Home / COOPÉRATION / Genève 1, 2 ,3 . . .UNE VOLONTE PACIFIQUE MAROCAINE FACE A UN ETERNEL ENTETEMENT ALGERIEN

Genève 1, 2 ,3 . . .UNE VOLONTE PACIFIQUE MAROCAINE FACE A UN ETERNEL ENTETEMENT ALGERIEN

Genève 1, 2 ,3 . . .UNE VOLONTE PACIFIQUE MAROCAINE FACE A UN ETERNEL ENTETEMENT ALGERIEN

Genève ‘’II’’, vient de prendre fin. Comme nous l’avons présagé aucun progrès , minimum soit-il, n’a été signalé . Derrière ce blocage on trouve l’Algérie, véritable belligérant, qui outre son éternel entêtement à, cette fois-ci, toute son attention uniquement et seulement réservée a sa situation interne.

Décidément, l’Algérie ne cessera de nous étonner avec ses insupportables tergiversations. Prétend ne vouloir autre que l’application de l’exercice du droit à l’autodétermination, l’Algérie peine à cacher ses véritables intentions destructives en cette région nord-ouest africaine.

N’est – elle pas cette même Algérie qui , très maladroitement, se défend d’être partie prenante avait , jadis, avancé une proposition en 2002 visant à diviser le territoire entre le Royaume du Maroc et le Polisario.

Si comme elle l’avance, faussement, l’Algérie n’est pas partie prenante , pourquoi a-t-elle donc avancée cette inexplicable solution. Solution qui non seulement amputera le Royaume du Maroc d’un territoire historiquement marocain et où la communauté internationale ne lui reconnait autre souveraineté que Marocaine. Comme qu’également cette stupide solution ne fera que contribuer, davantage, à élargir le fossé entre une population que les généraux algériens prétendent, mensongèrement , vouloir défendre son droit à l’autodétermination.

Aujourd’hui les efforts onusiens comme par le passé se sont retrouvés en face de l’intransigeant absurde entêtement algérien qui ne fera que perdurer le calvaire vécu par une population épuisée par une interminable attente de se voir un jour libérée du joug des généraux algériens.

Dans l’attente de Genève trois ou quatre où à ce que l’Algérie se décide à un changement de position plus réaliste est réalisable à savoir l’acception de la solution idoine à ce conflit qui n’est et ne peut être que l’autonomie avancée par le Royaume du Maroc. L’Etat marocain sur de son droit légitime persévéra sereinement dans le développement économique de ses provinces du sud pour plus de prospérité et de progrès.

Ramtane lamamra a atterri mercredi soir a cointrin à bord d’un jet du gouvernement pour prendre part au deuxième round des pourparlers quadripartites sur le Sahara.

Cette participation intervient dans un contexte très particulier en Algérie qui connaît des manifestations gigantesques pour balayer Bouteflika et le système qui est en place et des millions d’Algériens en grogne..

Une série de commentaires de la part des Algériens. Ces derniers lui reprochent cette fixation qu’il fait sur la question du Sahara alors que la grogne de la rue ne cesse de prendre de l’ampleur dans son pays. «Arrêtez de nous mentir. Vous n’allez pas continuer à nous duper avec l’affaire du Sahara», lit-on sur l’un de ces commentaires. «Ramtane Lamamra cherche des solutions pour les Sahraouis, oubliant les millions d’Algériens. Dégage, vous vous êtes démasqués vous-mêmes», écrit encore un citoyen algérien. Un troisième interpelle le ministre en lui demandant «s’il ne serait pas plus opportun que le pouvoir accorde le droit d’autodétermination aux Algériens». Cette suggestion a d’ailleurs été reprise par le site algérien d’information Algeria-times, qui a tourné en ridicule le ministre Lamamra et ses tournées internationales consacrées au soutien au Polisario. Le site est d’ailleurs revenu sur la question du Sahara, rappelant que, lorsque le Maroc a récupéré son territoire et après le retrait du colonisateur espagnol, l’Algérie a tout fait pour créer l’entité du Polisario sous le fallacieux prétexte du «droit du peuple sahraoui à son autodétermination». L’Algérie, poursuit le site, a choisi un leader pour ce «peuple» en la personne de Mohamed Abdelaziz qui a lui-même créé, ensuite, une pseudo-république, oubliant que le père du même Abdelaziz avait servi dans l’armée marocaine en tant que sous-officier, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Algeria-times, cité par le quotidien, rappelle également que les Sahraouis vivent le long d’une bande qui s’étend sur un territoire allant de la Mauritanie à la Mer rouge, en passant par le Sud de l’Algérie. Et le site de s’interroger: si le régime algérien était vraiment préoccupé par l’autodétermination des Sahraouis, pourquoi ne leur a-t-il pas créé une république sur le sol algérien, où il se trouvent en grand nombre?

By: Semlali Aabadila Semlali

 

Sahara Marocain: Slamou Moustapha Bellal, le”KAMIKAZE”

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie / Kabylie: le passé noir de Kamel Feniche le nouveau président du Conseil constitutionnel à Béjaïa (témoignage)

En effet, Aissa Arab, l’un des détenus du mouvement du 19 mai 1981, a livré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *