JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / « La reprise du Maroc et les opportunités d’affaires » le think tank  Italien « IMPRESE DEL SUD »

« La reprise du Maroc et les opportunités d’affaires » le think tank  Italien « IMPRESE DEL SUD »

La reprise du Maroc et les opportunités d’affaires.

Dans un article paru dans le site du think tank  Italien « IMPRESE DEL SUD »  ce 18 septembre 2020 sous le titre « La reprise du Maroc et les opportunités d’affaires« 

Dans le rapport Doing Business 2020, le Maroc a décroché la 53e place du classement mondial, avec un bond de sept places par rapport à 2019.

Par: Domenico Letizia

Domenico Letizia

Le Maroc vise une synergie en Méditerranée avec un soutien aux entreprises nationales et pour un nouveau redressement économique après l’urgence sanitaire. Le Royaume a récemment alloué un fonds de 10,92 milliards d’euros destiné à relancer l’économie nationale touchée par la pandémie de coronavirus. Une annonce et une promesse lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors du dernier discours à la nation, tenu à l’occasion de la fête du trône. Après le lancement du fonds de soutien, les autorités nationales ont également mené des actions de veille sur les PME du Royaume, pour tenter de comprendre les stratégies à entreprendre et le soutien concret du tissu économique du Royaume. Un rapport récent du Haut-Commissariat au Plan du gouvernement de Rabat a fait valoir que les entreprises marocaines reviendraient à des niveaux d’activité normaux d’ici fin 2020 .

Selon les analyses¹ collectées, sur la base d’une enquête répartie sur tout le territoire national, 56% des entreprises marocaines estiment pouvoir atteindre le niveau d’activité sanitaire pré-pandémique en moins de six mois. 44% estiment qu’il leur faut au moins un an pour se rétablir. Les propriétaires d’entreprises du secteur commercial estiment une reprise plus lente (50%), tandis que les entrepreneurs du secteur industriel sont optimistes (66%). Le rapport révèle que plus de quatre entreprises sur cinq (83,4%) ont suspendu leurs activités pendant le confinement. 52,4% ont suspendu partiellement leur activité, 29,6% l’ont suspendue complètement, mais temporairement, et 1,3% l’ont suspendue indéfiniment.86,3% des micro-entreprises marocaines ont arrêté leur activité. Ce chiffre comprend 59,7% qui ont suspendu complètement mais temporairement leurs activités. Par secteur d’activité, la restauration et les structures d’accueil ont été les plus touchées, 99,7% ayant suspendu leurs activités.

Comme le rapporte le journal al-Arab du 1er septembre, le gouvernement de Rabat vise à améliorer la performance et la productivité de ses entreprises, à travers une série d’investissements visant non seulement à augmenter les recettes fiscales des entreprises, mais à améliorer leur  » valeur ajoutée » dans le développement de l’économie locale, afin de relancer les finances publiques. Le but ultime du nouveau plan de relance économique, explique le journal, est de faire face aux dommages économiques et financiers subis du fait de la pandémie, d’éviter une récession économique et de garantir que les entreprises, en particulier les moyennes et les petites, puissent continuer leurs propres activités.

Dans le rapport Doing Business 2020 , le Maroc a pris la 53e place du classement mondial, avec un bond de sept places par rapport à l’année précédente. Le Royaume conserve la troisième position tant au sein de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA) que parmi les pays de tout le continent africain , devant l’ Arabie saoudite, Oman, la Jordanie, le Qatar, la Tunisie, le Koweït et l’Égypte. et, dans la région de l’Afrique subsaharienne, également au Kenya, en Afrique du Sud, au Sénégal et au Nigéria . On peut donc considérer l’ environnement des affaires et le niveau d’ouverture de l’économie comme globalement positifs , tant en ce qui concerne l’investissement que le commerce. En ce qui concerne échanges commerciaux avec l’Italie, ils ont enregistré une croissance continue ces dernières années. Dans la période janvier-août 2019, l’Italie s’est classée cinquième parmi les partenaires commerciaux du Maroc, étant le cinquième fournisseur (5,3% de part) et le cinquième client (4,2% de part).

Au cours des huit premiers mois de 2019, les exportations sont restées pratiquement inchangées par rapport à la même période de 2018 avec une valeur de plus de 1,4 milliard d’euros. Les importations, en revanche, ont enregistré une croissance de 5,2% pour une valeur de 786 millions d’euros .

Euromed International Trade propose aux entreprises du réseau et à ses clients, engagés et désireux de pénétrer les marchés internationaux, une offre complète de services intégrés pour ceux qui souhaitent développer leur marché au Maroc. Le modèle développé part de la prise de conscience que dans l’environnement hautement concurrentiel de l’économie actuelle, caractérisé par la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des ressources au niveau mondial, l’internationalisation de l’entreprise ne s’identifie plus à la seule activité de export, mais prévoit également la collaboration avec des entreprises d’autres pays, l’ouverture de succursales commerciales ou de production et d’autres activités.

Le think tank IMPRESE DEL SUD

Le think tank IMPRESE DEL SUD est né en 2012, à l’initiative de Sergio Passariello qui devient également propriétaire de la marque. Il a été créé pour soutenir les activités commerciales des réalités entrepreneuriales et professionnelles du sud de l’Italie. Une idée nouvelle, originale et unique pour donner la parole à ceux qui croient au territoire du Sud et doivent pouvoir faire entendre leur voix et exprimer leurs pensées de manière forte et harmonieuse. Un outil pour construire des réseaux, loin de tout alignement politique, pour tisser des liens unis et forts avec tous les interlocuteurs publics et privés et pouvoir planifier et participer ensemble à notre avenir.

Source

Home

Selon les analyses¹:

Marocco: attesa lenta ripresa economica

About gherrrabi

Check Also

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Prenant part à un webinaire organisé par l’institut CDG, mardi 13 octobre dernier, le chercheur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *