JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Ferhat Mehenni: La Grande Kabylie sera paralysée ce Jeudi 27/05/2021 par une grève générale

Ferhat Mehenni: La Grande Kabylie sera paralysée ce Jeudi 27/05/2021 par une grève générale

La Grande Kabylie sera paralysée ce Jeudi 27/05/2021 par une grève générale.
Face au danger sans précédent qui guette la Kabylie et le peuple kabyle, le président Ferhat Mehenni appelle à l’union sacrée de tous les Kabyles autour de nos valeurs communes pour faire échec à la stratégie du pire que le régime algérien mène pour anéantir la Kabylie. Une grève générale qui inaugure une série d’actions visant à mobiliser la Kabylie entière aura lieu ce jeudi 27 mai 2021.

Dans un message vidéo, diffusé ce 25 mai sur les réseaux sociaux, Ferhat Mehenni s’est adressé à tous les kabyles, quelque soit leur orientation politique, à une grève générale dès ce 27 mai 2021: « l’ennemi (la mafia militaro-politico-financière algérienne, ndlr) vise nos têtes sans distinction » a-t-il martelé après avoir rappelé que la répression, avec une intensification de l’arsenal policier et judicaire, s’abat aussi bien sur le MAK que sur les partisans du Hirak.

« Si nous avons commis des erreurs jusqu’ici, nous demandons pardon… il n’y a plus de place à la rancune, la période est à la fraternité, la solidarité et à la concertation » a notamment déclaré le Président de l’Anavad sur un ton grave : « c’est votre frère qui s’adresse à vous« , a-t-il insisté.

Concernant la détention de 8 militants du MAK pour « attroupement armé » entre autres chefs d’inculpation, suite à leur arrestation lors d’une marche à Akbou, le 22 mai dernier, Ferhat Mehenni a déployé un drapeau kabyle en plein allocution et a déclaré : « c’est notre arme, char, notre bombe atomique à nous, qui nous a valu le qualificatif de terroristes de la part du régime algérien« . A cet effet, le Président de l’Anavad a également remercié les prises de positions de plusieurs acteurs politiques, en citant Mohcine Belabbas, Djamel Zenati, Kader Sadji ou encore Atmane Mazouz et Khaled Tazaghart : « qu’ils soient du MAK ou du Hirak, c’est pareil, aujourd’hui c’est “l’opération zéro kabyle » qui s’intensifie pour nous faire disparaitre« .

Bien qu’il se dit conscient que les délais d’organisation pour la grève générale de ce 27 mai sont courts, Ferhat Mehenni compte sur chacun pour baisser rideau.

Rappel: En Décembre 2019

L’appel à la grève générale a été massivement suivi en Kabylie, alors que l’action n’a été que partielle dans d’autres wilayas. Dans la capitale, des marches ont été improvisées pour inciter les commerçants à baisser rideau. Les étudiants ont initié, quant à eux, un mouvement de grève générale à travers le pays.

Le mot d’ordre de grève générale a plongé la wilaya de Béjaïa dans une paralysie presque totale. A longueur de rues et de boulevards, que des rideaux baissés. A l’exception des pharmacies, des boulangers et du secteur de la santé, Béjaïa s’est transformée, hier, en une wilaya à l’arrêt.

Dans les rues, seuls les véhicules des particuliers circulaient, les bus et minibus se sont éclipsés. Pas la moindre trace de transport urbain et interurbain. Ni même celui des personnels de différentes entreprises. Les véhicules de transport en commun ne pourront rouler pendant cette semaine que pour servir le mouvement populaire, selon les modalités pratiques arrêtées par les initiateurs de la grève, le PAD Béjaïa en l’occurrence.

La gare routière du chef-lieu de wilaya était déserte, en l’absence du service minimum. Les boutiques d’alimentation générale, les cafétérias, les librairies et tous les autres commerces ont répondu en masse à l’appel d’une grève générale de quatre jours, soit tout au long de cette semaine qui finira par un rendez-vous électoral incertain. Les cours ont été suspendus dans tous les établissements scolaires, dans les trois paliers.

Au niveau des deux campus de l’université Abderrahmane Mira, les cours n’ont pas lieu puisque les étudiants sont en grève depuis plus de deux semaines. Tous les travailleurs des administrations ont également fait grève, en réponse au même appel qui a été largement suivi dans le secteur économique. La grève n’a pas épargné les plus importantes et sensibles entités économiques de la wilaya : l’entreprise portuaire, Sonatrach, STH, Naftal, Cevital, Candia…

Lire aussi:

En direct / Algérie: Les ressortissants algériens établis en Europe se sont rassemblés devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme

Depuis Londres, Said Bensdira lance (impunément) un autre appel au « Génocides, aux massacres et violences de masse » contre les Kabyles.

About gherrrabi

Check Also

Cameroun: La menace terroriste plane sur la CAN 2021, l’Algérien, Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) [Vidéo]

Un homme averti en vaut deux Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *