JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / « L’Italie doit rattraper le retard et ouvrir son propre bureau de représentation dans le sud du Maroc » Marco Baratto

« L’Italie doit rattraper le retard et ouvrir son propre bureau de représentation dans le sud du Maroc » Marco Baratto

« L’Italie doit rattraper le retard et ouvrir son propre bureau de représentation dans le sud du Maroc » Marco Baratto.

Le Sénégal a rejoint de nombreux autres pays qui, ont ouvert leur propre représentation dans les provinces du sud du Maroc, reconnaissant la légitimité juridique et institutionnelle du Royaume dans ces territoires.

L’économie du Sénégal est selon certaines sources disponibles sur le net « le 4ème pays de la région ouest-africaine au produit intérieur brut ». Après 2012, il y a eu une nette amélioration avec une croissance monétaire annuelle de 5,4% entre 2012 et 2017. En même temps, le taux d’inflation est resté stable autour de 1% par an. L’économie du pays est donc l’une des plus dynamiques, mais il faut tenir compte du faible niveau de départ et de la forte croissance démographique. Cette évolution est due aux investissements importants réalisés dans les infrastructures publiques, comme le Plan Sénégal Émergent (Plan Sénégal Émergent, PSE) « 

De ce fait,  cette nation est un acteur décisif pour le développement du commerce, la stabilité politique et le développement de l’Afrique subsaharienne. La décision de ce pays d’ouvrir son propre consulat dans le sud du Maroc fait de ces provinces du Royaume des pôles d’attraction pour tous les acteurs publics et privés qui ont l’intention d’investir en Afrique. Dans un proche avenir, les provinces du sud du Maroc seront non seulement l’un des carrefours commerciaux les plus importants, mais seront également une attraction pour la formation et l’expertise pour toute la région.

Pour cette raison, à l’instar du Sénégal et avant lui d’autres nations, dont les États-Unis…, l’Italie doit elle aussi faire un choix clair, ouvrir au plus vite une agence consulaire ou du moins un bureau de liaison qui permettra à nos entreprises de faire partie de l’avenir du Maroc et de l’Afrique.

Nous ne pouvons pas perdre de temps, ni attendre que l’Europe bouge. Si l’Union veut obstinément être prisonnière des idéologies du passé et ne pas se diriger vers le Maroc. Il appartient à l’Italie de le faire sans tarder dans l’intérêt de l’économie, de la sécurité et de son développement.

En effet, si le Sénégal représente l’une des économies les plus fortes d’Afrique, si les Etats-Unis ouvrent un consulat à vocation économique dans le sud du Maroc, l’Italie doit rattraper le retard et être présente dans le sud du Maroc. Si ce n’est pas sous une forme institutionnelle (en se référant à l’ouverture du consulat général du Sénégal à Dakhla), c’est par l’intermédiaire d’une Chambre de Commerce, les Régions italiennes, l’État et les opérateurs économiques Italiens, peuvent se proposer d’être présents dans les provinces du Sud à Dakhla au Maroc et en Afrique.

Marco Baratto
Chercheur en géopolitique africaine

L’article original:

L’Italia rompa ogni indugio e apra un proprio ufficio di rappresenta nel Sud del Marocco

About gherrrabi

Check Also

LE MAROC SA CULTURE LES VILLES DU MAROC SONT A L’HONNEUR « YES WE RUN »

3ème édition Courbevoie -Ile de France 25 septembre 2021 (K. Kaddouri/ M. Gherrabi) Photographe Bouabid …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *