JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / JO Tokyo 2020/ Scandale – La médaille de l’Iranien Javad Foroughi aux JO fait polémique: «Un terroriste»

JO Tokyo 2020/ Scandale – La médaille de l’Iranien Javad Foroughi aux JO fait polémique: «Un terroriste»

JO Tokyo 2020 – La médaille de l’Iranien Javad Foroughi aux JO fait polémique: «Un terroriste»

L’Iranien Javad Foroughi est devenu samedi dernier aux Jeux de Tokyo champion olympique de tir au pistolet à 10 m. Mais cela n’a pas plu à tout le monde… En cause, le fait qu’il est accusé de faire partie de l’organisation les « Gardiens de la Révolution Islamique ». Cette dernière est considérée terroriste par les États-Unis !

A 41 ans, Javad Foroughi est devenu samedi le premier Iranien à décrocher une médaille lors d’une épreuve de tir aux Jeux olympiques.

« Foroughi a fait l’Histoire avec un tir d’or », titre Iran, le quotidien officiel du gouvernement avec, comme de nombreux autres journaux iraniens, la photo du champion sur le podium en Une.

« Une médaille inattendue (…) obtenue par un infirmier des Gardiens qui est à la fois défenseur de la santé et du sanctuaire« , écrit pour sa part le journal ultraconservateur Javan, sous une photo du médaillé effectuant un salut militaire lors de l’hymne de la République islamique.

Téhéran utilise généralement le terme « défenseur du sanctuaire » pour désigner toute personne travaillant pour le compte de la République islamique en Syrie et en Irak, deux pays abritant plusieurs lieux de culte chiite.

Défenseurs du sanctuaire (en persan : مدافعان حرم, Modafean-e-Haram), est une expression que les autorités iraniennes utilisent pour désigner les soldats qui se battent en Irak et en Syrie. Le terme regroupe de nombreux groupes armés (Hezbollah libanais, milices chiites irakiennes, alaouites syriens). Téhéran affirme que les Défenseurs du sanctuaire garantissent la sécurité de l’Iran. Le gouvernement iranien nie dans un premier temps que des soldats iraniens combattent en dehors de ses frontières. Certains de ces défenseurs du sanctuaire sont toutefois membres du Corps des Gardiens de la révolution islamique. Plusieurs milliers d’Iraniens ont été tués dans des conflits en Syrie et en Irak, dont un nombre indéterminé de soldats iraniens.

Début mai, le tout nouveau champion olympique avait raconté à la chaîne Salamat [IRIB Salamat](« santé » en persan) de l’audiovisuel public son parcours d' »infirmier bénévole » dans « des hôpitaux de campagne » établis sur plusieurs zones de guerre en Syrie notamment à Khan Toumane et Tadmor (Palmyre).

On épinglera deux réactions. La première, du groupe « United for Navid ». Celle qui lutte pour la défense des droits en Iran a fait une requête auprès du CIO : « Retirez-lui sa médaille. C’est une catastrophe pour le sport et votre réputation ».

Pour sa part, le tireur coréen Jin Jong-Oh a été encore plus loin : « Comment un terroriste peut-il gagner l’or ? C’est absurde et ridicule », a-t-il lancé.

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *