JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Guinée-Conakry: Ce que vous devez savoir sur le lieutenant-colonel Doumbouya, qui a mené le putsch

Guinée-Conakry: Ce que vous devez savoir sur le lieutenant-colonel Doumbouya, qui a mené le putsch

Ce que vous devez savoir sur le lieutenant-colonel Doumbouya, qui a mené le putsch.
Le colonel Mamady Doumbouya est le chef du coup d’État qui a renversé le gouvernement du président Alpha Condé en Guinée.

Ancien légionnaire français, le colonel Mamady Doumbouya a renversé renversé dimanche le président guinéen Alpha Condé après près de 11 années au pouvoir. Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, qui a pris le pouvoir en Guinée-Conakry, le dimanche 5 septembre 2021, a été découvert par les Guinéens le mardi 2 octobre 2018 à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance au stade du 28 septembre situé dans la capitale.

Un coup de force rapide

Tout s’est accéléré ce dimanche. Tôt le matin, des tirs nourris ont été entendus dans la commune de Kaloum, le quartier administratif et des affaires qui abrite le palais Sekhoutoureyah. Rapidement, la mutinerie menée par les hommes du Groupement des forces spéciales, une unité d’élite de l’armée guinéenne, a pris le dessus sur les forces loyalistes qui n’auraient pas opposé de résistance. Des images montrant le président Alpha Condé dans les mains des putschistes ont été largement partagées sur les réseaux sociaux, avant que le colonel Mamady Doumbouya ne fasse une apparition sur les antennes de la télévision nationale (RTG) pour annoncer la “capture” de celui qui était jusqu’à ce matin le chef de l’État guinéen.

Le pedigree de celui que l’on hésite encore à qualifier d’homme fort de la Guinée, a de quoi surprendre. Cinq ans de Légion étrangère (2004-2009) au sein du 2e REI (régiment étranger d’infanterie) puis un retour en Guinée où il devient instructeur en 2011. De stages en formations (Sénégal en 2013, Gabon en 2014…), on le retrouve avec le grade de commandant, nommé à la tête du GFS en 2018, après un an à Paris (2017), comme auditeur à l’École de guerre.

Doumbouya, né dans la région de Kankan en Guinée, était un légionnaire français avant de revenir dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en 2018 pour diriger le Groupe des forces spéciales, une unité militaire d’élite créée par le président Condé.

Le colonel a été choisi pour le poste en raison de quinze ans d’expérience militaire qui comprenait des missions opérationnelles en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, à Djibouti, en République centrafricaine et d’autres affectations en Israël, à Chypre et au Royaume-Uni.

Doumbouya, qui a accusé le gouvernement de Condé de mauvaise gestion, de corruption, de pauvreté, entre autres, a déclaré qu’il agissait dans le meilleur intérêt de son pays de plus de 12,7 millions d’habitants.

12 faits sur le colonel Mamady Doumbouya

1.  Il y a un grand écart dans l’âge de Condé et de Doumbouya. L’officier militaire âgé de 41 ans, tandis que Condé est âgé de 83 ans.
2.  Il est marié à une femme européenne et ils ont trois enfants

3.  Il était jusqu’à aujourd’hui, le patron du Groupement des Forces Spéciales de l’armée guinéenne.
4.  Il était diplômé de l’École de guerre, avec plus de quinze ans d’expérience militaire.
5.  Il avait été en mission militaire de l’ONU en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, à Djibouti, en République centrafricaine
6.  Doumbouya a également suivi une formation militaire en Israël, à Chypre et au Royaume-Uni.
7.  En Israël, il a suivi la formation de spécialiste en protection opérationnelle à l’International Security Academy.
8.  Il a également suivi la formation des commandants d’unité à l’Ecole d’Application de l’Infanterie (EAI – Sénégal), la formation d’officier d’état-major (EEML – Libreville) et l’Ecole de Guerre de Paris.
9.  Sa formation l’a équipé pour être capable d’identifier et de désamorcer les situations à risque en restant calme face à un environnement hostile et à une pression extrême.
10.  Le chef du groupe des forces spéciales s’adapte et improvise à toute situation qui nécessite une maîtrise de soi, une évaluation des risques et une prise de décision rapide.
11.  Le Commandant Doumbouya est titulaire d’un Master 2 (bac + 5) défense et dynamique industrielle à l’Université panthéon Assas Paris II. Expert de la Défense en management, commandement et stratégie.
12.  Il a également été instructeur Commando à la Légion étrangère en France sur l’évaluation des risques et la prise de décision rapide.

A rappeler que les forces spéciales guinéennes conduites par leur commandant, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ont annoncé un couvre-feu et la fermeture des frontières terrestres et aériennes. Par ailleurs, elles ont déclaré que le gouvernement, les institutions et la Constitution qu’avait fait adopter M. Condé, en 2020, et dont il s’était servi pour se présenter la même année à un troisième mandat sont dissous. Les putschistes ont promis une période de transition prenant pour exemple le Mali, théâtre d’un putsch tout récemment.
Les soldats mutins avaient renversé le gouvernement malien le 18 août 2020, après avoir détenu le président Keita et d’autres hauts responsables du gouvernement dans une formation militaire près de Bamako, la capitale du pays.

Cette évolution dramatique intervient après plusieurs mois de manifestations régulières appelant à la démission du président Keita trois ans avant la fin de son dernier mandat.

Avec, kanyidaily.com

About gherrrabi

Check Also

Le Maroc donne au SG de l’ONU son aval pour la nomination de son Envoyé Personnel au Sahara marocain, Staffan de Mistura

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a entamé, mardi, des consultations auprès des membres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *