JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Maroc–Israël: Message de M. Serge Berdugo, Chef de la Communauté Juive au Maroc

Maroc–Israël: Message de M. Serge Berdugo, Chef de la Communauté Juive au Maroc

Maroc–Israël: Message de M. Serge Berdugo, Chef de la Communauté Juive au Maroc.

« Exister, c’est coexister. » Gabriel Marcel

« La tolérance n’a jamais excité de guerre civile, l’intolérance a couvert la terre de carnage. » Voltaire

Serge Berdugo est un avocat et homme politique marocain né à Meknès en 1938. Il a été ministre du Tourisme dans les gouvernements Lamrani VI et Filali I de novembre 1993 à janvier 1995.

Appartenant à la communauté juive du Maroc, Serge Berdugo est également le secrétaire général du Conseil de la communauté juive du Maroc et le président du Conseil de la communauté juive de Casablanca, où vivent environ 2000 juifs (la communauté la plus importante du pays).
Serge Berdugo est licencié en droit. Il devient, en 1977, vice-président chargé des relations extérieures du Conseil des communautés, il en devient le secrétaire général en 1987 et à ce titre préside le Rassemblement mondial du Judaïsme marocain.

Farouche partisan du dialogue inter-religieux et de la paix au Moyen-Orient, il s’est impliqué dans la recherche de toutes les voies et moyens pouvant favoriser la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens.

Il œuvre pour une meilleure intégration de la communauté juive dans le cadre marocain et pour la rénovation des institutions communautaires. Sous sa présidence, le Conseil des communautés a créé la Fondation du patrimoine juif marocain qui a pour objectif la restauration des lieux de mémoire du judaïsme marocain (synagogues, cimetières, lieux de pèlerinage…) et l’édification du Musée du judaïsme marocain à Casablanca.

Il a été l’une des chevilles ouvrières du transfert des corps des naufragés de l’Égoz inhumés à Jérusalem en décembre 1992.

En 1993, il est nommé ministre du Tourisme par le roi Hassan II dans le gouvernement Lamrani VI, en 1994, il est reconduit au même poste dans le gouvernement Filali I. En 1995, il est décoré du grade de Commandeur de l’Ordre du Trône faisant de lui le premier Juif marocain à obtenir cette haute distinction.

Il est depuis mars 2006 ambassadeur itinérant du roi du Maroc.

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Belkacem Zeghmati prépare une loi sur la déchéance de la nationalité à l’encontre de la diaspora algérienne

La mafia militaro-politico-financière algérienne, ne pas savoir à quel saint se vouer… Cette « initiative » survient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *