JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / L’Italie dévoile le mensonge de l’Algérie

L’Italie dévoile le mensonge de l’Algérie

L’Italie dévoile le mensonge de l’Algérie…
L’Italie, dont le président Sergio Mattarella a effectué ce week-end une visite en Algérie, a salué « les efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc dans le cadre des Nations unies », selon un communiqué conjoint publié à l’issue d’un entretien téléphonique entre Nasser Bourita et son homologue italien, Luigi Di Maio….

Décidément, les fiascos diplomatiques du régime algérien se suivent et se ressemblent rivalisant en absurdité et en stupidité. La dernière bourde diplomatique du ministère algérien des Affaires étrangères remonte au 6 novembre courant.

Une délégation gouvernementale italienne avaient entamé une visite en Algérie afin de «renforcer le dialogue sur les questions bilatérales ainsi que régionales et internationales d’intérêt commun». Toutefois, le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, préfère écorner la réalité.

Alors que ce dernier prétend que «le Sahara» était un des sujets abordés, la diplomatie italienne n’en fait aucune évocation. Si l’instabilité en Libye et au Sahel est un sujet de préoccupation mutuelle pour Alger et Rome, la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara a mis le régime algérien dans tous ses états, quitte à instrumentaliser le dossier du Sahara dans de fausses annonces.


«Lors de la visite d’État du premier ministre Sergio Mattarella, le ministre Luigi Di Maio a rencontré son homologue Ramtane Lamamra. Focus sur la relance des relations bilatérales et échanges commerciaux. Tour d’horizon des principaux dossiers régionaux, dont la Libye et le Sahel» lit-on dans un tweet du ministère la diplomatie italienne sur son compte Twitter.

À titre d’information: Le président de la République est irresponsable politiquement

Le président de la République italienne, Sergio Mattarella , a passé deux jours en Algérie, se rendant à Alger puis à Annaba, pour sa dernière mission en dehors de l’Union européenne avant la fin de son mandat, en février.

Comme dans tout régime parlementaire, le président de la République, chef de l’État, assume un rôle essentiellement honorifique. Élu pour un mandat de sept ans, il ne conduit pas les affaires de la Nation, celles-ci étant à la charge du gouvernement. L’article 87 de la Constitution de la République italienne présente et définit les prérogatives et compétences du président de la République.

L’Italie est dans le viseur de l’Algérie depuis la Déclaration de novembre 2019 entre Rome et Rabat

L’Italie est dans le viseur de l’Algérie depuis la Déclaration de novembre 2019 entre Rome et Rabat. Un instrument de coopération qui vise à «entretenir un dialogue permanent et approfondi sur tous les secteurs d’intérêt commun, assurer la coordination sur les questions internationales et régionales liées à l’Afrique et à la Méditerranée élargie et renforcer la relation privilégiée entre le Maroc et l’UE et lui donner un contenu de plus en plus ambitieux».

En effet, lors de sa participation, en octobre dernier à Rome, à la 3e réunion ministérielle Italie-Afrique, le chef de la diplomatie algérienne a tenu à aborder avec son homologue italien le dossier du Sahara occidental. D’ailleurs, le département de Ramtane Lamamra avait fièrement affirmé, dans un communiqué, que «les entretiens entre les deux parties ont porté sur la situation sécuritaire actuelle dans la région Sahélo-saharienne et le dossier du Sahara occidental à la lumière de la reprise du conflit armé et l’absence du lancement d’un processus politique sérieux en vue d’un règlement juste et permanent de la décolonisation dans le Sahara occidental».

En décembre dernier, Sabri Boukadoum, alors chef de la diplomatie algérienne, s’était également rendu à Rome pour «aborder avec son homologue (italien) le dossier du Sahara et la crise libyenne».

Entretien téléphonique entre les Ministres des Affaires Etrangères du Maroc et de l’Italie le 09 novembre 2021 

Communiqué conjoint:

Le Ministre des Affaires Etrangères du Royaume du Maroc, M. Nasser Bourita et le Ministre des Affaires Etrangères de la République d’Italie, M. Luigi Di Maio ont eu un entretien téléphonique, le 9 novembre 2021.

Traduction:

Lors de cet entretien, les deux Ministres, qui ont loué l’excellence des relations qui lient le Maroc et l’Italie, ont convenu d’accélérer la mise en œuvre du partenariat stratégique multidimensionnel entre les deux pays.

Ils ont réaffirmé leur grand intérêt au maintien et au renforcement du cadre juridique qui lie le Maroc à l’Union Européenne, qui est essentiel pour garantir la poursuite et la stabilité de leur partenariat stratégique, et ont marqué l’importance des initiatives du Conseil de l’UE relatif aux accords de pêche et agricole entre le Maroc et l’Union Européenne.

Le Ministre, Di Maio a évoqué la position de l’Italie sur la question du Sahara occidental, telle qu’exprimée dans la Déclaration sur le Partenariat Stratégique Multidimensionnel, signée le 1er novembre 2019 à Rabat, en réaffirmant le plein soutien italien aux efforts du Secrétaire Général de l’ONU pour poursuivre le processus politique, en conformité avec les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, notamment la Résolution 2602 du 29/10/2021.

L’Italie, salue à ce titre les efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc dans le cadre des Nations Unies et encourage toutes les parties à poursuivre leur engagement dans un esprit de réalisme et de compromis.

Les deux Ministres ont aussi eu un échange approfondi sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment les derniers développements en Libye.

Rappel, en février 2020 – L’Italie dévoile le mensonge de l’Algérie sur le coronavirus

Les autorités algériennes et la presse de ce pays ont annoncé officiellement qu’un cas de coronavirus a été détecté en février 2020. Il s’agit d’un ressortissant Italien qui travaille en Algérie. Tout le monde pensait que c’était vrai et a cru à cette information, mais que fut la surprise des Algériens lorsque la presse italienne a catégoriquement démenti cette information.

Même la photo de l’individu montré en photo comme étant le patient atteint du virus mortel, le coronavirus, a des apparences physiques d’Algérien. Pour le moment, et devant la confusion et le mensonge, les Algériens ne savent pas qui est vraiment ce patient.

La question qui se pose est de savoir pourquoi l’Algérie avait dissimulé la vérité.
A lire aussi:

La Russie épingle le journal algérien Echourouk pour ses Fake-news sur ses relations avec le Maroc

Sahara Marocain: la Tanzania Peace Foundation dénonce un flagrant mensonge des propagandistes algériens

Sahara Marocain: La chaîne Arte lève le voile sur les fake news du Polisario

Algérie: L’Agence de Presse Algérienne (APS) est dans de très sales draps

About gherrrabi

Check Also

Alpha Condé quitte la Guinée sur « autorisation humanitaire » pour se soigner aux Émirats arabes unis

Les militaires rechignaient jusqu’à présent à laisser partir l’ancien chef d’Etat de 83 ans, redoutant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *