JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Maroc-France / Franck Riester: Le Maroc, pivot de la relation entre l’UE et l’Afrique

Maroc-France / Franck Riester: Le Maroc, pivot de la relation entre l’UE et l’Afrique

Franck Riester: Le Maroc, pivot de la relation entre l’UE et l’Afrique.

Pour son premier déplacement hors de l’Union Européenne, le ministre délégué auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Franck Riester, s’est rendu lundi à Casablanca pour souligner l’impératif de réfléchir à des partenariats franco-marocains visant un partage au niveau des chaines de valeur industrielles entre les deux pays.

Intervenant lors d’une conférence de presse, Franck Riester, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, a relevé qu’une nouvelle dynamique Maroc-France, via de nouveaux partenariats franco-marocains, visant un partage au niveau des chaines de valeur, profitera respectivement aux marchés des deux pays, tout en étant au service d’une projection en Afrique.

« Le ministre Moulay Hafid Elalamy a beaucoup d’idées pour faire vivre notre partenariat économique. Cela tombe bien, moi aussi. Très heureux de ce premier échange France-Maroc Avec la conviction profonde que le Maroc est le pivot de la relation entre Drapeau de l’Union européenne et l’Afrique. », précise Franck Riester.

De son côté, Moulay Hafid Elalamy a relevé que la relation d’exception entre le Maroc et la France constitue une opportunité pour mieux adresser ensemble les divers défis de la relance économique post-Covid. Il a, dans ce sens, souligné que le Maroc est capable de jouer un rôle moteur dans la mise en place de chaînes de valeur régionales au niveau euro-méditerranéen, notant que le Royaume représente un réservoir de compétitivité en vue du redéploiement ou du dédoublement de certains outils de production.

Une relocalisation annoncé à commencer par le Maroc

M. Riester a affirmé que la France entend relocaliser un certain nombre de ses productions en Asie vers l’Europe, ainsi que vers ses partenaires de proximité géographique, à commencer par le Maroc.

« Cette relocalisation se traduit non seulement par des produits fabriqués au Maroc et achetés en France ou des produits fabriqués en France et vendus au Maroc mais surtout par des partenariats et échanges économiques, en l’occurrence des produits et services pensés et réalisés par les deux pays« , a-t-il précisé.

Des partenariats dans les secteurs d’avenir

C’est dans ce sens, que Franck Riester a mis en exergue l’efficacité du tissu productif national, notamment au niveau du secteur du textile et de l’habillement, qui a su se démarquer en matière de fabrication de masques, à l’ère du Covid-19, faisant part à cet égard, de sa volonté de nouer des partenariats dans des secteurs d’avenir pour les deux pays notamment les nouvelles mobilités, l’assainissement et eau, les réseaux numériques, les énergies renouvelables, l’éolien et l’hydrogène.

Au niveau du marché de l’hydrogène pour lequel le Maroc, la France et l’Europe en général, ont des intérêts communs, M. Riester a indiqué que ces pays gagneraient à œuvrer ensemble en matière de préparation de sites de production, de moyens de transport, de stockage et d’équipements, en vue d’optimiser l’utilisation de cet hydrogène énergétique.

Liens privilégiés entre la France et le Maroc

Après avoir exprimé sa satisfaction quant à la solidité, l’excellence et la durabilité des liens privilégiés qui unissent la République Française et le Royaume du Maroc, M. Riester a également fait part de sa volonté de renforcer ces liens bilatéraux, notamment en matière économique, tant dans les échanges commerciaux que dans les partenariats stratégiques, au service d’une ambition commune en Afrique.

Il a, par ailleurs, fait observer que la relance du club des chefs-d’entreprises franco-marocains les 7 et 8 octobre derniers a été l’occasion pour les chefs d’entreprises des deux pays d’affirmer leur volonté de développer des partenariats pour l’avenir et de partager leurs expériences en matière d’investissement sur le marché africain, conscients du potentiel qu’offre le continent en matière de croissance.

Avec, Autres presses

About gherrrabi

Check Also

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Prenant part à un webinaire organisé par l’institut CDG, mardi 13 octobre dernier, le chercheur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *