JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Le gênant passé de Marine Le Pen: « Night-clubbeuse, fêtard,… »?.

Le gênant passé de Marine Le Pen: « Night-clubbeuse, fêtard,… »?.

Le gênant de son passé de Marine Le Pen: « Night-clubbeuse », elle se cache plus derrière sa sœur.
En 2020, Marine Le Pen n’a d’autre choix que de rectifier son storytelling. Interrogée par Ruth Elkrief ce samedi 19 septembre sur BFMTV, Marine Le Pen ne fait plus porter la responsabilité de ses virées nocturnes sur sa fratrie. Dorénavant, elle assume. “Je ne vais plus dans les boîtes de nuit comme j’allais quand j’étais jeune” explique-t-elle. Et de dérouler, rassurante, le cours d’une vie bien ordonnée : “Il y a un temps pour tout. Il y a un temps pour faire la fête, pour être inconscient. Il y a un temps pour faire des enfants, pour les élever. Et puis un temps pour s’occuper un peu de soi (…) quand les enfants sont grands. Je pense que j’ai fait les choses dans l’ordre”, détaille Marine Le Pen, comme vous pouvez le voir dans la vidéo.

La présidente du (RN) est revenue au cours d’une sortie médiatique ce week-end sur une étiquette qui lui avait été collée ces dernières années. L’invitée de Ruth Elkrief sur BFMTV a notamment évoqué sa réputation d’abonnée aux boîtes de nuit qui l’a suivie même en étant chef de parti politique. Elle a fait remarquer lors de cette sortie médiatique que ces moments où elle fréquentait ces lieux sont désormais révolus.

Connu de tous depuis que ses imitations de Dalida et de Sylvie Vartan ont buzzé, Marine Le Pen pourrait difficilement dissimuler son goût prononcé pour la variété française. Mais quand son lointain passé de fêtarde noctambule a ressurgi à la veille de la présidentielle de 2017, la candidate du FN (devenu RN) avait alors tenté de l’édulcorer, voire carrément de tout nier, craignant sans doute que le rappel de son ancienne vie parisienne de night-clubbeuse nuise à sa crédibilité.

« Je ne vais plus en boîtes de nuit… »

« Je ne vais plus dans les boîtes de nuit comme j’allais quand j’étais jeune« , a-t-elle déclaré. « Il y a un temps pour tout. Il y a un temps pour faire la fête, pour être inconscient. Il y a un temps pour faire des enfants, pour les élever. Et puis un temps pour s’occuper un peu de soi « , a-t-elle insisté notamment. «Je pense que j’ai fait les choses dans l’ordre.», a-t-elle ajouté par la suite pour conclure.

S’habiller correctement…

Plusieurs fois pendant la campagne présidentielle, de nombreuses célébrités ont tenu à s’opposer face à Marine Le Pen. Et tous les coups ont été permis. Ainsi, une photo seins nus de la présidente du Front national avait été largement relayée sur la Toile. On découvrait une Marine Le Pen plus jeune, souriante, qui semblait s’amuser en vacances. Et à la suite du résultat du second tour de l’élection présidentielle le 7 mai, la mannequin Marie-Ange Casta a de nouveau partagé cette image sur son compte Instagram, sous la légende : « #bonnesvacancesMarine » et « #jamaislepen ». Alors vraie photo ou pas ? Marine Le Pen n’a jamais réagi pour le moment.

Une fidèle cliente des Bains Douches

Les médias avaient souvent révélé les virées nocturnes de la femme politique française. Dans un passé récent, son passage sur la piste du Chalet du lac à Vincennes avait été évoqué dans les médias. Selon les confidences qui ont été faites par certains proches de la cheffe de parti, elle était une fidèle cliente des Bains Douches. Cette boîte de nuit avait été fermée en 2010.

Le journaliste Renaud Dély confiait dans un documentaire sur le FN : « Marine Le Pen, c’est quelqu’un qui, à l’origine, était assez décontracté, fêtard, rigolant volontiers haut et fort, buvant pas mal, d’ailleurs. Elle aimait les soirées arrosées, la musique, le karaoké, les chansons de Dalida… »

Night-clubbeuse?

« C’est une réputation qui est un peu usurpée, vous voyez. Je ne suis jamais sortie à Paris, mais en fait, ma sœur Yann sortait à Paris. Du coup, j’ai récupéré sa réputation de fêtarde car il y avait trois filles Le Pen mais c’était sur moi que cela retombait« , répondait Marine Le Pen sur M6. Si l’on en croit le récit qu’elle faisait à Paris Match en 2011, sa vie nocturne se serait limitée à l’été de ses 20 ans passé à La Trinité-sur-Mer, en Bretagne.

Marine Le Pen « jamais sortie à Paris » la nuit?

Une fable pourtant contredite par ses amis de l’époque: dans un article publié par Le Parisien en mai 2017, six mois après l’émission-confession de M6, son entourage d’alors raconte “ses nuits endiablées, au début des années 1990, où elle fréquente assidûment la discothèque les Bains, dans le quartier du Marais (Ier), mais aussi le Sinaloa, un club situé près de la place de l’Etoile (XVIe), rebaptisé depuis une dizaine d’années l’Aventure”.

Marine Le Pen ne fait plus la fête?

« Non, non », rassure-t-elle aujourd’hui. Pourtant, au soir de sa défaite à la dernière élection présidentielle, le 7 mai 2017, la candidate malheureuse du Front national se consolait, entourée de militants, en se déhanchant sur une série de tubes endiablés.

Marine Le Pen face à Ruth Elkrief

Marine Le Pen “refuse” le buzz. Ah bon?

La guerre froide entre Marine Le Pen et Marion Maréchal

Les faits La directrice de l’Institut des sciences sociales économiques et politiques (Issep) revendique sa participation active au débat politique et se plaint de la marginalisation de sa sensibilité au sein du Rassemblement national.
Elle a retranché « Le Pen » de son patronyme, mais rien n’y fait : Marion Maréchal n’en finit pas de déranger Marine Le Pen. L’ancienne et la nouvelle députée auraient pourtant pu vivre leur vie publique en s’ignorant, comme deux lignes parallèles ne se croisent jamais, ne s’embrouillent et ne se brouillent jamais. À la tante, le court terme et l’action politique. À la nièce, le long terme et la formation des « dirigeants de demain » à travers son Institut des sciences sociales économiques et politiques (Issep).

Marion Maréchal à l’offensive contre Marine Le Pen

About gherrrabi

Check Also

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Prenant part à un webinaire organisé par l’institut CDG, mardi 13 octobre dernier, le chercheur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *