JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses…

Prenant part à un webinaire organisé par l’institut CDG, mardi 13 octobre dernier, le chercheur franco-marocain Rachid Yazami « Inventeur de l’anode graphite pour les batteries lithium-ion »  a déclaré « qu’il disposait d’une nouvelle technologie permettant de recharger les batteries des voitures électriques, comme celle produite par « Tesla » Dans une période ne dépassant pas 20 minutes au lieu d’une heure ».

Lors de ce webinaire consacré au rôle de l’éducation, Rachid Yazmi a fait part de sa volonté de réserver la primauté au Maroc pour accueillir son projet industriel qui, selon lui, va dépasser celui du géant américain Tesla.

Joint au téléphone par la rédaction de (lafriqueadulte.com), l’inventeur, professeur, chercheur et entrepreneur marocain,  Rachid Yazmi nous a confirmé, que le ministère l’a bel et bien contacté et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses.

L’inventeur, professeur, chercheur et entrepreneur marocain, basé à Singapour et mondialement connu, Rachid Yazami, dit attendre que le Maroc se manifeste pour l’exploitation de cette technologie, n’hésitant pas à fixer un délai (fin 2020) au-delà duquel, faute d’une réaction de la part des autorités, il sera obligé d’accorder les droits à d’autres pays.
Cette dernière période de recharge étant la norme et est actuellement en vigueur dans plusieurs pays du monde, dont notamment l’Amérique c’est donc une véritable révolution en soi que l’invention de notre compatriote. Rachid Yazami a indiqué, lors d’un séminaire numérique (webinaire organisé par l’Institut CDG hier mardi sur le thème « pour une vision plus dynamique du rôle de l’éducation »), qu’il a proposé cette technologie au Maroc pour l’exploiter et y investir afin de créer des emplois et inciter les jeunes à rechercher et à innover.

Brève présentation de KVI, la société singapourienne du Pr. Rachid Yazami dédiée à la batterie du future, grâce à l’intelligence artificielle.


Rachid Yazami est né à Fès, au Maroc. La géologie a piqué sa curiosité scientifique dès l’enfance. Etudiant brillant, il a obtenu son doctorat en France. A seulement 26 ans, il invente l’anode en graphite utilisée aujourd’hui dans plus de 95% des batteries rechargeable au lithium-ion que l’on trouve dans les téléphones portables et les ordinateurs. Rachid Yazami compte plus de 250 publications scientifiques et technologiques ainsi que plus de 150 brevets d’invention. Le chercheur a reçu de nombreuses récompenses : le prix Draper, l’équivalent du prix Nobel d’ingénierie, le prix de l’innovation scientifique dans le cadre de l’initiative Takreem en novembre 2018 et aussi, cette année, la médaille Mohammed bin Rashid pour l’excellence scientifique aux Emirats Arabes Unis. Agé de 67 ans, Rachid Yazami occupe actuellement le poste de professeur en énergétique à L’Université de technologie de Nanyang à Singapour. Il aime plaisanter sur le fait qu’il a fait deux mariages, le premier avec son épouse, le deuxième avec la science.


Lire aussi:

« Je me sens fier!…. Toyota Motor, en collaboration avec l’Université de Kyoto, viennent de tester la batterie à ion fluorure (FIB), que j’ai inventée en 2007. » Le Professeur marocain Rachid Yazami  

About gherrrabi

Check Also

Sahara Marocain: « Un recadrage nécessaire pour le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni… » Gherrabi Mohammed (Part:2)

By: Mohammed Gherrabi Le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni, semble être troublé par le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *