Home / COOPÉRATION / La fin de la dictature, le Venezuela ouvre “une nouvelle page”. Suivez toute l’actualité sur Afrique L’Adulte

La fin de la dictature, le Venezuela ouvre “une nouvelle page”. Suivez toute l’actualité sur Afrique L’Adulte

La fin de la dictature, le Venezuela ouvre “une nouvelle page”

Les USA, le Canada, le Danemark…. reconnaissent Juan Guaidó comme président du Venezuela.

«72 heures pour quitter le pays» : Maduro annonce que le Venezuela rompt ses relations avec les USA

Devant une foule acquise à sa cause au palais présidentiel de Miraflores à Caracas hier mercredi 23 janvier 2019, le président vénézuélien Nicolas Maduro a décidé de mettre purement et simple un terme aux  relations diplomatiques entre le Venezuela et les Etats-Unis ; après qu’ils ont reconnu Juan Guaido, au poste de président par intérim du pays sud-américain. Le président Nicolas Maduro a , à cet effet, donné 72 heures aux diplomates américains pour quitter le pays.

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a déclaré le 23 janvier qu’il rompait les relations diplomatiques avec les Etats-Unis, après que l’administration Trump a reconnu le chef de l’opposition, Juan Guaido, au poste de président par intérim du pays sud-américain. S’adressant à des partisans devant le palais présidentiel de Miraflores à Caracas, le dirigeant socialiste a aussi annoncé qu’il donnait 72 heures au personnel diplomatique américain pour quitter le Venezuela.

«J’ai décidé de rompre les relations diplomatiques et politiques avec le gouvernement impérialiste des Etats-Unis. Dehors ! Qu’ils s’en aillent du Venezuela, ici il y a de la dignité, voyons !», a notamment proclamé Nicolas Maduro.

Juan Guaido a rétroqué.

Dans un Communiqué de presse  Juan Guaido s’adresse aux représentations diplomatiques au Venezuela “toutes les ambassades présentes au Venezuela. De manière responsable, je vous dis que nous sommes une nation souveraine et que nous continuerons à entretenir des relations diplomatiques avec tous les pays du monde. Nous restons fermes dans le rétablissement de l’ordre constitutionnel.”

Sur Twitter, la Maison-Blanche a affirmé que «le président Donald Trump avait reconnu officiellement le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Juan Guaido, comme le président par intérim du Venezuela».

Des milliers de manifestants, à la fois des opposants, mais aussi des soutiens du président Nicolas Maduro, sont descendus dans les rues du pays le 23 janvier, répondant à des appels lancés par les leaders des deux camps.

A Lire aussi  Conflit israélo-palestinien: les 1ers panneaux indiquant l'ambassade américaine sont montés

Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo a refusé de rapatrier les diplomates américain postés à Caracas, promettant de prendre «les mesures appropriées» si il leur arrivait quoi que ce soit.

“Les Etats-Unis entretiendront des relations diplomatiques avec via le gouvernement du président par intérim, Guaido. Les États-Unis ne reconnaissent pas le régime de  . Les Etats-Unis ne considèrent pas que l’ancien président Maduro ait l’autorité légale de rompre les relations diplomatiques.” Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo

Le président brésilein Jair M. Bolsonaro reconnait Juan Guaidó comme président

Venezuela, les villes en éruption, manifestations, pillages, pénuries alimentaires.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Maroc – Venezuela: Les visées malveillantes d’Alger.

Le royaume est jusqu’à présent le seul Etat de la région à apporter un soutien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *