Home / Business / Italie-France, Mattarella reçoit l’ambassadeur Christian Masset et accepte l’invitation de Macron.

Italie-France, Mattarella reçoit l’ambassadeur Christian Masset et accepte l’invitation de Macron.

Le président Mattarella et l’ambassadeur Masset lors de la réunion au Quirinale (afp)
Le président de la République se rendra en visite d’État à Paris. Le ministre des Affaires européennes de la France a annoncé le retour à Rome de l’ambassadeur Masset lors d’une conférence de presse.

Peut être le cas est définitivement fermé. Le rôle fondamental dans la résolution de la crise entre la France et l’Italie a été joué par le président Sergio Mattarella. Le président de la république a reçu aujourd’hui au Quinirale (Palais de la présidence) l’ambassadeur de la France en Italie, Christian Masset qui l’a consigné une lettre du président Macron avec l’invitation à effectuer une visite d’Etat en France. Mattarella a accepté cette invitation confirmé par le Quinirale avec un tweet.

Une rencontre entre Masset et Mattarella après une conversation téléphonique qui a été lieu le 12 février en le Quinirale et l’Elysée et qui a confirmé l’importance des rapports bilatéraux.
La présidence italienne a engagé tout son poids institutionnel pour accélérer la solution de crise entre Paris et le gouvernement italien.
Dans la soirée, une conférence de presse au palais de la Farnesina (MAE italien), Masset a dit : « Le président de la république Macron et tous les ministres du gouvernement français que j’ai rencontré pendant ces jours de consultations à Paris, m’ont souligné l’importance de la relation entre la France et l’Italie pour eux ».
Et il a ajouté : « nous ne nions pas qu’il y a des divergences ou des désaccords sur quelques thèmes mais on peut tous affronter dans le cadre du dialogue et de respect réciproque. Nous sommes prêts à travailler sur tous les thèmes dans l’intérêt de nos deux pays ».

A Lire aussi  Emmanuel Macron : des choses que vous ne savez pas

L’annonce du retour en Italie de Masset a été faites ce matin de la part de la ministre française des Affaires européennes, Nathalie Loiseau.
En fermant ainsi la déchirure ouverte avec e rappel de l’ambassadeur suite, en particulier, à la rencontre entre la vice premier ministre Luigi Di Maio et des membres des gilets jaunes à la périphérie de Paris.
Le gouvernement français avait parlé d’« inacceptables provocations qui violent son respect du choix démocratique, faite d’un peuple ami et allié. Et elles violent le respect que les gouvernements démocratiquement et librement élus doivent avoir l’un vers l’autre ».
Le premier à commenter la clôture de la crise, dans le gouvernement italien, a été Matteo Salvini : « Je suis content que cette la polémique fermée ». Et il a vite passé à l’offensive : « Maintenant je renouvelle la demande de rencontre avec le ministre français de l’Intérieur, avec l’objectif de rapporter en Italie quelques-uns des 15 terroristes recherchés depuis des années en France ».

Soure :
Larepubblica.it

About Mohammed Gherrabi

Check Also

[Vidéo] Gilets jaunes: une journée de répression qui s’étend désormais à la presse.

RSF, le SNJ et le barreau de Paris dénoncent les violences et les arrestations dont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *