Home / Business / La Côte d’Ivoire célèbre 58 ans d’indépendance, une fête s’annonce grandiose

La Côte d’Ivoire célèbre 58 ans d’indépendance, une fête s’annonce grandiose

La Côte d’Ivoire, en forme longue République de Côte d’Ivoire, est un pays membre de l’Union africaine. D’une superficie de 322 462 km2, elle est limitée au nord par le Mali et le Burkina Faso, à l’ouest par le Liberia et la Guinée, à l’est par le Ghana et au sud par l’océan Atlantique. La population est estimée à 26 578 367 habitants en 2015. La Côte d’Ivoire a pour capitale politique et administrative Yamoussoukro ; Abidjan est son principal centre économique. Elle a pour langue officielle le français et pour monnaie, le franc CFA. Le pays fait partie de la CEDEAO.

La célébration prend du galon ! Ils seront 5.514 éléments parmi les forces de l’ordre qui défileront ce mardi 7 Août 2018.

République depuis 1958, la Côte d’Ivoire obtient l’indépendance en août 1960 après avoir manifesté le désir d’exercer tous les pouvoirs et compétences – défense, économie, relations extérieures, etc. – , dont ceux qui étaient du ressort de la Communauté française depuis 1958. Cette proclamation se fait dans la mouvance de plusieurs autres États d’Afrique subsaharienne, membres de la Communauté française, qui réalisent eux aussi leur indépendance en 1960. À la tête de l’État et du gouvernement, Félix Houphouët-Boigny et son Parti démocratique reçoivent un appui presque unanime lors des élections législatives qui se déroulent le 27 novembre 1960. La République de la Côte d’Ivoire, un pays qui compte 3,2 millions d’habitants en 1960, sera reconnue par l’Organisation des Nations unies (ONU) le 20 septembre 1960.

D’ordinaire, le jour de l’indépendance se contente d’une prise d’armes et d’un défilé limité qui se déroulent au palais présidentiel, en présence d’officiels. Cette fois-ci, les choses seront plus grandioses.

Il est prévu, en plus du défilé pédestre, un défilé aérien et motorisé et une démonstration de sauts en parachutes. Des détachements de pays frères, dont le Mali et le Burkina Faso, seront de la partie, de même que des militaires français. A la veille de la célébration et en attendant la solennité du défilé militaire, 750 hommes issus de la troupe participeront à la retraite aux flambeaux.

Ils entretiendront ainsi la flamme de la convivialité en fanfare à travers les communes. Le but, rapprocher l’armée des populations. Car cette 58e commémoration de l’indépendance se place sous le signe du «renforcement et de la préservation du lien armée-nation». Voulus par le président Alassane Ouattara, ces changements d’envergure devraient renouer avec les premières années de l’indépendance, du temps des célébrations fastes.

Ainsi, les Ivoiriens ont à cœur de commémorer davantage que les autres fois, ce jour de 7 août 1960 où le premier président Félix Houphouët-Boigny prononça la libération du pays du joug colonial. Et pour bien faire les choses, la fête se déplacera du palais présidentiel à la commune de Treichville, sur un tronçon du boulevard Giscard d’Estaing. Depuis quelques jours, la grande artère s’affaire. En 2017, le Chef de l’Etat ivoirien avait dans son discours traditionnel du 6 Août, placé la fête de l’indépendance sous le signe de «l’introspection et de la réflexion». Alassane Ouattara avait dit sa «peine», après les «inquiétudes» et les «incompréhensions» qui avaient secoué le pays, du fait de la grève des fonctionnaires et de la manifestation de colère de quelques militaires.

«Certes, la vie d’une Nation n’est pas un long fleuve tranquille, mais nous devons tous, collectivement, œuvrer à éviter de nouvelles convulsions à notre beau pays. La responsabilité implique des choix, des renoncements, mais aussi et surtout des décisions courageuses qui doivent garantir la paix sociale et le bien-être de nos concitoyens», avait-t-il indiqué. Cette année, la tâche du premier magistrat ivoirien pourrait bien être la même. D’autres incompréhensions ayant vu récemment le jour avec la sortie inattendue et étonnamment sévère du Pdci-Rda, parti fondé par le père de la Côte d‘Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny.

A Lire aussi  Abidjan-Côte d’Ivoire: Le RDR veut la mise en place «rapide» du parti unifié RHDP

Ce qui ne devrait pas varier, c’est l’esprit de dialogue et d’ouverture propre à Alassane Ouattara. Et cela, dans le droit fil des idéaux du père de l’indépendance, Félix Houphouët-Boigny. Autant dire que ce traditionnel discours est aussi attendu que les parades militaires, sinon plus…⇒Source

Avec près de 9 % de croissance économique en 2015, la Côte d’Ivoire se classe parmi les pays les plus dynamiques du continent africain. Focus sur ce champion africain qui dispose de nombreux atouts (croissance, infrastructures, économie…) et opportunités d’investissement pour les entreprises françaises.

1 – Croissance

croissance

Le pays a enregistré une croissance de l’ordre de 8 % depuis 2012 (7,9 % en 2016, 7,8 % prévus en 2017).

2- Production

Production

L’agriculture et l’agroalimentaire représentent 28 % du PIB, emploient 2/3 de la population active et génèrent 70 % des recettes d’exportations. La Côte d’Ivoire est le 1er producteur et transformateur de cacao (beurre et pâte de cacao) avec plus de 35 % du marché.

3- Démographie

Demographie

Avec plus de 23 millions d’habitants (50 % de la population a moins de 25 ans), la Côte d’Ivoire connait une croissance démographique de 2,6 %.

4- Stabilité

Stabilité

Avec la réélection d’Alassane Ouattara pour un second mandat de 5 ans en octobre 2015, la Côte d’Ivoire connait une certaine stabilité politique. Et le pays a fait un bond de 25 places au classement Doing Business de la Banque mondiale.

5- Moteur régional

Moteur

L’économie ivoirienne est la plus dynamique d’Afrique de l’Ouest. Véritable locomotive régionale, la Côte d’Ivoire est le bon élève de la zone UEMOA. Le pays représente 35 % du PIB de la zone.

6- Partenaire

Partenaire

La Côte d’Ivoire est le 3e client de la France en Afrique Sub-Saharienne après l’Afrique du Sud et le Nigéria. En 2015, les échanges commerciaux entre la France et la Côte d’Ivoire ont enregistré une hausse de 10,8 %. Les médicaments et le blé constituent près d’un quart des exportations françaises.

7- Investissement

Investissement

Le Maroc se positionne dans le top 3 des investisseurs privés en Côte d’Ivoire avec 313 millions d’euros mobilisés en 5 ans, selon le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI). Les flux d’investissements drainés par le Maroc l’avaient positionné comme le principal investisseur étranger de la Côte d’Ivoire en 2015 avec 22% des investissements agrées par le code des investissements. Les entreprises marocaines installées en Côte d’Ivoire opèrent dans plusieurs secteurs d’activité, tels le BTP, les nouvelles technologies de l’information, l’agro-industrie, le commerce et l’industrie pharmaceutique.

Les années 2015/2016 marquent un tournant dans les investissements en Côte d’Ivoire avec l’ouverture de Carrefour, Burger King, La Fnac, Go Sport, Abidjan Mall, l’usine de fromageries BEL ou encore Décathlon et l’usine Heineken/CFAO…
A noté que la France est le premier pourvoyeur d’IDE de la Côte d’Ivoire.

8- Langue

La langue des affaires est le français. Elle est comprise, parlée et lue par près de 70 % de la population.L’anglais lui est parlé en entreprise, par certains managers, ou directeurs.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Afrique: Le soutien du Ghana rapproche Israël du siège convoité à l’Union africaine

Lors d’une récente visite en Israël, la ministre des Affaires étrangères du Ghana a confirmé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *