Home / COOPÉRATION / Les prisons Mauritaniennes regorgent d’Africains expulsés de la France.

Les prisons Mauritaniennes regorgent d’Africains expulsés de la France.

Il y a des choses terribles qui se passent sous les cieux de la République Islamique de Mauritanie. Les prisons Mauritaniennes regorgent d’Africains expulsés de la France.

Pendant que l’ambassadeur Ould Brahim Khlil fait la propagande en disant la plupart de la diaspora Mauritanienne qui vit en France, sont des non Mauritaniens, Monsieur se permet de signer des laissez passer vers la Mauritanie à tout  sans papier que le ministre de l’intérieur français lui présente qu’on veut expulser vers l’Afrique sans savoir vers quel pays exactement pour un gain de 110 à 150 euros par laissez-passer. Aussitôt l’expulsé atterrit à l’aéroport, il est envoyé en prison sans qu’on sache réellement il est originaire de quel pays, ni prendre contact avec l’ambassade du ressortissant sur le sol Mauritanien pour informer la famille.

Si Vous n’avez plus des nouvelles d’un homme ou femme qui a été expulsé ou qu’on vous dit qu’il est dans un centre de rétention, n’allez pas cherchez loin, il ou elle se trouve dans les prisons à Nouakchott quelque part que le faux général a construit. Vous voyez comment ils sont hypocrites nos officiels ? L’union Europe, la France en particulier ont financé l’opération de l’enrôlement selon les termes des accords, c’est pour aider les autorités Mauritaniennes à combattre l’immigration clandestine vers l’Europe.

Voila, la France avec la complicité du pouvoir de ce faux ignorant général qui transforme la Mauritanie à un Guantánamo des sans papiers Africains dans le désert d’Afrique. C’est une honte, une humiliation de plus pour toute l’Afrique entière noire ou blanche.

Ce message doit être transmis à toutes les ambassades africaines dans le monde, à l’union africaine, à l’union du Maghreb arabe et aux gorilles chefs d’états Africains en toute urgence. On est entrain de commettre un crime contre l’humanité dans le désert Mauritanien, votre silence serait  un silence coupable demain face à ce drame.

A Lire aussi  France: Décès d'un sdf à Villejuif le 02 janvier 2019, 406 personnes "SDF" Sont mortes en 2018 à 48,4 ans en moyenne

Aidez ces pauvres africains à retrouver leurs pays d’origines au moins pour sécher les larmes des parents qui croient que leurs enfants se sont noyés ou disparus puisqu’ils sont sans nouvelles depuis des années.

Avec, Source

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Royaume du Maroc: Séminaire international pour améliorer les données sur les enfants réfugiés et migrants.

Le Ministère Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale Chargé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *