JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / #GhaliGate: Des centaines de Marocains du Monde établis en Espagne demandent à Pedro Sanchez des explications sur l’entrée illégale du chef du polisario en Espagne

#GhaliGate: Des centaines de Marocains du Monde établis en Espagne demandent à Pedro Sanchez des explications sur l’entrée illégale du chef du polisario en Espagne

Des centaines de Marocains du Monde établis en Espagne demandent à Pedro Sanchez des explications sur l’entrée illégale du chef du polisaro en Espagne.

Des centaines de Marocains du Monde établis en Espagne se sont rassemblés cet après-midi devant la subdélégation gouvernementale à Tarragone et le Palais de Justice pour protester contre l’entrée illégale sur le territoire espagnol du chef du Front Polisario, Brahim Ghali.

Dans un manifeste, lu en espagnol et en catalan par Samira El Ansari, actrice associative, le gouvernement espagnol a été exhorté à « clarifier les doutes et à répondre aux questions » sur l’entrée controversée de Ghali en Espagne, où un procès pour viol, enlèvement, génocide et crimes contre l’humanité est en cours.

Les manifestants, respectant les mesures de sécurité liées à la pandémie du coronavirus décrétées par Procicat (El Pla territorial de protecció civil de Catalunya) et vêtus de noir (pour montrer le deuil des relations bilatérales) ont exigé une rectification expresse et immédiate de la «mauvaise» politique internationale de Pedro Sanchez.

« L’Espagne se vante d’être une démocratie à part entière, mais accueillir les criminels et les violeurs n’est ni démocratique ni juste« , a déclaré le manifeste, qui appelait également à l’égalité de traitement pour tous les accusés et surtout s’ils arrivent en Espagne sous une fausse identité pour « déjouer et échapper  » aux autorités frontalières et judiciaires.

L’inaction du gouvernement espagnol a été critiquée par la communauté marocaine car, de manière incompréhensible, surréaliste et erronée, il protège une personne « accusée de génocide » et recherché par la Cour nationale.

Les Marocains ne comprennent pas que le gouvernement de Pedro Sanchez « sacrifie les relations amicales avec un pays voisin et ami et détériore les relations entre pays alliés uniquement pour protéger une personne poursuivi par la justice« . Ils sont convaincus que le pouvoir judiciaire sera indépendant et ne sera pas influencé par la politique biaisée du gouvernement social-communiste.

Les manifestants ont rappelé à Pedro Sánchez que les relations bilatérales entre deux pays voisins ne peuvent être sapées. «Les frères prennent soin d’entre eux-mêmes», lit-on sur l’une des affiches de la manifestation. Les manifestants ont observé une minute de silence en hommage aux «victimes violées, assassinées et torturées de Brahim Ghali», hospitalisé à Logroño.

Lire aussi:

L’affaire GhaliGate: Demain, mercredi 5/5 /2021, Manifestation devant la délégation gouvernementale et le palais de justice

Con,

150 marroquies piden a Sánchez explicaciones sobre la entrada ilegal del líder polisario en Espanya

About gherrrabi

Check Also

Alpha Condé quitte la Guinée sur « autorisation humanitaire » pour se soigner aux Émirats arabes unis

Les militaires rechignaient jusqu’à présent à laisser partir l’ancien chef d’Etat de 83 ans, redoutant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *