Home / Business / Guinée: Le Président Alpha Condé va imposer une nouvelle mesure à ses compatriotes.

Guinée: Le Président Alpha Condé va imposer une nouvelle mesure à ses compatriotes.

Le Président Alpha Condé va imposer une nouvelle mesure à ses compatriotes. Le Chef de l’Etat veut désormais que tous les guinéens payent l’impôt.

« Aujourd’hui c’est un ensemble de réformes, c’est bien d’élargir l’assiette de l’impôt, mais faudrait-il que l’impôt rentre. L’impôt foncier est celui qui rentre le moins dans les caisses de l’Etat. Au début, lorsque j’ai voulu interdire qu’on paie les loyers en devise, mon petit frère Kassory m’a dit non Président, il n’y a pas assez de maisons en Guinée, il n’y a pas assez de bureaux, Il faut laisser d’abord les gens construire. Aujourd’hui on a des bureaux partout, on a des immeubles partout », a annoncé ce mercredi 23 janvier 2019 le Président Alpha Condé qui promet de mettre un terme à une pratique très courante en Guinée.

« On va appliquer la loi maintenant. En Guinée, tous les paiements se font en franc guinéen. On n’acceptera plus des paiements de loyer en dollars, ça c’est fini. Deuxièmement, nous avons des grands immeubles avec des appartements loués à 2 000, 3 000 jusqu’à 4000 dollars. Mais où sont les impôts ? Vous êtes mes amis, je vous préviens : désormais tout le monde paiera les impôts. Evidemment, on ne va pas faire la rétroactivité, mais je dis que tout le monde paiera désormais les impôts à partir du 1erjanvier. Nous sommes en train de nous organiser pour saisir effectivement les impôts dans leur réalité», a promis le chef de l’exécutif guinéen.

Le secteur informel ne sera pas en marge des reformes voulues par Alpha Condé. Il compte également réorganiser ce secteur.

« En ce qui concerne l’impôt sur les sociétés, il y a des gens du secteur informel qui font plus de chiffre d’affaires que les gens du secteur formel. Pourtant ils ne paient pas d’impôt (…), il ne faut pas oublier que nous avons adopté au niveau de l’Union Africaine la zone de libre-échange africaine. Alors, ou on s’industrialise pour vendre des produits chez les autres, ou nous devenons le marché des autres. Nous serons dans le premier groupe des gens qui s’industrialisent et qui vendent dans les autres pays. Pour cela, il faut saisir tous les impôts », a indiqué Alpha Condé.

Alpha Condé lance la plateforme d’identification fiscale…

C’est une initiative qui se situe dans le cadre de la stratégie de modernisation du système fiscal guinéen en vue de l’élargissement de l’assiette fiscale. Cette reforme, voulue par le Président de la République, le Pr Alpha Condé, qui met en interaction entre la Direction Nationale des Impôts, la Direction générale des Douanes et la Banque Centrale, permet de sécuriser les ressources internes du pays.

« La Guinée doit aller de l’avant. Elle doit aller de l’avant pour aider la population guinéenne, pour appuyer les projets de développement socio-économiques dont le financement doit forcément passer par le recouvrement efficace et digitalisé des impôts. Nous sommes en train de travailler sur le prolongement de cette plateforme, au-delà des directions concernées, sur les CGA, pour permettre aux populations d’être visibles, actives mais aussi opérationnelles dans le paiement et le recouvrement des taxes. Cette plateforme va permettre aux impôts de visualiser en temps réel tous les paiements effectués. Le système “RTGS” est entré en vigueur depuis le 15 janvier », a expliqué Aboubacar Makhissa Camara, le Directeur National des Impôts.

Alpha Condé amer contre ceux qui spolient les biens de l’Etat

A l’occasion du lancement officiel du Numéro d’Identification Fiscale Permanent (NIFP), organisé ce mercredi, 23 janvier 2019, à la Direction Nationale des Impôts, le président Alpha Condé a dénoncé la sédentarisation des cadres de l’administration. Selon le chef de l’Etat guinéen, cet état de fait a pour conséquences le détournement des deniers publics par ces cadres qui s’offrent de belles villas à Conakry, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

A Lire aussi  Le président Alpha Condé répond aux question des journalistes de TV5, RFI et le journal Le Monde

« Monsieur le Premier ministre, nous avons la sédentarisation des fonctionnaires. Comment voulez-vous qu’un receveur qui était sous la deuxième République, sous le CNDD militaire, gère autrement ? Il ne va pas gérer autrement, il est habitué à voler, il est habitué à trafiquer. Comment voulez-vous qu’il change ? La sédentarisation est l’un des grands problèmes que nous avons. Il faut désormais mettre fin à la sédentarisation.

Un fonctionnaire ne doit pas rester en place plus de cinq ans. Mais, vous avez peur d’enlever les fonctionnaires. Il va aller alerter son village, sa préfecture, et les gens vont dire, vous avez enlevé mon fils à son poste. Mais, quand on veut bien gérer, on doit avoir le courage de faire face à la population.

Si quelqu’un de Dubréka gère mal, on doit l’enlever et dire à la population de Dubréka qu’il a mal géré et il doit partir. Quand quelqu’un de Kankan gère mal, on doit l’enlever, quelqu’un de Labé etc. Il n’a qu’à aller mobiliser la population et on lui dira la vérité. On est là pour gérer les biens de l’Etat, pour protéger la population.

Parce que, si aujourd’hui nous faisons le recensement des belles villas à Nongo et autres, on sera très surpris. Ceux qui crient de plus à la corruption, on verra qu’ils ont quatre, cinq ou six immeubles.

Alors, messieurs les diplomates, je peux lancer un défi. Nous allons faire le recensement de très belles villas, des immeubles au bord de la mer. Mais, ceux qui violent la loi, en faisant les remblayages, vous serez très surpris de voir qui sont les propriétaires. Et, beaucoup de gens qui crient aujourd’hui vont fuir de honte, parce que nous savons comment ils ont géré ce pays, comment ils ont pillé. Si vous regardez la Guinée à partir de l’hélicoptère, vous vous demandez si vous êtes en Guinée. Vous voyez des immeubles partout.
Alors, dernièrement, lorsque le chef de file de l’opposition du Burkina était là, on a été voir les femmes au Boulevard Diallo Telly. Mais, je lui ai dit, je ne comprends pas où les guinéens prennent l’argent pour construire les immeubles 6 à 8 étages. Il m’a dit, président, c’est la main invisible des différents riches. Il a dit, quand les gens n’ont pas confiance, ils cachent l’argent, quand ils ont confiance, l’argent sort. Alors, ne soit pas surpris qu’il y ait des immeubles partout ».

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Guinée / le chef de l’opposition se dit victime d’une « tentative d’assassinat »: les forces de sécurité rejettent toute responsabilité et demandent l’ouverture d’une enquête

Démenti des autorités Le ministre de l’Information, Amara Somparé, assure qu’aucun coup de feu n’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *