Home / COOPÉRATION / L’ALGERIE EST-ELLE DERRIERE LE PUTSCH MANQUE AU GABON?. LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DE L’OLIGARCHIE ALGERIENNE

L’ALGERIE EST-ELLE DERRIERE LE PUTSCH MANQUE AU GABON?. LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DE L’OLIGARCHIE ALGERIENNE

LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DE L’OLIGARCHIE ALGÉRIENNE

Peut-on se réjouir du coup d’État militaire comme l’a fait l’Algérie via ses canaux de com

L’expression « quatrième pouvoir » désigne la presse et les médias. Par extension, le quatrième pouvoir regroupe tous les moyens de communication qui peuvent servir de contre-pouvoir face aux trois pouvoirs incarnant l’État (pouvoir exécutif, législatif et judiciaire), Algérie patriotique comme son nom l’indique, un média allié de la dictature militaire algérienne , le régime sanguinaire algérien, se “se réjouit” de la tentative de Coup d’Etat au Gabon.

Acte1

Acte2

Acte3

Acte4

Acte5

Qui possède et qui est derrière ce média Algérie patriotique? Tel père tel fils….

Un zoom sur ces délinquants, ces criminels de guerres, ces génocidaires 

Algérie patriotique est un site web algérien, fondé le 18 février 2012, par Lotfi Nezzar, fils du général-major et ancien ministre de la Défense à la retraite Khaled Nezzar. Le site se définit comme « républicain et patriotique », se situe proche de l’armée, anti-islamiste et anti-sioniste. Sa ligne éditoriale est connue aussi pour sa position virulente anti Maroc et ses alliés. Lotfi Nezzar est un homme d’affaires algérien , fils du major-général Khaled Nezzar . Il est un célèbre maçon et vice-président du fournisseur algérien d’ Internet sans fil, Smart Link Communication.

Le général major à la retraite Khaled Nezzar ayant été à l’origine de la crise que vit le pays depuis l’arrêt du processus démocratique en Algérie, l’ex-ministre de la défense et membre du Haut comité d’Etat (HCE).

Le Tribunal pénal fédéral suisse a estimé, dans un communiqué, que le général-major à la retraite Khaled Nezzar ne pouvait bénéficier de l’immunité pour des actes commis entre 1990 et 1993 . Il risque, un procès pour «crimes de guerre».

L’affaire des accusations proférées par l’ancien patron de Mon Journal et Jaridati, Hichem Aboud, qui a révélé l’histoire des poursuites judiciaires dont fait face l’ex général à la retraite et ancien ministre de la défense, Khaled Nezzar, et ses enfants dont Lotif, semble prendre une autre tournure.

A Lire aussi  L'Iran et son Hezbollah au secours du clan Bouteflika

 

La Cemac contre le Coup d’Etat manqué contre le pouvoir de ALI BONGO

 

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Dossier N°1: Le régime algérien, un véritable «danger» pour l’Algérie, le bassin méditerranéen et l’Afrique subsaharienne …

C’est sans conteste dans ce domaine que les généraux algériens ont le plus nettement dépassé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *