JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / La «rose des sables l’infopresse» Les impostures de l’information By Karima Kaddouri ©

La «rose des sables l’infopresse» Les impostures de l’information By Karima Kaddouri ©

La «rose des sables l’infopresse» Les impostures de l’information By Karima Kaddouri ©

Pauvreté, monotonie, copier-coller, e-réseaux, l’information devient une véritable préoccupation pour tous nos apprentis de la vie, car le socle des nouvelles communications est une imposture pour notre soif d’information.

Nous perdons nos repères de recherche, car la presse- info de l’instantané ne permet plus de vérifier l’info. Une info souvent indigeste mais si chère à nos «hableurs de comptoir, et des e-café».

L’info réelle, la recherche de l’info est marginalisée, car la priorité est le scoop-buzz, celui qui ponctue nos journées par nos lectures smart, lectures non choisies mais induites dans le fil de l’actualité, magistralement orchestrée par le génie de nos équipements informatiques smart et nos smart phones notamment.

Mais la technologie de l’information n’est pas la seule mise en cause de notre toile press si pâle en couleur.

Un manque d’information, un mal du manque, que nous cultivons au quotidien;

Nous avons aujourd’hui une e-tribune, qui constitue, pour une partie, de super canaux de diffusion de l’information, mais pour une grande partie.

Cette e-table ronde des temps moderne, notre e-info éclair est :

  • Trop rapide et irresponsable parfois quand elle n’est pas vérifiée
  • Trop abstraite quand elle n’est pas maitrisée dans son texte et son contexte
  • Tellement dupliquée qu’elle perd tout l’effet «buzz info», où le copier- coller rime avec inutilité de cette info !

Alors certains revendiquent à juste titre la primeur de l’information, car initiée mais également vérifiée, étudiée, analysée par «eux».

Le mystère de l’imposture de l’information, constat disqualifiant, est un constat quasi constant, dans le flot et le flux disgracieux, disproportionné, de nos canaux de réception de l’info-presse et quelle que soit l’actualité.

Dans l’esprit du copier-coller, il y a une cette idée de récupération, de l’info récupérée à son actif.

Le thème de l’info est souvent non maitrisé, plagié, et toute la e-toile se charge de faire transpirer cette image de l’info avec un degré décomplexé car ils prétendent tous être les «arbitres» de l’actualité.

Alors bien évidemment, ce constat de l’imposture n’est pas de dénoncer, mais de reprendre nos esprits de critiques constructives pour trouver une alternative afin de reprendre la dimension de la press-info.

Nous n’arrêterons pas la machine automatique de l’info, mais il faut une vigilance dans la qualité et la destination de l’info.

La communication est un «art» qui doit pouvoir trouver écho au sein de la presse et de la e-presse.

Aussi la lecture de la presse, numérique ou pas, se complait dans une posture où la faute reviendrait aux e-réseaux et aux nouveaux comportements pour chercher l’info.

Il faut, ici aussi, revoir nos copies de l’espoir du savoir et de l’info :

  • La demande d’une info au rabaisse concrétise par une proposition de l’info médiocre, une info qui n’est plus une information !
  • Une offre info, monocorde, monotone, caractérisée par une réplique à l’identique dans tous les canaux (tous les canaux de distribution de l’info), où on ressent une pesante disqualification de la presse.
  • Provoque-t-elle des comportements blazés, pressés et indifférents, dans les formes et le fond de l’information.

 Les e-réseaux font -ils l’info ?

Ils représentent à priori, une «rose des vents de l’info» avec une bonne dose d’intox empruntée aux e-café-réseaux.

Les agendas de la press numérique, sont calqués à partir de e-réseaux, et ces derniers sont devenus les spécialistes de la «désinformation».

Les  e-reseauteurs» sont dorénavant une tribune et à partir d’une pseudo-info, ils vont inonder le Marché de l’info, dont notre presse, qui va dans sa majorité, privilégier le fameux «copier-coller de l’info».

Pourquoi vouloir interpréter et  expliquer le manque de lecteurs, un manque d’auditeurs alors que les pratiques de la presse de l’info reprennent outrageusement les chimères informations surmédiatisées sur nos e-réseaux !

Les lecteurs ont abandonné les redites de l’infos !

La baisse des lecteurs ou visite de la presse numérique n’est qu’une conséquence de la pauvreté, de manque de flux d’info.

Et inversement nos e-réseaux reprennent sans relâche un buzz pour résonner comme un semblant d’info.

Nous nous noyons dans un circuit court où il n’y a absence d’info tout simplement.

L’envie d’être informer, les actualités et infos, sont les utilisations attendues, lesquelles seront toujours adossées à la vocation première de la presse, quelques soient ses formes, et à l’évidence c’est celle d’informer.

La presse est recalée, disqualifiée tout simplement car elle a pris un tournant non calculé où les pratiques nouvelles, relatives à l’information presse, aurait dû être adossées à une recherche dans l’innovation et recherches des nouvelles pratiques de lecture.

La « rose des vents de l’information » doit retrouver ses orientations qui la prédestinent certes vers des directions multiples mais qui doivent correspondre à celles de l’orientation des messages de l’information.

About gherrrabi

Check Also

Les journalistes à la comédie… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es.!!!

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es. L’homme s’identifie tout le temps …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *