JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / L’ambassadeur italien, Luca Attanasio, parmi les victimes d’une attaque armée en RDC

L’ambassadeur italien, Luca Attanasio, parmi les victimes d’une attaque armée en RDC

Italy’s envoy in DR Congo Luca Attanasio killed during attack in Virunga park. (Picture courtesy The Chronicles) Photograph( Twitter )
L’ambassadeur italien parmi les victimes d’une attaque armée en RDC.

L’ambassadeur d’Italie à Kinshasa, Luca Attanasio, a été tué lundi par balles lors d’une attaque armée qui a visé un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) pendant une visite près de Goma dans l’Est de la République démocratique du Congo.

L’ambassadeur italien en République démocratique du Congo (RDC), Luca Attanasio est décédé ce lundi matin dans une attaque contre un convoi du Programme alimentaire mondial près de Goma dans l’Est du pays. Dans une brève déclaration, le ministère a déclaré que Luca Attanasio et l’officier avaient été tués à Goma, alors qu’il voyageait dans un convoi de la Monusco . L’attaque faisait partie d’une tentative de kidnapping du personnel de l’ONU. La Monusco est la force de maintien de la paix de l’ONU en RDC.
Selon des médias locaux, Luca Attanasio, ambassadeur italien en poste en RDC est décédé suite à ses blessures dans l’attaque armée perpétrée ce lundi contre un convoi du PAM dans le nord-Kivu. Alors qu’il avait été annoncé blessé, les dernières informations font état de sa mort.

Les deux autres victimes seraient le chauffeur et le garde du corps de l’ambassadeur, d’après plusieurs sources.

Luca Attanasio était en poste en RDC depuis le 31 octobre 2019. Pour l’heure, aucune information officielle de la part de la représentation diplomatique italienne ni de la présidence congolaise. C’est une mauvaise nouvelle qui relance le débat sur la recrudescence des attaques dans l’Est de la RDC depuis quelques années.

Une zone en proie aux violences

Des dizaines de groupes armés opèrent dans l’est de la RDC, de nombreux vestiges de milices qui ont combattu dans des guerres civiles au tournant du siècle qui ont fait des millions de morts à cause des conflits, de la faim et de la maladie.
L’attaque contre ce convoi du PAM a eu lieu au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu en proie à la violence des groupes armés depuis plus de 25 ans.

Cette région abrite le Parc national des Virunga, joyau naturel, touristique et menacé, qui est aussi le théâtre des conflits de cette région du Nord-Kivu, où des dizaines de groupes armés se disputent le contrôle des richesses du sol et du sous-sol.

Créé en 1925, le parc national des Virunga est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette réserve s’étend sur 7.769 km2, de Goma jusqu’au territoire de Béni, entre montagnes et forêts.

Le parc est surveillé par 689 rangers armés, dont au moins 200 ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, selon ses responsables.

Lire aussi:

Burkina Faso: SEM. Youssef Slaoui, ambassadeur du du Royaume du Maroc agressée par des individus sur une moto

About gherrrabi

Check Also

Migration: L’OIM lance sa stratégie quinquennale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) afin de répondre efficacement aux défis croissants auxquels sont confrontés les migrants.

 Le Caire, 15 avril 2021. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) du bureau régional du Moyen-Orient et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *