphères. Le droit, c’est celui de l’imaginaire, celui invente, qui réfléchit. Les faire fonctionner tous les deux, c’est rare ! Comme ça, l’information passe d’un hémisphère à un autre. Plus de connexions, ça veut dire plus de performance. »

Le soroban cet outil de calcul un véritable moyen éducatif pour les écoliers et une façon habile d’entretenir les facultés cérébrales des personnes âgées.

Le soroban est tout simplement le mot japonais qui désigne le boulier, cet antique instrument de calcul utilisé pendant des siècles. S’il a en grande partie été remplacé par l’électronique, au Japon, il sert encore d’outil d’enseignement non seulement aux jeunes, pour leur apprendre les méthodes de calcul de base en arithmétique, mais aussi aux moins jeunes afin de maintenir leurs fonctions cérébrales en forme. Cela évite de faire des gestes inutiles, et permet donc de gagner du temps. La vitesse de calcul effectuée avec un soroban est absolument époustouflante, bien plus rapide qu’avec une calculatrice.

About gherrrabi

Check Also

Marocains du Monde: Le « Consulat Mobile » du Maroc à Tarragone visite Calatayud

Ce n’est pas une nouveauté que les institutions diplomatiques soient là pour aider à résoudre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *