JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / L’avion Présidentiel Libyen de retour en Libye après plusieurs années passé en France

L’avion Présidentiel Libyen de retour en Libye après plusieurs années passé en France

L’avion Présidentiel Libyen de retour en Libye après plusieurs années passé en France.

Immobilisé plusieurs années à l’aéroport de Perpignan, l’airbus Présidentielle Libyenne de retour en Libye après plusieurs années passé en France, l’avion avait quitté le sol français pour rejoindre la Turquie, selon France Bleu Roussillon. Une étape avant son retour sur le sol libyen. Depuis plusieurs semaines, l’Airbus SA-One était source de tests à terre et dans le ciel des Pyrénées-Orientales.

L’avion était immobilisé sur le sol français après la chute du dictateur libyen. Pour éviter qu’il ne tombe entre les mains de milices, les représentants de l’Etat libyens avaient choisi de le confier à une société de maintenance aéronautique en France.

Des impacts de balles en 2012

L’appareil avait fait l’objet d’une tentative de saisie par un conglomérat koweïtien. En 2015, un tribunal de Perpignan avait tranché en faveur de l’état libyen. La justice avait estimé que l’avion était considéré comme présidentiel et ne pouvait pas être considéré comme un avoir libyen et être récupéré par le conglomérat.

Son aménagement a été source de nombreux récits, sans que des photos certifiées n’étayent officiellement les propos selon lesquels il avait été transformé en palais volant. Il s’était posé une première fois à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes. Les techniciens avaient alors révélé des impacts de balle, des cabines dépressurisées et un système hydraulique endommagé. Il aurait fait depuis l’objet, depuis, de nombreuses réparations, pour un montant de 14 millions d’euros selon le site Africa Intelligence.


L’avion Présidentiel Libyen a atterri à Tripoli, la capitale, après avoir passé près de dix ans en France pour des raisons de sécurité et de maintenance, selon des médias nationaux et panarabes.
L’avion géant, un Airbus A340, a survolé le ciel de Tripoli avant d’atterrir à l’aéroport international de Mitiga, près de la capitale, a souligné la chaîne panarabe Al Arabiya TV dans la matinée du 21 juin.

L’avion, un Airbus A340-213, a été reçu à son arrivée à l’aéroport par le Premier ministre du gouvernement d’unité nationale M.Abdul Hamid al-Dbeibah et plusieurs ministres et responsables gouvernementaux …

Dans des déclarations aux journalistes sur place, al-Dbeiba, a estimé que le retour de cet avion est un événement très important pour la souveraineté libyenne, puisqu’il est détenu en France depuis 2014 en raison d’obligations financières et administratives … soulignant que cet avion est la propriété de tous les Libyens.
De plus M. Abdul Hamid al-Dbeibah, a souligné que le retour de cet avion représente une étape positive importante pour la Libye, sa sécurité et la récupération de sa richesse, soulignant que le gouvernement libyen a payé toutes les cotisations et obligations financières dues sur le dossier de l’avion récupéré.

Le Premier ministre a déclaré : « Il y a encore 15 avions libyens à l’extérieur du pays, dont certains sont gelés en raison de cotisations financières et autres, soulignant que son gouvernement s’emploiera à récupérer tous ces avions stationnés à l’extérieur du pays, dont deux avions de combat.

Il a également précisé que l’avion présidentiel récupéré est équipé pour l’équipe présidentiel du pays, mais le peuple libyen c’est lui qui décide de son sort, soit pour rester désigné pour le prochain président, soit pour être utilisé par le gouvernement, soit pour être modifié pour un usage normal.

Kadhafi – qui a dirigé la Libye pendant six décennies – et qui était connu comme une figure excentrique qui apparaissait sur la scène mondiale dans son style unique, a été tué dans sa ville natale de Syrte en octobre 2011 au cours d’hostilités déclenchées à la suite d’une rébellion populaire en février de la même année.

La nouvelle autorité gouvernementale libyenne, le gouvernement d’unité nationale (GNU) dirigé par M. Abdul Hamid al-Dbeibah, a succédé au précédent gouvernement basé à Tripoli et a prêté serment en mars à la suite d’élections organisées plus tôt cette année dans le cadre d’un processus parrainé par l’ONU.

Lire aussi:

L’ONU met en exergue le rôle du Maroc pour la résolution du conflit libyen

L’ONU met en exergue le rôle du Maroc pour la résolution du conflit libyen

(Ingérence et déstabilisation…). Le jeu machiavélique de l’Algérie en Libye

About gherrrabi

Check Also

Face à la menace du Covid indien, Comdata Maroc mis en œuvre un comité de sécurité

  A l’heure ou la Covid delta et delta + génèrent des contaminations six fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *