JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / LA CONVOITISE DES ESPACES, MATÉRIELS ET IMMATÉRIELS DU MAROC… By K. Kaddouri

LA CONVOITISE DES ESPACES, MATÉRIELS ET IMMATÉRIELS DU MAROC… By K. Kaddouri

LA CONVOITISE DES ESPACES, MATÉRIELS ET IMMATÉRIELS DU MAROC… By K. Kaddouri 

LE Maroc est déjà à lui-même « une marque de fabrique » et son espace de vie matériel et immatériel fait l’objet de toutes les convoitises, de toutes les chimères dirai-je !

C’est certainement dans l’inconscient de nos détracteurs une des motivations pour construire enfin leur histoire, une si confuse dont l’écrit et l’oral relèvent plus de la fable des imposteurs que d’une confirmation religieuse.

Nos Marques, Notre démarque, on nous remarque:

Nos espaces «petits et grands formats» sur tout le territoire, notre savoir-faire et nos créations, nos engagements et nos défis des questions énergétiques, notre acuité au développement durable sont prédominants dans l’Afrique d’aujourd’hui.

Nous pourrons dire, à juste titre, que notre analyse de l’espace se caractérise indiscutablement par notre empreinte spatiale rayonnante dans le monde entier, et ce n’est pas difficile à le clamer haut et fort.

Nos espaces matériels:

Nos flux de circulation, nos infrastructures, notre mondialisation de tous les champs, qu’ils soient culturels, économiques, savoir-faire, savoir être… sont sans équivoques un étendard de fierté. Notre positionnement Maroc, entre les deux rives de la méditerranée et notre particularité marocaine, fait de nous le réfèrent, l’interlocuteur indispensable des échanges, Nord-Sud , Sud-Sud.

Alors cette analyse de l’espace, une analyse collective fait l’objet d’une convoitise burlesque et ubuesque (drôle grotesque et affligeante à la fois)

Analyse de leur espace: nos détracteurs connaissent-ils, tout simplement une dimension de «leur espace» pour s’affirmer et un espace pour s’offrir une dimension honorable !

Leurs attributs économiques, d’identification personnelle de l’espace et leurs affabulations de leur propre histoire sont des freins à un «développement singulier». C’est indiscutablement pourquoi la convoitise s’inscrit dans leur registre des semblants de priorité de leur quotidien.

Ils sont à l’évidence, sans prétentions car la dimensions éco-politique et diplomatique est un registre non-enseigné, ou non renseigné par les façonneurs de leur histoire.

Tant et si bien, que leur acculturation, les destine à une étrange vision spatiale, (une «vision» c’est beaucoup dire car il me semble qu’ils n’en connaissent guère la définition), aussi nous dirons que même leur nom est une référence non assumée, une maladie, une usurpation d’identité spatiale qui les mène le plus souvent sur un terrain conflictuel avec le reste du monde.

Une politisation par l’armée des ombres du temps passé est un fardeau à une clarification de leur identification spatiale !

Nos espaces matériels, immatériels, les champs lexicaux autour de cet espace marocain font vraiment rêver mais jamais égaler:

La dimension spatiale dépasse la notion physique et Notre Histoire.

Nos solides bases culturelles, économiques et spatiales sont les référentielles non négociables et incontestables. Les bases de notre monarchie, de notre démocratie, de notre culture, de notre occupation de l’espace, de notre occupation culturelle, cultuelle, intra-Maroc et à l’international n’est pas bâti sur une chimère car nous sommes à l’échelle spatiale internationale une excellence exceptionnelle marocaine !

Notre littoralisation des espaces est une excellence également convoitée: nos façades maritimes, notre renforcement des flux a confirmé notre positionnement important dans une prédestination de flux privilégiés Sud-Sud car seul le Maroc, avec son espace libre affirmé, sont les garantis des échanges apaisés et il est le seul moteur certifié, moteur fiable pour les énergies vives, les énergies nouvelles de l’Afrique.

Le Maroc est et demeure au travers de son espace et des intempéries «terroristes» ou de pandémie récente, un gage de garantie fiable et sure et qui fait ses preuves sur tout l’espace africain et reconnu dans l’espace international !

  • Les flux matériels du Maroc dans l’espace sont aussi convoités: une agriculture, une population (Marocains du Monde) MDM active, le nouveau secteur porteur des nouvelles technologies permet au Maroc de se positionner au top des interlocuteurs du continent africain;
  • Une exportation de nos traditions, de notre gastronomie, de nos savoir-faire à travers une dimension spatiale qui semble faire des jaloux de nos ancrages culturels millénaires;
  • Un secteur bancaire, fortement présent, est un atout dans l’espace: pour la construction du Maroc, dans l’accompagnement des innovations et entreprises marocaines mais également pour favoriser et capitaliser les énergies de nombreux pays africain qui rappelons ont un seul objectif, reprendre leur destin culturel, économique et politique pour réguler et solutionner eux même leur question migratoire.

Notre métropolisation s’est bien construit, s’est confirmée dans le temps et dans tous son espace géographique africain.

Bref notre Maroc est bien plus qu’une carte postale !

Et nos détracteurs n’ont pas encore atteint le stade, ni l’outil pour faire une projection de carte postale méditerranéenne !

La convoitise est un fléau toxique en psychanalyse, ou psychiatrique quand elle est une pathologie incurable si nous considérons l’acharnement mesquin et vulgaire envers le Maroc.

Cette convoitise malsaine s’inscrit dans le conscient et l’inconscient immature et affabulatoire de nos détracteurs soudoyant généreusement une presse souvent malhonnête, dont les intérêts relèvent de toute évidence d’un calcul mal mesuré.

Karima Kaddouri

About gherrrabi

Check Also

Relations Maroc-Côte d’Ivoire : SEM Abdelmalek Kettani, ambassadeur du Maroc, dit tout à « La Tribune d’Opera »..

La coopération, les échanges et les perspectives entre le Royaume du Maroc et la Côte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *