Home / CULTURE / L’Algérie et l’équation impossible….

L’Algérie et l’équation impossible….

La maladie du chef d’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, et son maintien à la présidence, alors qu’il est cloué au lit depuis six ans, est devenue la source d’inspiration de plusieurs humoristes dans le monde Paraplégique, muet et extrêmement diminué, Abdelaziz Bouteflika a été officiellement déclaré candidat aux présidentielles de 2019 par ses «geôliers», les membres de l’Instance de coordination de l’Alliance présidentielle qui regroupe le FLN, le RND, le TAJ et le MPA.

L’équation impossible

Il est mort celui qui va valider à un mort un cinquième mandat, ce dernier doit désigner une autre personne qui va valider lui valider un cinquième mandat …
Mourad Medelci est décédé depuis 14 jours et selon la loi, le chef de l’État dispose d’un délai maximum de 15 jours pour désigner un nouveau président du Conseil constitutionnel. Ce poste est névralgique car c’est lui qui valide les dossiers de candidatures à la présidence de la République et il est le seul à pouvoir actionner l’article 102 de la Constitution relatif à l’empêchement du chef de L’État pour raison de santé. OR, celui qui nomme le président du Conseil constitutionnelle est malade et celui qui actionne la loi 102 est mort et et le nouveau n’existe pas encore.


Comment l’oligarchie en Algérie arrive a remplir les salles lors des meetings dELFLNO


Traduction de l’interview ci-dessous d’un villageois raconte comment il a été recruté pour aller à la salle Bithaouia:
On est venu pour voir, nous promener, nous défouler un peu, mais lorsqu’on est rentré dans la salle, on a rien trouvé, juste les chants et la Ghayta. Personne ne nous a reçu , personne n’a dit de prendre soin du peuple. C’est le député de Ain Ouassara qui nous a collecté un par un dans café de notre village. Il a dit « Levez – vous et venez gagner votre croûte», mais quand on est arrivé , on a rien trouvé. On n’a même pas reçu 50 DA . Mais il ( le député) nous a promis de nous donner 5000 DA ( 25 euros) chacun. S’il ne tient pas parole, je le tuerais.

A Lire aussi  Algérie: Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel n’est plus

Voilà comment la dictature en Algérie instrumentalise les parents et les enfants. Ce document intitulé “Autorisation paternelle” , demande aux parents d’autoriser leurs enfants à se rendre samedi 9 février à la salle El Bidawia à Alger pour les sensibiliser à la solidarité avec les enfants atteints de Cancer !!!! » Ils ont besoin de remplir la salle de la honte pour aller clamer leur allégeance au défunt Bouteflika, alors tous les mensonges sont permis.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie: Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel n’est plus

L’enterrement aura lieu aujourd’hui au cimetière de Ben Aknoun après la prière du D’hor, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *