JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Italie : [Vidéo] un chauffeur du poids lourd tue Adil Belakhdim (Italien d’origine Marocaine), syndicaliste en forçant un piquet de grève

Italie : [Vidéo] un chauffeur du poids lourd tue Adil Belakhdim (Italien d’origine Marocaine), syndicaliste en forçant un piquet de grève

Un chauffeur du poids lourd tue Adil Belakhdim (Italien d’origine Marocaine), syndicaliste en forçant un piquet de grève.

Une autre attaque contre les travailleurs qui protestaient. Cette fois fatale. A Biandrate dans la région de Novara, une manifestation des SiCobas devant Lidl a été convoquée le matin du 18 juin pour la grève nationale de la logistique. Adil Belakhdim, coordinateur interrégional du syndicat, faisait partie à un piquet de grève devant un entrepôt de la chaîne de supermarché Lidl est décédé vendredi après avoir été heurté par un camion qui voulait forcer le barrage

Contacté par notre rédaction, Elmazaz Allal syndicaliste et ami de Adil Belakhdim, nous livre ici son témoignage en (Arabe et italien):


Soudain, un camion est arrivé et, dans une tentative de forcer le blocus, il a heurté trois travailleurs. Puis il s’est échappé. L’homme de 37 ans, un Italien d’origine Marocaine et père de deux enfants âgés de 4 et 6 ans, a été heurté par le véhicule et traîné sur plusieurs mètres. Les efforts déployés pour le sauver s’étaient avérés vains et Belakhdim est décédé peu de temps après.

Les carabiniers, comme le rapportent les agences, auraient entre-temps intercepté le camion dans une aire de service non loin de la zone. Le chauffeur du poids lourd âgé de 25 ans  a ensuite été arrêté par les gendarmes.

Le Premier ministre Mario Draghi s’est dit « très attristé par la mort d’Adil Belakhdim. Il faut que nous fassions tout de suite la lumière sur ce qui s’est passé ».

« Inouï et inacceptable » sont les mots d’Attilio Fasulo, secrétaire général de la CGIL de Novare et du VCO. Le secrétaire adjoint du Parti démocrate, Peppe Provenzano, s’est montré encore plus dur dans un post sur Twitter : « Un ouvrier ne peut pas mourir comme ça. L’État doit garantir le droit de manifester et de sanctionner ces actes criminels. La politique doit résoudre les contradictions sociales qui ont explosé dans la logistique, en arrêtant les guerres entre travailleurs ».

Adil Belakhdim, qui était le syndicaliste assassiné à Novare. « Il a défendu les autres et leur dignité. Beaucoup de batailles, pour nous ce sera toujours un phare »

Ouvrier de 37 ans, il avait rencontré sa femme Lucia, originaire des Pouilles, à l’université : ensemble ils ont eu deux enfants. Elle, qui se trouve actuellement au Maroc chez sa belle-famille, a appris le décès de son mari dans les journaux.

Pendant quelques années, Adil avait travaillé dans une entreprise à Peschiera Borromeo et, lorsqu’il avait perdu son emploi, il n’avait pas abandonné. « C’était une personne ensoleillée et généreuse » , se souvient Fulvio Di Giorgio , son ami syndicaliste. « Il avait commencé son engagement syndical en 2013, puisqu’il s’était lui-même senti exploité au travail et avait compris qu’il devait faire quelque chose non seulement pour lui, mais aussi pour tous les autres . C’est ainsi qu’est né son engagement envers Si Cobas ». Responsable de la province de Novara de l’acronyme de l’union de base, Adil était apprécié de tous. « Je n’oublierai jamais la passion avec laquelle il travaillait pour essayer de défendre les autres et leur fournir des garanties minimales pour mener une vie digne », explique Di Giorgio. « A 37 ans, il avait livré de nombreux combats , toujours avec la même ténacité. Il n’a pas abandonné même face aux plus grands défis. Pour nous – conclut-il – il sera toujours un phare ».
Jeudi, à la veille de la grève nationale, le syndicaliste tué avait envoyé une note audio à ses camarades pour s’organiser le lendemain. « Salut les gars, demain il y aura une grève dans toute l’Italie. Comme Si Cobas nous n’allons pas travailler , mais nous faisons grève là où il y a un besoin. Nous avons décidé, avec la coordination de Novara, que demain nous ferons le Biandrate Lidl . Donc tôt demain matin, nous serons tous à l’avant pour faire du piquetage. Je vous invite à participer, pour que vous appreniez comment ça marche, et de toute façon demain soir, vers minuit, il y aura le bus pour Rome, car nous avons décidé d’aller aussi à la manifestation à Rome. Quiconque le souhaite peut participer, et je vous invite également à participer, car vraiment vous apprenez beaucoup de choses de l’organisation . D’accord? Merci les gars, bonne journée et bon travail ».

Assassinat du syndicaliste Adil, tensions devant l’usine Lidl

Colère et chagrin un des collègues et amis de Adil a giflé le chef d’entreprise alors qu’il parlait à des journalistes.

About gherrrabi

Check Also

Le Maroc donne au SG de l’ONU son aval pour la nomination de son Envoyé Personnel au Sahara marocain, Staffan de Mistura

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a entamé, mardi, des consultations auprès des membres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *