JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / GhaliGate: Selon le N° 2 du Polisario : «Brahim Ghali quittera l’Espagne sans répondre à la convocation de la justice»

GhaliGate: Selon le N° 2 du Polisario : «Brahim Ghali quittera l’Espagne sans répondre à la convocation de la justice»

GhaliGate: Selon le N° 2 du Polisario  «Brahim Ghali quittera l’Espagne sans répondre à la convocation de la justice»
On nous a toujours voulu nous faire avaler des couleuvres via, les documentaires, les films, les médias,les romans…que l’institution judiciaire en occident est indépendante et impartiale. Et que cette indépendance est assurée par un éloignement du pouvoir politique de l’administration de la Justice. Indépendance et impartialité, ces notions concernent toutes deux les rapports extérieurs de la Justice qui visent précisément à protéger cette dernière des pressions et influences qui peuvent provenir de l’extérieur et s’exercer contre elle…Ce qui est archi-faux. La preuve en est Ghaligate.

Dans une interview exclusive au site espagnol d’information Okdiario, Salem Lebsir, Le bras droit de Brahim Ghali et numéro deux du Polisario a confirmé, ce lundi, les inquiétudes du Maroc de voir le chef de la milice du polisario Brahim Ghali, hospitalisé à Logroño, quitter le territoire espagnol sans répondre à la convocation de la justice. Salem Lebsir a affirmé que Ghali « envisage de quitter l’Espagne dans les prochains jours sans se présenter devant l’Audience nationale« .

«C’est tout un mensonge. Dès qu’il aura récupéré, ce qui se fera dans 10 jours, il quittera le pays. Il ne comparaîtra pas devant le juge», a-t-il tranché. «Pourquoi ira-t-il ? Parce que certains pro-marocains l’ont accusé ?» s’est-il interrogé.
À noter, que le chef séparatiste, Brahim Ghali, a refusé de signer la convocation émise par l’audience nationale, le citant à comparaître le 1er juin.

Salem Lebsir a également accusé le Maroc de vouloir «salir l’image» du secrétaire général et du Polisario à travers les accusations de viol, de torture et de crimes contre l’humanité, adressées pourtant par des Sahraouis et des ONG de défenses des droits humains.

Le numéro 2 du Polisario a confirmé, par ailleurs, la persistance de «séquelles du coronavirus» chez le secrétaire général du Front, en insistant sur le fait que Ghali guérira dans «une semaine ou deux».

Par ailleurs, Lebsir dément que Bahim Ghai soit rentré avec une fausse identité en Espagne, bien qu’il y ait des preuves accablantes affirmant le contraire, souligne la même source.

Au-delà de la présence mystérieuse de Lebsir, Okdiario estime que ce dernier doit aussi intéresser la justice espagnole puisqu’il est le témoin, voire le complice, de la majeure partie des crimes commis par Brahim Ghali et qui ont valu à ce dernier les nombreuses plaintes devant la justice espagnole.

La ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya avait affirmé que Ghali «une fois remis de ses problèmes de santé, devrait répondre à une affaire devant l’audience nationale avant de retourner dans son propre pays».
La question de l’entrée en Espagne du bras droit de Brahim Ghali suscite bien des questions. Son ton péremptoire, quand il affirme que le chef des séparatistes quittera l’Espagne sans être inquiété par la justice, ouvre la voie à bien des interrogations sur les garanties qu’il a pu recevoir pour être aussi sûr de lui.

Pour rappel, Brahim Ghali fait l’objet de nombreuse plaintes où il est accusé de terrorisme, de génocide, de séquestration et de torture, entre autres.

Lire aussi:

GhaliGate a porté un coup dur tant pour la justice espagnole que pour la crédibilité et la fiabilité des passeports de la « Cosa nostra » algérienne.

Échec et mat: Pour le meilleur ou pour le pire, le chemin de la liberté du Venezuela passe par l’Espagne. L’Amérique devrait sanctionner ses facilitateurs espagnols

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *