JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Les journalistes à la comédie… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.!!!

Les journalistes à la comédie… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.!!!

Les journalistes à la comédie…. L’acquisition d’une identité en vertu de l’appartenance… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.

L’homme s’identifie tout le temps aux membres du groupe auquel il appartient. Donc, le groupe a un impact, non négligeable, sur le caractère d’un individu.

La possession d’une propriété commune à l’individu et au groupe social entraîne une intégration sociale du premier au second,  définit la base d’un rapport d’allégeance de l’individu au groupe social et facilite  les processus d’intercompréhension et de contagion émotionnelle des membres du groupe.

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es!!

Escroquerie sur des milliers de pauvres gens.

Plus de 1500 de leurs «clients» ont porté plainte et se sont même constitué en association pour les dénoncer:

La thèse de la solidarité défendue par Hechter soutient que les individus forment des groupes sociaux lorsqu’ils désirent produire ou mener une action qu’ils ne peuvent produire seuls: ils doivent pour cela se coordonner, c’est-à-dire organiser leurs interactions au moyen de règles de décision qui permettent une action collective du groupe, en particulier, celle qui consiste à collecter à l’intérieur du groupe les ressources nécessaires à la production de l’action en question.

Le terroriste

Apologie du terrorisme et incitation aux actes de terrorisme, sur le sol allemand, en toute impunité de l’extrémiste et terroriste Mohamed Hajib

L’extrémiste et terroriste marocain Mohamed Hajib, Natif de Tétouan, le 23 mai 1981, Hajib est titulaire de la nationalité allemande et réside actuellement en Allemagne, âgé de 40 ans, fait l’apologie du terrorisme islamiste sur les réseaux sociaux, contre les institutions et les autorités officielles du Royaume du Maroc ainsi que contre les intérêts de l’Occident, tant dans ce pays d’Afrique du Nord, que dans le Monde Arabe.

Arrêté en 2009 lors d’un voyage au Pakistan, Mohamed Hajib, d’abord détenu sur place puis arrêté en Allemagne avant d’être relâché à la condition qu’il retourne au Maroc, avait été condamné à dix ans de prison pour des infractions liées à du «terrorisme». Installé aujourd’hui en Allemagne, il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé par le Maroc.

Cette vidéo est soumise à une limite d’âge

En 2009, il s’est rendu au Pakistan avec l’association « Jamaat Tabligh » et après son retour, il a été interpellé en Allemagne, et lorsqu’il est rentré au Maroc, il fut écroué pendant sept ans pour des crimes liés à des activités terroristes en rapport avec « Al-Qaïda », notamment avec ses réseaux opérant en Afghanistan et au Pakistan.
Hajib est largement connu sur les réseaux sociaux pour être très actif dans la promotion et l’incitation au terrorisme, exhortant les jeunes à perpétrer des attaques visant les institutions marocaines, les dirigeants et les symboles de l’État, ainsi que contre les intérêts de l’Occident tant au Maroc que dans le Monde Arabe.
« Tout comme Satan est notre ennemi, l’oligarchie doit aussi être appréhendée de la même manière, car, tout simplement, elle sert les intérêts de l’Occident. Sans usage de la force, il n’y a rien », assure le terroriste dans la vidéo ci-dessus, incitant ses partisans à la rébellion et au chaos.
« Avez-vous peur de mourir ou quoi ? Piétinez la nuque des traîtres et des chefs d’Etat. Vous les entendrez crier et aboyer« , a-t-il lancé à ses partisans.

Le Département du renseignement et de la sécurité algérien, DRS

« Dr ». Issam Bencheikh, agent infiltré des services secrets algériens, faisant la liaison entre DF et l’Algérie.

Le « DRS » lui donne des objectifs de renseignement et le travail consiste à cibler des personnes susceptibles de l’intéresser, nouer ensuite un contact avec elles et les persuader de collaborer avec le « RDS ».  Bien sûr, des moyens financiers sont mis à disposition.

« Dr ». Issam Bencheikh, est connu pour être un propagandiste du Polisario.

 

Le pseudo journaliste:

Le journaliste espagnol, ancien correspondant d’«El País» à Rabat pendant des années, Ignacio Cembrero, est un cas à enseigner aux étudiants en journalisme, comme exemple de mauvaise presse. Sa carrière dans ce journal a été interrompue, après avoir exploité des photos d’enfants de Gaza, contre l’éthique du journalisme, pour nuire à l’image du Maroc dans le monde, en violation absolue des principes professionnels de la presse.

Si vous avez besoin de quelqu’un pour écrire une histoire montée de toutes pièces, pour défendre une fausse cause ou une cause qui n’est pas la sienne, il faut penser à un journaliste freelance, à une plume à louer, un nègre comme Ignacio Cembrero, le journaliste espagnol qui pleure ses années de gloire quand il couvrait, à partir du Maroc, le Maghreb pour le journal El País, puis pour le quotidien concurrent El Mundo.

Aujourd’hui simple collaborateur dans un petit journal en ligne, en l’occurrence El Confidencial, M. Cembrero tente vainement et désespérément de renouer avec les articles tendancieux contre le Maroc qui faisaient sa fausse renommée. Il est certes un confrère, bon gré mal gré, mais un confrère d’un autre genre. Il est vrai aussi qu’il est en fin d’une carrière aux débuts pompeux. C’est ce qui explique qu’il est aigri et qu’il n’hésite pas à se faire une nouvelle virginité en négociant fort le prix de ce qui reste de sa crédibilité déjà usée.

Mais qui peut payer par les temps qui courent en dehors des services algériens, qui n’ont pas sué pour s’emparer des pétrodollars? Celui qu’on présente comme «spécialiste du Maghreb» a accordé une interview au média algérien TSA, qui vit des offrandes des généraux séniles de la junte militaire, durant la même semaine où il a donné un entretien à Maroc Hebdo (numéro du 18 juin 2021). Les propos ont été contradictoires pour parler du même sujet: la crise maroco-espagnole.

Chez TSA, il tient un discours fallacieux et incendiaire à l’encontre du Royaume en adoptant la consigne d’épargner le peuple marocain tout en s’attaquant à la monarchie et au système, au «Makhzen»… Bref, en usant de tous ces mots désuets qui n’impressionnent que ceux qui paient pour qu’ils soient utilisés.

Le double discours reflète le double visage. Changer son fusil d’épaule n’est pas un exercice de dur labeur pour M. Cembrero. C’est plutôt une gymnastique intellectuelle ou un fonds de commerce qui en constitue un signe distinctif. M. Cembrero est connu pour son animosité, voire sa haine à l’égard du Maroc et des Marocains. Il a l’habitude de mentir sans vergogne. Le journaliste professionnel qu’il est censé être a donné dans son interview à TSA la preuve de son parti-pris (renouvelé) pour l’Algérie et le Polisario et les services espagnols en prophétisant: «Le tribunal (de justice européen de Luxembourg) peut invalider les accords d’association et de pêche entre l’Union européenne et le Maroc à cause, justement, du Sahara occidental, parce que ces accords ont été signés sans consulter la population sahraouie.

C’est en tout cas la thèse que soutiennent les avocats du Polisario et c’est peut-être la thèse que va faire sienne le tribunal. Dans ce cas, il invalidera les accords et le Maroc se fâchera beaucoup avec l’Union européenne parce qu’il se sentira en quelque sorte désavoué». Ces propos trahissent le journaliste et le discréditent. Même aux yeux de ceux qui continuent à prêter l’oreille à ses idioties.

Le stratège:

Si ces comptes sont assez discrets, ils ont cessé de se montrer dans les réseaux sociaux, avec une absence significative, surement pour éviter d’éveiller les soupçons.

Le 01 juin 2021, le site marocain Maroc Diplomatique publie quelque chose de très intéressant, « Dans ce sillage certains n’ayant pas reçu leur part du gâteau, à l’instar d’El Mahdi El Mhamdi, Soumia El Marbouh et Zineb Belmkaddem, vont décider, après sept années d’absence, de relancer la machine «mamfakinch», à coup de publications attentatoires aux institutions nationales, DE DIFFAMATIONS A L’ENCONTRE DE RESPONSABLES voire DE CITOYENS LAMBDA MAROCAINS… » !!!!

Le 27 juin 2021, le média Jeune Afrique rentre dans le jeu et s’amuse à publier un article à charge que l’on retrouve à ce lien : ⇒ LE LIEN

Cet article reprend exactement les propos de propagande des personnes citées plus haut (extrême gauche marocaine) et cite l’article de Kassaman Times.

La journaliste de cet article de Jeune Afrique, est Nina Kozlowski.


Voici ce que cette journaliste a écrit il y a quelques mois, elle manifeste son soutien envers Imad Stitou qui est lui-même proche de Omar Radi. Cette journaliste a depuis supprimé son compte facebook et son compte twitter.

Concernant l’article de Jeune Afrique, il est venu un mois après l’article publié par les algériens, la journaliste redirige clairement les lecteurs vers le site algérien Kassaman Times.

« Un obscur site qui se déclare algérien, Kassaman Times, a été plus loin en livrant la – supposée- identité d’une poignée de fondateurs du mouvement Moorish : tous sont des Marocains installés à l’étranger , souvent liés à la jeunesse du parti du RNI, sans lien apparent avec l’Etat et qui ont bien entendu démenti. »

Le site Kassaman Times a été fermé le 18 juin:

Elle a eu un échange avec une des personnes visées par ce attaque, voici les captures d’écran de la conversation. Elle est au courant d’attaques envers des jeunes MRE, elle reconnaît que des personnes ont essayé de «refourguer» des informations personnelles et que c’est finalement le site algérien Kassaman Times qui a publié l’ensemble des éléments. Il y a donc des marocains au Maroc qui ont fait du doxxing en récoltant des informations personnelles concernant plusieurs jeunes MRE dans le seul et unique but de les nuire. La plupart des médias sérieux ont refusé,  néanmoins Jeune Afrique a décidé de reprendre cet article et c’est cette journaliste qui est l’auteur pour jeune Afrique.

Nous reviendrons sur ce sujet dans un prochain article

A lire aussi:

Sésame du statut de réfugiés, accord d’extradition… Parfum de «Trocs politiques et d’échanges informels»

 

Avec, autres presses

About gherrrabi

Check Also

Cameroun: La menace terroriste plane sur la CAN 2021, l’Algérien, Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) [Vidéo]

Un homme averti en vaut deux Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *